Archive pour 13 août, 2012

PSYCHANALYSE, SEXE ET TAOISME

 

PSYCHANALYSE, SEXE ET TAOISME dans Livre des Sagesses 9.FEE-ART-12-1-150x150

 

Par Patrice Levallois et Daniel Boublil

LIVRE 4

PSYCHANALYSE, SEXE ET TAOISME

Historiquement, la psychanalyse est née sur le fumier d’un monde profondément barbare dans sa conception du corps et de la sexualité : la société puritaine bourgeoise. Et, sous la forme endémique qu’ils prennent au XIXème siècle, l’hystérie de la femme et le fétichisme de l’homme sont à considérer comme des « pathologies bourgeoises ». Jusque-là, la sexualité était assez simplement vécue. Les parents n’éprouvaient aucune honte à se montrer nus devant leurs enfants. Il n’apparaissait pas nécessaire de les informer de cette dimension de la vie, car il était même d’usage de faire l’amour en leur présence. La barbarie sexuelle de notre culture s’installe avec la Révolution française et la publication, en 1760, du premier « ouvrage scientifique » invitant de la sexualité infantile ; L’Onanisme, dissertation sur les maladies produites par la masturbation, du docteur Tissot.

 

Ce livre, qui invente de toutes pièces que la masturbation infantile engendre les plus terribles maladies, est le premier d’une longue série. Réédité jusqu’au début du XXè siècle, il inaugure une des périodes les plus noires de notre histoire sexuelle ; l’alliance des médecins, des prêtres et des mères patronnesses de la bourgeoisie chrétienne qui harcèlent les parents pour les convaincre que la sexualité infantile est la cause des pires fléaux. Cette alliance, qui est l’armature plus ou moins occulte du puritanisme bourgeois, fait qu’à la fin du XIXè siècle, le rapport au corps et à la sexualité atteint dans la société occidentale l’apogée d’une folie dévastatrice, les médecins reprenant à leur compte les théories de l’Eglise sur la lubricité congénitale du féminin. Ils dissertent sur les modalités permettant de soulager les jeunes filles de l’organe qui els condamne aux pires maladies : le clitoris […]

Description de cette image, également commentée ci-après

De ce sombre bourbier « médico-sexuel » ont surgis, au début du XXè siècle, les premières bases du féminisme posées par les hystériques viennoises qui, comme Bertha Pappenheim   ou Lou Andréas Salomé, ont mis une énergie colossale pour convaincre Freud d’inventer et de divulguer la psychanalyse. L’hystérie, dont toutes les jeunes filles de bonne famille souffraient, était alors devenue endémique. On s’est moins intéressé au fétichisme masculin, car il n’a pas eu le rôle fondateur qu’a occupé l’hystérie dans la constitution de la psychanalyse. C’est également à cette époque qu’il prend une forme massive, car il est, comme l’hystérie, le produit d’une société qui a savamment enfermé la mère et l’enfant dans une illusion asexuée.

 

 

LA SCHIZOPHERENIE MASCULINE

L’alliance du prêtre, du médecin et de l’épouse bourgeoise, qui s’installe au XIXè ciècle, vise à protéger l’enfant de toute représentation sexuelle. Considérant la masturbation infantile comme le premier des fléaux, elle entreprend d’en exclure toute trace du foyer. C’est ainsi que l’homme bourgeois se coupe radicalement en deux dans sa sexualité. D’un côté, il installe son épouse dans un univers aussi tendre et doux qu’il se veut asexué. Tenant à l’envisager, avec elle, la sexualité que dans le strict registre de la procréation, il la condamne à l’apparente virginité qui est de mise devant l’enfant ; de l’autre, il institutionnalise les maisons closes. Tel est l’acte chirurgical qui scinde alors la sexualité masculine entre l’immaculé domaine des mères et celui des lanternes rouges […]

 

De nos jours, la Gay Pride semble avoir pris le pas sur le Moulin Rouge. Or, à la façon dont le sexe s’exhibe, aujourd’hui, de toute part, ne faut-il pas entendre un ci sans mot, constitué d’une montagne de questions et, en cela, semblable à celui des adolescents qui, dès qu’on leur donne la parole, expriment l’angoisse que crée une société qui montre tout, mais qui continue à ne jamais rien dire. Tel est ce qui m’a amené à questionner la validité des « outils psychologiques » et de la « psychanalyse d’alcôve », tant dans la prise en charge de la santé sexuelle que dans la compréhension des revendications libertaires de toute sorte qui s’expriment actuellement un peu partout. […] les troubles sexuels dépendent autant des modalités par lesquelles la sexualité s’est construite, dans l’enfance, que de la culture dans laquelle on est né. La construction sexuelle n’est donc pas plus sociale qu’individuelle ; elle est les deux. Je l’ai montré dans Et l’enfant créa le père ; elle est, à sa base, de la naissance jusqu’à la fin de l’oedipe, transgénérationnelle.

Elle implique donc non seulement les parents, leurs traditions, leurs moeurs et leur culture, mais également leur héritage ancestral et leur part de traumatismes. Les thérapeutes qui ont mis en place une clinique transgénérationnelle le constatent quotidiennement : le poids que représente, dans notre vie sexuelle, celle de nos parents et grands-parents, est cabinet_divan_freud-150x150 dans Livre des Sagessesincontournable. Ce qui fait que les inhibitions et autres troubles affectifs et sexuels provenant des fantômes familiaux, sont aujourd’hui encore, profondément marqués par la barbarie avec laquelle le puritanisme bourgeois a sauvagement persécuté la sexualité infantile.

 

SEXUALISER LA PAROLE

Depuis un peu plus de trois décennies, nous traversons une évolution des mœurs sans aucun précédent dans notre culture. L’explosion des techniques de l’image a fait de notre monde un univers où la sexualité s’exhibe de toute part, mais si cette nudité sexuelle qui s’étale un peu partout, à la télévision ou sur les panneaux publicitaires, donne l’impression de vivre dans une société sexuellement libérée, cela crée en fait une sorte de « leurre hypnotique » dans lequel plus personne ne se rend compte que les individus qui la constituent restent profondément incapables de savoir en parler. Pour vivre librement sa sexualité, il est tout d’abord indispensable de pouvoir la penser. Or pour qu’une chose soit vraiment pensable, il faut qu’elle soit  « parlable ».

Comme bon nombre de thérapeutes de ma génération, j’ai longtemps cru que la psychanalyse était le seul outil valable dans la compréhension et la prise en charge de la sexualité. Cette certitude a commencé à s’ébranler lors de la rédaction de la Le Sexualité masculine. Je ne parvenais pas à y rendre compte des mécanismes de jouissance érotique d’une façon qui me satisfasse et il m’a fallu admettre que la théorie freudienne ne le permettait pas. N’ayant considéré que la dimension la plus tardive de la construction sexuelle, la théorie de l’oedipe n’est, en effet, pas une théorie de la communication érotique. Elle ne permet donc pas de rendre compte des mécanismes de l’amour charnel.

A l’Ecole freudienne de Paris, fondée par Jacques Lacan, j’avais noué des rapports d’amitié avec Françoise Dolto. Ayant, par ailleurs, suivi une école d’acupuncture dans le dessein de comprendre comment y était conceptualisé l’esprit, je m’aperçus avec surprise que Françoise Dolto parlait du corps d’une façon qui était, en fait, beaucoup plus « taoïste » que « lacanienne ». Contrairement à elle, Freud et Lacan ont eu tendance, comme tous les hommes de leur époque, à ne considérer l’enfant qu’au moment où il parle. Alors qu’en montrant et en expliquant que l’enfant s’exprime avec son corps tant qu’il ne dispose pas des mots permettant de le faire autrement, Françoise Dolto est la première psychanalyste à avoir proposé une modèle cohérent de la psyché du nourrisson.

Lacan n’est d’ailleurs jamais arrivé à comprendre que son concept d’image inconsciente du corps avait justement pour fonction de combler ce vide théorique. J’ai alors essayé de concevoir la jouissance sexuelle comme une communication d’image du corps à image du corps.

A cette fin, j’ai comparé la conception taoïste de l’esprit et de sa place dans le corps à celle de Françoise Dolto. Ce qui est relativement simple, puisque tel que le voient les acupuncteurs, le corps se structure t s’exprime à travers nos orifices (les yeux, les oreilles, les narines, la bouche, les seins, l’anus, l’orifice sexuel et l’ombilic), alors que l’image inconscient du corps de Françoise Dolto est constituée d’un ensemble d’images de communication archaïque qui se constituent, elles aussi, à partir de ces orifices. Ces « images archaïques » sont les mémoires de la communication affective et corporelle, telle qu’elle s’est mémorisée dans la petite enfance.

 

Extrait d’un texte de Didier Dumas ; on peut le consulter sur le site www.jardindidees.org.

 

A LIRE….

 

9782070737369   49b93f363b35865ec8b93686b22efc06-300x3004153FFKFQ0L._SL500_AA300_41E78P661NL._SL500_AA300_51KefNkmL5L._SL500_AA300_

 

 

 

Issu du Livre du JEU du TAO – Comment DEVENIR le Héros de Sa Propre Légende créé par Daniel Boublil et Patrice Levallois

Le Livre du Jeu du Tao a été conçu sur une idée originale de Marc de Smedt et réalisé sous la direction de Patrice Van Eersel, Patrice Levallois et Sylvain Michelet

PSYCHOGENEALOGIE (ou trangénérationnel)

 

PSYCHOGENEALOGIE (ou trangénérationnel) dans Livre des Sagesses 9.FEE-ART-12-

 

Par Patrice Levallois et Daniel Boublil

LIVRE 4

 

PSYCHOGENEALOGIE (ou transgénérationnel)

UN CONCEPT VIEUX COMME LE MONDE

L’idée que nos destinées puissent être concrètement déterminées par l’histoire psychologique des générations antérieures est extrêmement ancienne. Les toutes premières thérapies inventées par l’homme en attestent. Les médecines chinoise ou africaine, par exemple, à la différence de la médecine occidentale, envisagent la maladie dans son contexte familial et généalogique. Pourquoi ai-je la bronchite ? A cause d’un microbe et de la cigarette, répond le médecin occidental. Les guérisseurs chinois ou yoruba fournissent, eux, des explications qui rétablissent l’ordre du monde, soit qu’un démon nous veuille du mal (et qu’il faille lui offrir un animal en sacrifice), soit que nous ayons troublé l’ordre cosmique, par exemple en occupant une place qui n’est pas la nôtre, ou en oubliant d’honorer nos ancêtres.

Le guérisseur sait une chose que le médecin ignore ; la loi généalogique et le rapport aux ancêtres définissent pour une large part les liens, les droits, les devoirs et les identités qui structurent l’être humain dans sa culture et dans sa biographie. Le guérisseur sait aussi les mots et les rituels qui permettront de conjurer l’apparition, le fantôme (ancêtre disgracieux ou qui a déshonoré sa famille) synonyme de désordre inconscient transmissible de génération en génération.

 

LE « PSYCHOGENALOGISTE » OCCIDENTAL

Mais voilà que survient une nouveauté en Occident : le psychogénialogiste. Un thérapeute qui sans rien perdre des découvertes de la modernité, notamment quant à la singularité de l’individu, retrouve les liens contextuels et transgénérationnels auxquels sa culture était devenue sourde. Que fait-il ? Il focalise lui aussi sur cette portion de notre histoire qui ne nous appartient pas : « Si tu as cette bronchite chronique, c’est peut-être parce ton arrière-grand-mère a été asphyxié dans une tranchée et qu’on te l’a caché pace qu’à son retour de la guerre, ta grand-mère n’a plus voulu de lui… »

Exemple plus spectaculaire : un homme éprouve des maux de gorge constants, provoquant une détérioration de la circulation sanguine dans ses extrémités. Nul remède ne parvient à le soigner. Jusqu’au jour où il découvre en thérapie transgénérationnelle qu’un ancêtre lointain, né le même jour que lui, est mort guillotiné pendant la Révolution. A partir de cette découverte, les maux de gorge et leurs fâcheux effets circulatoires disparaissent comme par enchantement.

 

Comment un fait du passé, heureux ou malheureux, peut-il par ignorance ou sous le poids d’un « secret de famille », avoir de telles conséquences quelques générations plus tard ? En un sens, le psychogénéalogiste emprunte moins aux connaissances de la psychopathologie occidentale qu’à l’efficacité « sorcière » des plus anciennes médecines.

 

FREUD ET LA PSYCHOGNEALOGIE

Sa correspondance nous dit que Sigmund Freud n’ignorait rien de l’importance des ancêtres dans la constitution des manifestations psychosomatiques individuelles et collectives : chacun de nous n’est pas seulement déterminé par le triangle Papa-Maman-Bébé, mais par toute une cascade d’influences venues de notre arbre généalogique entier. Le découvreur de l’inconscient avait eu l’intuition d’une transmission généalogique de la névrose. Il savait l’importance que jouent, par exemple, les grands-parents dans la vie d’un enfant (directement ou indirectement, e bien ou en mal, par excès ou par défaut). Il avait même imaginé une histoire selon laquelle, à l’origine de l’humanité il y aurait eu une horde avec un père primitif effrayant, que ses enfants se seraient ligués pour tuer. Et nous garderions tous en nous le souvenir de ce parricide premier. Freud suggérait par cette parabole que, d’une génération à l’autre, le lien se pouvait être gommé.

 

barre_separation dans Livre des Sagesses

En matière de révolte,

aucun de nous ne doit avoir

besoin d’ancêtres.

 barre_separation

Mais Freud ne poussa pas plus loin l’exploration du phénomène transgénérationnel. Son long et dur combat pour défendre l’origine sexuelle des névroses lui fit laisser de côté cette dimension fondamentale du mécanisme humain qu’est la fidélité inconsciente du sujet au vécu de ses ancêtres. Freud ne pouvant pas tout faire ! Selon certains chroniqueurs, c’est très consciemment qu’il aurait décidé de se consacrer exclusivement au triangle oedipien, laissant de côté le reste de l’ascendance, en se disant que d’autres, après lui, mèneraient les recherches indispensables du côté des ancêtres. Seulement, on le sait, les disciples figent toujours la pensée des maîtres ; après Freud, le complexe oedipien est devenu un dogme jaloux et les ancêtres sont tombés aux oubliettes. Il a fallu attendre près de cent ans pour que leur importance cruciale soit reconnue par les psy .

 

Au début du XXIè siècle, cette reconnaissance prend l’allure d’un véritable mouvement ; sur le thème « où que vous soyez, vous trimballez toujours votre famille d’origine avec vous, bénissez-la mais libérez-vous ! » la psychogénéalogie émerge un peu partout, dans de très nombreuses pratiques et écoles.

Aujourd’hui, ce chantier-là résonne de partout. Est-ce seulement parce que, comme le dit Steve Lacy, créateur du site Genealogie Gateway To The Web, « dans une société qui perd ses valeurs traditionnelles et est bouleversée par la désintégration de la cellule familiale, les gens cherchent à retrouver leurs racines » ?

 

Le phénomène est sans doute plus profond et touche véritablement un « retour  des ancêtres » dans la civilisation occidentale. Retour à une dimension incontestablement thérapeutique. Des centaines de pays reconnaissent désormais l’importance de la filiation, et surtout des ratés de celle-ci, non-dit, secrets de famille et autres « grumeaux » que les générations se refilent les unes aux autres, dans des jeux de rebondissement si étonnants – à l’humour si noir ! » – qu’il faut être un artiste de la relation pour savoir les débusquer.

barre de separation

Issu du Livre du JEU du TAO – Comment DEVENIR le Héros de Sa Propre Légende créé par Daniel Boublil et Patrice Levallois

Le Livre du Jeu du Tao a été conçu sur une idée originale de Marc de Smedt et réalisé sous la direction de Patrice Van Eersel, Patrice Levallois et Sylvain Michelet

PURETE (conseil TAO)

PURETE (conseil TAO) dans Livre des Sagesses 9.FEE-ART--12-

Par Patrice Levallois et Daniel Boublil

LIVRE 4

PURETE  

Nous faisons des compromise avec notre hygiène de vie pour des raisons de convenance. Nous laissons la pollution détruire nos montagnes et nos rivages au nom du marché. Nous  laissons des distractions frivoles souiller nos esprits. La guerre est considérée comme un choix possible, les principes comme une qualité négociable, et l’obscénité comme un sujet d’expression artistique. Où est la pureté dans notre vie ?

Nous nous marions. Nous divorçons. Nous ne nous soucions pas de ceux qui e nous blessons. Nous pensons que la fidélité est une vertu charmante, mais dénuée de sens. Arrivés à l’âge adulte, nous sacrifions les valeurs de notre jeunesse à notre réussite sociale. Où est la pureté dans notre vie ?

 

cerf-150x150 dans Livre des Sagesses

Le jour où nous avons réussi, nous pensons que tous les problèmes sont résolus. Nous encourageons la mégalomanie de ces athlètes qui recherchent les moments de triomphe. Nous louons les héros des champs de batille qui rachète notre culpabilité à l’égard de la guerre. Nous protégeons des fous qui pensent que tuer au revolver, abattre les animaux, se suicider ou frapper des prostituées dans la rue sont des moyens de purification. Où est la pureté dans ta vie ? Recherche la pureté. Cela peut ne pas être facile. Cela peut ne pas être banal. Mais c’est le seul état que nous puissions atteindre qui soit sans compromis.

Librement inspiré d’après Le Tao au jour le jour, Deng Ming-Dao, éd. Albin Michel : à consulter sur www.taovillage.com.

 

 

 barre de separation

Issu du Livre du JEU du TAO – Comment DEVENIR le Héros de Sa Propre Légende créé par Daniel Boublil et Patrice Levallois

Le Livre du Jeu du Tao a été conçu sur une idée originale de Marc de Smedt et réalisé sous la direction de Patrice Van Eersel, Patrice Levallois et Sylvain Michelet

QUALITES

QUALITES dans Livre des Sagesses 9614085-lettre-q--vintage-de-bloquer-l-39-impression-typographique-en-bois-raye-tache-par-l-39-encre-isole-s

Par Patrice Levallois et Daniel Boublil

LIVRE 4

 

QUALITES

Appelle-les des armes, atouts, vertus, cartes, talents, forces, ressources, dons, mérites, richesses, outils, pouvoirs, aides, instruments, moyens, compétences, potentiels, anges, capacités ou aptitudes, et tu vois bien que tu en possèdes forcément, avec un « truc » en plus qui n’appartient qu’à toi. Mais t’inciterais-je ici au wishful thinking, comme on dit en anglais pour prendre ses désirs pour des réalités ? Pas du tout. Certes, rien ne nous fait mieux mesurer l’inégalité entre les êtres que l’injustice dans la répartition de leurs capacités ; mais après un siècle de vaines tentatives, et malgré son association grandissante avec la génétique, la psychologie cognitive – qui cherche notamment comment on les acquiert – ne parvient toujours pas à faire la part en elles entre l’inné et l’acquis, ni même à déterminer l’importance du milieu (social, culturel, relationnel, affectif) dans leur formation.

 

Comme le montrent d’innombrables travaux sur la validité des tests (la docimologie) ou les comparaisons entre jumeaux, qualités ou aptitudes sont impossible sà quantifier et à qualifier scientifiquement, et il n’en existe aucune définition générale objective. Nul ne peut donc être dit dépourvu de qualités. Voilà au moins de quoi donner espoir !

 

Espoir et encouragement à se centrer plutôt sur la personne, en acceptant l’idée que ses qualités sont un ensemble complexe et dynamique en constante interaction avec un environnement, qui les sollicite, les endort ou les éveille. D’où l’importance de t’entourer de gens… de qualité ! D’où l’intérêt, également, d’adopter une double approche de tes talents. La première, en rapport direct avec ta quête, s’attachera à les comparer avec ton but. Dresse la liste des compétences nécessaire sà la réalisation de celui-ci, puis celles des qualités qui te semblent leur correspondre et que tu penses posséder ou pouvoir acquérir. Dois-je le répéter, il n’y a aucune réelle objectivité en la matière, car tu t’apercevras vite que les compétences, aussi techniques ou spécifiques soient-elles, dans leur maîtrise comme leur apprentissage, font toujours appel à différentes qualités. L’exercice est pourtant utile, surtout si tu confrontes ta liste au regard extérieur d’un ami. Tu découvriras sans doute que tu possèdes des atouts auxquels tu n’avais pas pensé.

 

L’ENNEAGRAMME

L’autre approche consiste à représenter tes qualités en te positionnant toi-même – ou à l’aide de tests, pour ce qu’ils valent – à l’intérieur d’un système de classification comme il en existe des dizaines : profil psychologique, intelligence, personnalité, caractère, etc. Sagesse oblige ; de la plus haute Antiquité nous vient l’ennéagramme, en grec « figure à neuf côtés », diagramme riche en symboles issus de la tradition orale, formalisé par les artistes de l’école pythagoricienne, inventeurs de la science numérologique, mais qui fut en fait imaginé avant eux par les Balyloniens.

 

L’idée est que chacun vit sur trois pôles : un corps qui agit, un cœur qui ressent et une tête qui pense. L’articulation entre ces trois pôles diffère selon la personne, chacun privilégiant forcément l’un d’eu, ce qui donne une typologie des profils de vie qui correspond justement aux neuf chiffres de la numérologie. Les soufis quant à eux, caractérisaient chacun de ces profils par ce qui le « tire vers le bas », sa compulsion, car c’est au cœur même des défauts qu’il faut chercher ou développer des qualités, pari inversion, substitution ou sublimation.

 

Dans l’ennéagramme modern, devenu un système d’étude de la personnalité plutôt fondé sur les comportements, on parle plutôt de vertus (V) et de passions (P). il te sera bon de déterminer de quel type du es :

-          Type 1 : perfectionniste, critique, dit souvent « devrait » ou « aurait dû » : V : sérénité, P : colère.

-          Type 2 : altruiste, séducteur, encourageant ; V : humilité, P : orgueil.

-          Type 3 : leader, attentif à ton image, concret ; V : sincérité, P : mensonge.

-          Type 4 : tragico-romantique, idéaliste, créatif ; V : équanimité, P : envie.

-          Type 5 : observateur, secret, réfléchi ; V : détachement, P : avarice.

-          Type 6 : loyal-sceptique, antiautoritaire, pessimiste ; V : courage, P : peur.

-          Type 7 : épicurien, aventureux, actif ; V : sobriété, P : gourmandise.

-          Type 8 : protecteur, contrôleur, combatif, V : innocence, P : luxure.

-          Type 9 : diplomate, paisible, indécis ; V : action, P : paresse.

 

TROUVER SES QUALITES

Voici un moyen simple. Choisis sept caractéristiques parmi les suivantes :

Enthousiasme, à-propos, échange, puissance, curiosité, légèreté, forme physique, mobilité, ingéniosité, discipline, énergie, inventivité, volonté, dynamisme, désinvolture, autorité, générosité, énergie, autonomie, solidarité, ambition, humour, pacifique, chance, rapidité, intelligence, efficacité, charme, adaptabilité, créativité, compréhension, concentration, confiance en soi, clairvoyance, matérialisme, idéalisme, habileté, subjectivité, solidité, intuition, réalisme, gentillesse, mystère, savoir-faire, insouciance, émotivité, sens pratique, sens des affaires, sens de l’amitié, stratégique, artistique, novateur, sixième sens, mémoire, opiniâtreté, lucidité, sensibilité, réflexion, délicatesse, altruisme, fougue, courage, impulsivité, impétuosité, séduction, habileté manuelle ou intellectuelle, franchise, honnêteté, intransigeance, orgueil, humilité, imagination, écoute, attention, sagesse, combativité, hardiesse, extraversion, bonne humeur, ascétisme, sérénité, ténacité, résistance, irrévérence, indépendance, individualisme, avant-gardisme, traditionnalisme, fraternité, inspiration, réceptivité, profondeur.

 

A LIRE….

 

 

                      9782733905425_1 dans Livre des Sagesses                      les-hommes-ivres-de-dieu-859962-250-400            510KS5FTBTL._SL500_AA300_

 

 

Issu du Livre du JEU du TAO – Comment DEVENIR le Héros de Sa Propre Légende créé par Daniel Boublil et Patrice Levallois

Le Livre du Jeu du Tao a été conçu sur une idée originale de Marc de Smedt et réalisé sous la direction de Patrice Van Eersel, Patrice Levallois et Sylvain Michelet

 

Des petits sous, toujours d... |
Collectif ICI Ensemble |
Vivrecolo |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Demediatisation
| Quality blog
| Conseilfemmes