SYNCHRONICITE

SYNCHRONICITE dans Livre des Sagesses lherm08

 

Par Patrice Levallois et Daniel Boublil

LIVRE 4

 

 

SYNCHRONICITE

Inconnu dans nos dictionnaires, formé du grec syn (avec) et Kronos (temps), ce mot fut forgé par le psychologue Carl Jung pour désigner « l’occurrence simultanée de deux événements reliés par le sens et non par la cause ». Autrement dit, une coïncidence qui ne frappe pas seulement par os étrangeté (hasard ou cause cachée ?) mais aussi par la signification qu’elle peut prendre pour celui qui la vit. Jung aimait illustrer la synchronicité en racontant qu’un jour, au moment précis où une patiente lui parlait d’un scarabée en or qu’elle s’était vu recevoir en cadeau la nuit précédente dans un rêve, un scarabée vivant se cogna contre la vitre de son cabinet.

 Ouvrant la fenêtre, il saisit l’insecte, le tendit à sa patiente et s’écria : « Le voici, votre scarabée ! », déclenchant chez elle le grand déclic libérateur de la cure. Il n’hésitait pas non plus à avouer l’émoi qu’avaient causé les craquements soudains de la bibliothèque de Freud, au soir du 25 mars 1909, alors que s’achevait leur dispute au sujet de l’intérêt, pour la psychanalyse, d’étudier les phénomènes parapsychologiques.

 sagesse dans Livre des Sagesses

DANGEREUSE PROXIMITE

S’approche ici en effet la frontière entre matière et esprit, entre individu et collectif, entre sagesse et folie. Accepter par exemple que des rencontres répétées du même nombre puissent avoir un sens parce qu’elles sont arrivées, bien que par hasard, à une époque déterminante de ta vie, comme pour te « dire quelque chose », c’est pré-supposer l’existence d’une relation sans cause ni effet entre ton aventure individuelle et la réalité. Croire en de tels liens ne procède-t-il pas de la pensé magique ou du délire paranoïaque, qui portent leurs victimes à voir de signes partout ?

 Loin de la pathologie, c’est à propos du très sérieux Yi Jing chinois que Jung mentionna, pour la première fois en 1930, la synchronicité. Dans la consultation du Livre des changements, remarquait-il, il ne s’agit pas tant de prévoir l‘avenir que de sonder l’adéquation entre un parcours individuel et les forces cosmiques d’un univers conçu comme un grand Tout intemporel. Mais c’est encore présenter l’affaire de façon bien dualiste car fondamentalement, parcours individuel et univers cosmique ne sont qu’un !

 

SYNCHRONICITE EN OCCIDENT

Croire la pensée occidentale étrangère à cette vision du monde serait la limiter au rationalisme mécaniste, dont le culte du hasard commence aujourd’hui à trouver ses limites à force d’accumuler de l’inconnu aux franges de la connaissance.

 Jung trouva de nombreuses sources où alimenter son principe de synchronicité. Il retint par exemple de la tradition alchimiste sa différence entre l’imagination fantastica (l’imaginaire) et l’imagination vera,  l’imaginal. Cette fonction imaginatrice active ferait apparaître, de façon plus ou moins claire, le sens caché, « a priori et en dehors de l’homme », dans une synchronicité.

La pensée de Platon, d’autre part, avec ses Idées transcendantales servant de modèles aux formes empiriques (objets, pensées, actions), n’est pas sans lien avec la notion jungienne de grands schémas mentaux structurant la psyché humaine ; la conscience émergerait d’un « savoir absolu », constitué de l’inconscient collectif structuré en archétypes et servant de façade psychique à un univers conçu comme physico-psychique. La synchronicité, c’est-à-dire l’événement, mais aussi l’importance qu’on lui accorde et le sens qu’on lui donne, témoignerait de la concordance entre le psychisme de l’individu et l’archétype avec lequel il entre en résonance.

 

SCIENCE ET SYNCHRONICITE

Mais surtout, l’hypothèse d’un univers physico-psychique rejoignait les questions posées par la physique quantique et Jung s’adjoignit sans peine les talents de Wolfgang Pauli, prix Nobel de physique en 1945, connu pour avoir refusé de participer à l’élaboration de la bombe atomique. La plus audacieuse des disciples de Jung, Marie-Louise von Franz n’hésita pas à invoquer les « analogies surprenantes » entre la physique quantique et les théories jungiennes pour soutenir qu’ « il devient vraisemblablement probable que la dimension de la matière universelle et celle de la psyché objective puissent être une ».

 

 barre_separation

La plus belle chose

Que nous puissions éprouver,

C’est le mystère des choses.

Albert Einstein

 barre_separation

Ce « Tout physico-psychique » se présenterait comme matériel au physicien qui l’observe de l’extérieur et comme psychique à qui l’aborde par l’introspection. Malgré l’adhésion de nombreux grands physiciens à des philosophies qui se fondent sur ces idées, la majorité des scientifiques s’en tient aujourd’hui à l’interprétation de l’école de Copenhague et à son compromis dit « réaliste ». il statue que la matière n’étant pas, au niveau quantique, dissociable du processus d’observation, le discours de la physique quantique ne peut prétendre la décrire, mais doit porter uniquement sur la connaissance que ses théories en donnent.

Te revoici donc ramené à ton point de départ, face à des événements qui semblent ne parler qu’à toi. Mais sans que tu saches vraiment s’ils ont quelque chose à te dire ou s’ils sont dus à un hasard dépourvu de sens. Comment choisir ? Pour éviter de sombrer dans la pensée magique en te mettant  voir des signes partout, tu peux déjà commencer par suivre ce conseil de Michel Cazenave, grand spécialiste de Jung :

La bonne méthode, aussitôt qu’on est confronté à un phénomène apparemment synchronistique, est d’en rechercher d’abord, et à tout prix, toutes les explications causales possibles – et de ne faire appel à la synchronicité qu’à partir du moment où ces explications sont épuisées ou sont demeurées inopérantes.

 

A LIRE…..

 

 

1203216      9782226239303        9782226095817   000228430   41BESYQV0JL._SL500_AA300_

 

 

 

Issu du Livre du JEU du TAO – Comment DEVENIR le Héros de Sa Propre Légende créé par Daniel Boublil et Patrice Levallois

Le Livre du Jeu du Tao a été conçu sur une idée originale de Marc de Smedt et réalisé sous la direction de Patrice Van Eersel, Patrice Levallois et Sylvain Michelet

 


Autres articles

Répondre

Des petits sous, toujours d... |
Collectif ICI Ensemble |
Vivrecolo |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Demediatisation
| Quality blog
| Conseilfemmes