Archive pour 22 septembre, 2012

Le désir de tous les désirs

 

MEDITATION DU MONDE DE LA TERRE 2

T’intéresses-tu surtout au Désir qui se tient caché derrière tous les désirs ?

Entretien avec Juliette Binoche, par Patrice van Eersel

Vous est-il déjà arrivé de cesser de désirer ? 
Juliette Binoche : Non, il y a tant de choses à faire, de gens à rencontrer ! Plusieurs vies n’y suffiraient pas. Même si, du point de vue des rencontres, j’ai changé : je pense qu’il ne faut plus perdre de temps avec des gens qui, humainement, ne nous Le désir de tous les désirs dans MEDITATIONS du JEU du TAO keyhole-eyepoussent pas, comme disent les Dialogues avec l’Ange, « au sommet de nos questions ».

Existe-t-il des désirs négatifs ? Qu’est-ce qu’un désir, au fond ? 
C’est la tension qui pousse le petit moi à rencontrer le grand Moi.

Comment cette convergence pourrait-elle être négative ? 
Il existe sans doute des désirs mal compris, mal pris dans le temps. Mais c’est comme le mal : il s’agit du bien encore inaccompli.

Les désirs doivent-ils mener notre vie ? 
Oui, puisque, finalement, derrière tous les désirs se cache un seul grand désir : celui d’être vrai, c’est-à-dire d’être, tout simplement.

Les désirs se cultivent-ils, ou doit-on les laisser vivre comme les fauves d’une jungle ? Les deux ! En travaillant beaucoup sur soi-même, on s’ouvre à la nouveauté brute de l’inspiration créatrice, qui a la fraîcheur de la plus enivrante des jungles. Mais c’est une « sauvagerie » plus humaine que toute l’humanité actuelle réunie ! La vraie nouveauté n’est pas la jungle cruelle, ni la guerre, c’est l’Homme. Qui dort au fond de chaque enfant.

Soif du Divin…

 

MEDITATION DU MONDE DE LA TERRE 2

Et si le noyau de tout désir était notre soif de divin ?

Par Emmanuel Duits

Soif du Divin... dans MEDITATIONS du JEU du TAO canevas_petit_pecheur_mes_plus_belles_creations_cBvyRt-300x232L’homme est l’être du désir. Il se sent incomplet, coupé de lui-même, incapable de repos tant qu’il n’a pas comblé son manque existentiel. Comme un enfant qui entre dans un magasin de jouet, notre œil est attiré par de nouveaux êtres et de nouveaux objets, nous voulons les saisir puis, déçus, nous les rejetons au loin ! Rien de ce qui est fini et imparfait n’arrive à nous apaiser durablement. C’est que, même incroyant, tout homme cherche l’éternité de Dieu ou la paix du Nirvana : voilà un fait qui semble attesté par la nature de notre insatisfaction indépassable, tanha, cette soif inextinguible… 

Or, il n’existe pas de besoin sans objet. Lorsqu’on a faim, ou qu’on éprouve un désir sexuel, il y a nécessairement un objet correspondant : le désir n’est que le signe en nous de l’absence d’un objet réel. Le manque infini prouverait donc, « en creux », l’existence d’un Etre infini capable de répondre à notre aspiration ? Sinon, comment expliquer le désir, ce besoin sans objet ?

Veux-tu en savoir plus sur ce sujet mystérieux du désir secret qui se cache derrière tous les désirs ?

Histoire de la P.N.L

MEDITATION DU MONDE DE LA TERRE 2

 

Histoire de La Programmation Neuro-Linguistique

 

La PROGRAMMATION NEURO-LINGUISTIQUE est née aux Etats-Unis, dans le milieu des années 1970. John Grinder, linguiste, et Richard Bandler, informaticien, sont des passionnés de Psychologie. Ils décident rapidement de surfer ensemble sur la même vague et se lancent un défi décapant : trouver les clés de la réussite des psychothérapeutes les plus brillants.

Leur quête est particulièrement ambitieuse. Ils veulent comprendre comment les plus grands réussissent leurs coups de maître. Ils choisissent de filmer des génies de la communication et du changement, tels que Milton Erickson, grand spécialiste de l’hypnose et de la métaphore, Fritz Perls, initiateur des Gestalt-thérapies, ou Virginia Satir, connue pour son rôle de premier plan en psychothérapie systémique familiale.

Histoire de la P.N.L dans MEDITATIONS du JEU du TAO 220px-Port-lac-188x300Leur caméra sur l’épaule, nos deux chercheurs enregistrent puis examinent mot par mot, image par image, seconde par seconde, précisément, consciencieusement et ingénieusement le comportement de leurs personnages de prédilection, et mettent à jour leurs stratégies de succès.

Ils remarquent par exemple que tous semblent avoir une tendance naturelle à l’empathie, adoptant tout naturellement le ton, les mots, les postures et les gestes de leurs patients. Mais savais-tu que ces grands spécialistes n’avaient pas eux-mêmes véritablement conscience de la façon dont ils réussissaient leurs miracles ?

L’analyse de leurs entretiens conforte Grinder et Bandler dans leurs hypothèses de base :

1 - Pas de jaloux ! Les  » pros  » de la communication et du changement humain ne font pas partie de telle école plutôt que de telle autre, mais ils mettent en œuvre, le plus souvent inconsciemment, des processus de communication similaires. La PNL a identifié et  » modélisé  » ces processus sous forme d’une batterie d’outils et de méthodes, à la disposition de tous.

2 - Chaque fois que quelqu’un réussit à faire quelque chose, il est possible de décoder et de reproduire sa stratégie inconsciente de succès en les adaptant à nos propres objectifs. La PNL nous apprend à repérer les stratégies qui ne fonctionnent pas, puis à les remplacer par d’autres qui marchent mieux.

De cette étude approfondie, nos deux chercheurs ont créé une approche composée de curiosité, de créativité, et d’outils pratiques, également inspirés d’autres disciplines telles que la Gestalt, la thérapie familiale, la Systémique, la Linguistique, etc.

En résumé, la PNL est un melting-pot des méthodologies utilisées parfois inconsciemment par les professionnels de l’accompagnement les plus efficaces, dont l’excellence, au sens noble du terme, peut donc désormais être transmise !

Principes

Pourquoi avoir choisi le terme de Programmation Neuro-Linguistique ?  » Cela fait contrôle du cerveau !  » À cette critique Richard Bandler répondit  » Oui, bien sûr. Si vous ne commencez pas par contrôler et utiliser votre propre cerveau, vous laissez le hasard décider pour vous !  » La PNL est une possibilité d’apprendre à devenir maître de son propre cerveau plutôt que de se laisser diriger par lui. Qu’attends-tu pour éduquer ton cerveau ? Tout au long de notre vie et particulièrement pendant l’enfance, notre cerveau a  » codé  » nos expériences. Ces  » codes  » influencent aujourd’hui notre façon de communiquer et de nous comporter. D’où le mot de PROGRAMMATION. Bien guidé, notre cerveau peut nous permettre d’atteindre des objectifs nouveaux et de faire évoluer nos comportements. Le préfixe NEURO prend toute sa signification car nos cinq sens aidés par des millions de terminaisons nerveuses transmettent les informations recueillies à notre cerveau, qui nous aide à construire notre propre réalité du monde. Nous exprimons cette réalité du monde par nos mots, nos réactions, nos comportements, nos pensées. Finalement c’est le langage verbal (sigles, nombres, mots, phrases, etc.) et non-verbal (mimiques, intonations, enchaînement de gestes et de postures, variations de coloration de la peau), que nous choisissons souvent inconsciemment en fonction de nos  » codes  » et de notre perception de la réalité, qui représente et symbolise la paire de lunettes à travers laquelle nous voyons le monde, d’où l’adjectif final LINGUISTIQUE.

Quelques principes fondamentaux de la PNL :

La PNL repose sur une série de principes qu’elle ne cherche pas à démontrer et qui en constituent en quelque sorte la  » philosophie « . La carte n’est pas le territoire. En effet, les stimuli envoyés par l’environnement traversent de nombreux filtres perceptifs. Organes des sens, culture, croyances personnelles, valeurs, souvenirs sont autant de passages tamisant le réel, et qui constituent une paire de lunettes inconsciente.

La PNL permet d’identifier notre modèle du monde, c’est-à-dire, la forme, la couleur, la matière de la paire de lunettes inconsciente à travers laquelle nous filtrons la réalité. Il arrive que cette paire de lunettes ne soit plus adaptée à notre vie. Cette méthode souple offre le moyen d’essayer d’autres paires et finalement de s’en fabriquer une sur mesure pour évoluer avec aisance en société dans la vie et les relations. Chaque personne possède ou peut acquérir les ressources dont elle a besoin pour changer.

serenite-1-199x300 dans MEDITATIONS du JEU du TAOEn PNL, l’inconscient est un réservoir de ressources. Bonne nouvelle, non ? Chaque personne possède les éléments dont elle a besoin pour faire face aux situations de la vie. Si elle a l’impression de ne pas les posséder, c’est qu’elle n’y a pas suffisamment accès. Or ici, toute personne  » normalement constituée  » peut apprendre ce qu’une autre personne sait faire.

L’objectif de la PNL dans ce cadre est de faciliter l’accès à ses ressources intérieures. L’axiome encourageant  » il n’y a pas d’échec, il n’y a que de l’information !  » est basé sur ce principe. Watzlawick dirait par exemple  » au lieu de faire toujours la même chose lorsque cela ne marche pas, faisons autre chose ! ». Tu as les ressources en toi, découvre les et utilise-les ! Tout comportement répond à une intention positive pour soi. Même si derrière un comportement, l’intention semble négative, le corps obéit à une sorte de  » Méta-intention  » positive, venant servir, pourquoi pas, la dignité inconditionnelle de toute personne humaine. Par exemple,  » ressentir son corps  » peut être une intention positive pour quelqu’un qui prend un bon bain chaud ou à l’inverse pour quelqu’un qui s’arrache littéralement les cheveux ou encore qui mange trop.

En PNL, une personne fait toujours le meilleur choix pour elle à un moment donné, même quand ce choix est inconscient. En effet, en fonction de sa carte du monde, la personne choisit dans sa palette de comportements possibles celui qui sera le mieux adapté, même s’il apparaît très négatif dans l’absolu !

Mais la PNL postule un respect total de la personne : même si celle-ci est complètement responsable de ses comportements, ne les confondons pas avec son identité ! On ne peut pas ne pas communiquer. Nous faisons partie, que nous le voulions ou non, d’un système, et les mots ne sont qu’une petite partie de nos messages, transmis au niveau conscient et inconscient. Savais-tu que, dès qu’une personne se retrouve face à une autre, elles communiquent nécessairement ? D’ailleurs si elles ne veulent pas communiquer, elles se font déjà passer ce message.

Selon Albert Merhabian, chercheur à l’université de Pennsylvanie pendant les années soixante-dix, 7% seulement de la communication serait véhiculée par les mots ! 38 % le serait par les aspects de la voix (rythme, timbre, intonation, etc.), et 55 % par le langage corporel (expressions du visage, gestes, postures, etc.) Si tu veux communiquer plus efficacement, observe attentivement ton interlocuteur, centre ton attention sur lui avec des canaux sensoriels frais et dispos !

Quelques champs d’application possibles de la PNL :

- Communiquer efficacement avec son entourage 
– Découvrir et réaliser ses valeurs et ses buts de vie 
– Faire évoluer concrètement ses comportements 
– Développer ses performances, ses savoir-faire qui mènent à la réussite 
– Changer une empreinte du passé 
– Développer sa créativité, l’ensemble de ses ressources intérieures
– Etc.

Des petits sous, toujours d... |
Collectif ICI Ensemble |
Vivrecolo |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Demediatisation
| Quality blog
| Conseilfemmes