Archive pour 1 novembre, 2012

GRATITUDE

 

GRATITUDE dans Livre des Sagesses g-150x150

Par Patrice Levallois et Daniel Boublil

LIVRE 4

 

 

 

GRATITUDE

 La gratitude est un donné pour un reçu. Un échange non point hasardeux, mais conscient. De n’importe quelle façon, tu dois remercier pour ce qui t’est donné, sinon tu seras en état de dette permanente. Ce n’est pas que cela soit mal, c’est simplement dommage car la gratitude mène à la relation avec les visibles, avec l’invisible. Dans la relation, il n’y a plus d’indifférence. Tu donnes, tu reçois, tu participes à la respiration du monde.

 

A LIRE…

 

                                                                                         51nyz%2BugqFL._SL500_AA300_ dans Livre des Sagesses

 

 

Issu du Livre du JEU du TAO – Comment DEVENIR le Héros de Sa Propre Légende créé par Daniel Boublil et Patrice Levallois

Le Livre du Jeu du Tao a été conçu sur une idée originale de Marc de Smedt et réalisé sous la direction de Patrice Van Eersel, Patrice Levallois et Sylvain Michelet

 

GUERISON et INTENTION

GUERISON et INTENTION dans Livre des Sagesses G

Par Patrice Levallois et Daniel Boublil

LIVRE 4

 

 

GUERISON ET INTENTION

 

Nous avons tendance à nous croire séparés des autres et du monde ; pourtant, certaines traditions décrivent nos corps et nos esprits comme reliés entre eux.

 

A L’EPREUVE DE LA SCIENCE

De nombreux chercheurs ont tenté de vérifier l’efficacité des méthodes anciennes fondées sur cette idée d’un lien. L’expérience de base est simple ; des capteurs, fixés sur le corps d’une personne, mesurent différentes données physiologiques – sa tension, le rythme de son cœur, la charge électrique de sa peau, etc. – pendant que, d ans une pièce isolée, une autre personne tente d’influencer la première, en se concentrant sur elle à des moments aléatoires et en lui en envoyant telle ou telle intention – généralement des pensées positives, calmantes, apaisantes.

 L’expérience a été menée des centaines de fois et trente études ont été recensées aux Etats-Unis, dont celle menée, en 1991, à la Mind Science Foundation de San Antonio (Texas). Dans la majorité des cas, les chercheurs ont constaté que la physiologie du receveur perçoit l’intention de celle qui tente de l’influencer et qu’elle peut entrer en résonnance avec elle : le cœur ralentit ou accélère, la tension baisse ou augmente, etc.

 Cette découverte constitue une révolution en neuropsychologie même si, en intensité, l’influence à distance n’est pas très impressionnante ; elle modifie rarement la physiologie du receveur de plus de 5 %. Mais on n’obtient pas davantage quand un sujet essaie de s’influencer lui-même, par biofeedback. Fait remarquable, o na constaté que les meilleurs « influenceurs » étaient les guérisseurs traditionnels, dont beaucoup disent savoir soigner à distance – généralement sans comprendre comment ça fonctionne. Les chercheurs ne le savent pas non plus mais ils ont constaté qu’en s’entraînant quelque temps, ils soutenaient eux-mêmes de meilleurs résultats. Conclusion : ça s’apprend !

En 1975 déjà, le biophysicien Marcel Locquin, qui participait à une recherche sur la pulsation dynamique du réseau sanguin avec des cardiologues de Paris et de Montpellier, avait établi la possibilité d’influence la physiologie d’un sujet à distance. Les mesures n’étaient pas relevées par des capteurs, comme aux Etats-Unis aujourd’hui, mais par la prise de neuf pouls différents (suivant les méthodes des acupuncteurs et des auriculothérapeutes). L’influence émise pouvait être celle d’une intention une idée de sucre, par exemple, dirigée vers un diabétique), mais aussi celle d’un objet ou d’une forme abstraite (cercle, triangle, carré…), reprenant ainsi des recherches en grande partie abandonnées depuis la Grèce de Pythagore.

 

AU QUOTIDIEN

Certains échafaudent de nouveaux concepts, corps d’image ou  imagerie transpersonnelle. Ces notions semblent abstraites, pourtant elles nous concernent tous. En quoi ? Penser à ceux qu’on aime, leur envoyer de « bonnes vibrations », cela a un sens ! Si mes intentions peuvent influencer la physiologie d’autrui à distance, si tes pensées peuvent s’incorporer aux miennes à tout instant, il conviendrait que nous en soyons conscients. Nos pensées, nos sentiments, et pas seulement nos actes, déterminent le monde dans lequel nous vivons. Le Dalaï-Lama dit que la paix dans le monde passe d’abord par la paix dans les cœurs…

 Par quoi commencer ? A court terme, ces recherches suggèrent la nécessité d’une médecine plus humaine, incluant les dimensions sociale, psychologique et même spirituelle. Plus largement, nous devrions tous pratiquer une forme ou une autre de méditation et d’écoute de soi.

 Quel rapport avec les intentions dirigées vers les autres ? Arrivé au stade de l’écoute subtile de soi, il semble que l’on débouche sur une zone transpersonnelle, où ce qui est bon ou mauvais pour soi l’est aussi pour l’autre. Toutes les spiritualités du monde l’ont toujours dit. La nouveauté, c’est que la science le dit à son tour.

 

A LIRE

 

 dans Livre des Sagesses  41H6CBKVB6L._SL500_AA300_51Z22W1JEYL._SL500_AA300_415HDZBH8JL._SL500_AA300_

 

 

                                                      51PUMK3IhGL._SL500_AA300_41MADS90TKL._SL500_AA300_978_2_84445_409_6_UNE_230_353_1338573440

 

 

Issu du Livre du JEU du TAO – Comment DEVENIR le Héros de Sa Propre Légende créé par Daniel Boublil et Patrice Levallois

Le Livre du Jeu du Tao a été conçu sur une idée originale de Marc de Smedt et réalisé sous la direction de Patrice Van Eersel, Patrice Levallois et Sylvain Michelet

 

HABITUDES

 

HABITUDES dans Livre des Sagesses lettre_h_darc_en_ciel_sculpture_photo-p153056726235114196bfr64_4001-150x150

Par Patrice Levallois et Daniel Boublil

LIVRE 4

 

 

 

HABITUDES

Tes habitudes sont-elles à ton service ou es-tu au contraire leur esclave ? Le pas est vite franchi entre penser qu’elles sont pratiques et croire qu’on ne peut pas – ou qu’on ne doit pas – faire autrement. Ce qui nous enferme, nous aliène, nous détourne de nous-mêmes et finalement nous tue, bien avant l’heure de notre mort officielle, c’est la routine, le train-train, l’habituel. Le vivant, à la base, c’est le nouveau et par définition, l’inconnu ! Si tu nourris le désir profond de mener à bien ta quête, celle-ci ne peut te conduire que vers l’inconnu… Il s’agit donc de savoir faire la part des choses, pour distinguer :

 

  1. Les habitudes qui jouent le rôle bien pratique de pilote automatique ; elles permettent d’accomplir des actes tout en pensant à autre chose ou en discutant, sans perdre pur autant sa vigilance (conduire une voiture, par exemple).

barre_separation dans Livre des Sagesses

Ce n’est pas de chance,

Chaque fois que nous inventons

quelque chose de neuf,

Le passé nous copie.

Jean Cocteau.

 barre_separation

  1. Les habitudes qui t’aident à régresser dans un cocon sécurisant dont il a parfois besoin.
  2. Les habitudes qui t’engluent dans les ornières du déjà vu, déjà entendu, déjà compris.. dont il faudrait t’arracher au plus vite. Comment ? Zut, c’était la question de départ…

 

Un conseil ? N’accepte pas de t’ennuyer. Ce serait un crime contre toi-même. Et connais-u les six moyens de combattre un mauvais instinct selon Nietzsche :

-          L’assécher en évitant les occasions,

-          Le soumettre à une règle stricte.

-          L’assouvir jusqu’au dégoût !

-          Associer son assouvissement à une pensée pénible.

-          Le détourner vers le travail ou d’autres satisfactions ;

-          S’affaiblir soi-même jusqu’à l’épuiser.

 National_Yang-Ming_University_Logo

Issu du Livre du JEU du TAO – Comment DEVENIR le Héros de Sa Propre Légende créé par Daniel Boublil et Patrice Levallois

Le Livre du Jeu du Tao a été conçu sur une idée originale de Marc de Smedt et réalisé sous la direction de Patrice Van Eersel, Patrice Levallois et Sylvain Michelet

HASARD (origine médiévale)

 

HASARD (origine médiévale) dans Livre des Sagesses lettre_h_darc_en_ciel_sculpture_photo-p153056726235114196bfr64_400-150x150

Par Patrice Levallois et Daniel Boublil

LIVRE 4

 

 

HASARD (origine médiévale)

 

Ni celte, ni latin, ni grec, le mot hasard est un des rares mots français dont l’apparition puisse être datée avec précision : il est employé pour la première fois dans le livre Gesta Framcvorum Ultra Maris – Hauts faits et gestes des Francs outremer – écrit par Guillaume de Tyz (1130-1186). Sorte de grand reporter auprès des Croisés, Guillaume de Tyr raconte qu’un jour, près d’ Alep en Syrie, on prit, après un siège de quelques semaines, le château de Hazard (Az-Hand) et qu’on y apprit un nouveau jeu de dés. Mais quelque chose cloche dans cette histoire. Prendre un château après un court siège, faire des prisonniers, jouer aux dés, quoi de plus banal alors ? Qu’est-ce qui a bien pu se passer au château de Hazard pour que son nom passe dans notre langue ?

 

UNE « EXPERIENCE DE LA TERREUR »

 

Le philosophe Clément Rosset qui rapporte cette anecdote propose une réponse stimulante. Il imagine que la découverte de ce jeu a dût être l’occasion d’une prise de conscience analogue à ce que Freud appelle « L’expérience de la terreur », ce glissement propre au cauchemar, quand, subrepticement, l’endroit le plus familier devient le lieu du pire étrange.

Rien de plus familier en effet qu’n jeu de dés pour un habitant des pays riverains de la Méditerranée. Mais s’ils utilisaient des procédures aléatoires, nos ancêtres ne pensaient pas le jeu en termes de hasard, sinon nous aurions au lieu de hasard, un mot dérivé du latin ou du grec. On a toujours pensé au contraire, sur les bords de la Méditerranée, que le hasard était la manifestation des arrêts d’une puissance divine ; la déesse Fortuna (dans le tarot, elle fait tourner sa roue, l’arrêtant quand bon lui semble). Arrêter le cours normal des choses, ce privilège divin, le dieu des chrétiens le reprit à son compte. Avant l’époque des Croisades, on lui attribuait le pouvoir d’arrêter le bras du coupable et de favoriser l’innocent lors des duels judiciaires, et pareillement, donc celui d’arrêter les dés. A l’époque féodale, le hasard n’existait pas, ni l’idée, ni le mot. Il faut donc imagine la terreur qui a du saisir quelque aumônier croisé, quand regardant les soldats jouer à ce nouveau jeu de dés, se fit jour dans son esprit la question terrible : quand c’était des « mécréants » musulmans qui jouaient, qui est-ce qui arrêtait les dés ?

 

rouedecharrette dans Livre des Sagesses

 

HASARD CONTRE DETERMINISME

Tout l’univers mental médiéval, rond comme une coupole d’église romaine, avec un Dieu chrétien en tant que cause de toutes les causes, s’est fissuré définitivement avec la prise de conscience qu’il pouvait exister des effets n’ayant pas de cause repérable ; l’idée de hasard était née. Elle gardera dans son nom le souvenir oublié de son origine.

 Et elle ira jusqu’à nous, favorisant au passage l’éclosion de ce que nous appelons l’esprit scientifique, en substituant l’idée de lois de la nature à celle de lois divines. La nature est toute-puissante ; comme Dieu, elle détermine tout par avance selon ses lois propres, mais à l’inverse de Dieu, elle n’est pas insondable. Dès lors que ses lois seront connues, le futur pourra être prédit et le hasard vaincu. Le rationalisme cartésien assoira cette position en rejetant dans l’irrationnel tout ce qui lui est rebelle ; la foi et le hasard. Et Pascal, mathématicien mystique, montrera comment contourner le hasard par le calcul des probabilités. Ensuite, Kepler et Newton assureront le triomphe du déterminisme en réduisant à des équations simples le mouvement erratique des planètes dans le ciel jusqu’à Einstein, le dernier des savants de l’Age classique, puisque confronté aux ultimes développements de ses théories, qui ne pouvait se résoudre à admettre que Dieu puisse « jouer aux dés ». Un siècle plus tard ou presque, la Théorie du chaos nous apprend qu’il considérait le problème à l’envers ; c’est le hasard qui joue à Dieu.

 

A LIRE

 

                                                              31XXSBQJ72L._SL500_AA300_31RFR79HDQL._SL500_AA300_

 

 

 

Issu du Livre du JEU du TAO – Comment DEVENIR le Héros de Sa Propre Légende créé par Daniel Boublil et Patrice Levallois

Le Livre du Jeu du Tao a été conçu sur une idée originale de Marc de Smedt et réalisé sous la direction de Patrice Van Eersel, Patrice Levallois et Sylvain Michelet

Des petits sous, toujours d... |
Collectif ICI Ensemble |
Vivrecolo |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Demediatisation
| Quality blog
| Conseilfemmes