Archive pour décembre, 2012

Hexagramme 41 du Jeu du Tao

 Hexagramme 41 du Jeu du Tao dans Le Livre des Hexagrammes 41

- 41 – SOUÊN: LA DÉCROISSANCE

 

Sens général de SOUEN:

En haut, la montagne; en bas, le lac, l’eau qui dort, le marais. Les eaux montent et aident à la croissance de ce qui pousse sur la montage, de ce qui l’habite. Diminution en bas : augmentation en haut. Tout ce qui est superflu, excès, doit disparaître impitoyablement. En somme, il v a nécessité d’un amendement, d’un dépouillement, de réfréner ses désirs, ses passions, de se ré-orienter. La diminution de la base au profit du haut, qui fait décroître la résistance de la base, compromet la solidité de l’ensemble.

 

Sens essentiel:

Pour le YI KING, la décroissance représente d’abord les ennuis et difficultés, ensuite la facilité, plus d’aisance. C’est le commencement de la floraison. Quand la diminution atteint son but, la floraison commence. Il faut donc attendre ce moment où l’étiage est au plus bas, d’où le sens de « culture du caractère » qui est ici enclos dans l’hexagramme sacré. Diminution et décroissance puis augmentation et croissance, telle est la loi naturelle. Le Consultant ne pourra s’y opposer. Il est essentiel qu’il comprenne – et admette dans les faits – cette loi cyclique.

 

Sens par rapport aux autres traits :

LA DÉCROISSANCE annonce la prochaine floraison.

 

Jugement :

Accolée à la sincérité, la décroissance produit la suprême fortune. Il est profitable d’entreprendre. Comment agir? On peut utiliser deux coupes pour l’offrande (c’est-à-dire quitter deux excellents amis pour se rapprocher de l’isolé (e). (Sens de changement complet de l’entourage).

DÉVELOPPEMENT DES TRAITS

NEUF au début : Ne pas se hâter, ne pas tout quitter pour répondre à un appel et un changement; bien méditer d’abord la cause des troubles et la façon d’y porter remède.

NEUF à la deuxième place : Conserver sa pureté et éviter la passion qui épuise.

SIX à la troisième place : Il faut choisir entre deux possibilités (ou deux liens affectifs). Si l’on est seul, on trouvera sa compagne (son compagnon, dans le cas d’une Consultante).

SIX à la quatrième place : Augmenter sa propre force, telle est la Voie.

SIX à la cinquième place : Présage de très grande réussite. L’oracle montre une assistance venant du ciel.

NEUF en haut: Avantage par la diminution, le dépouillement. Avertissement de l’oracle de s’occuper d’une collectivité.

 

Guide pratique de SOUEN:

1. Si l’on obtient SOUEN, LA DECROISSANCE, dans une question intéressant l’amour, on quittera la femme qu’on aime (l’homme qu’on aime, s’il s’agit d’une femme questionnant l’oracle) pour une durée indéterminée. Voir les traits mutables, éventuellement, pour savoir s’il y aura reprise des relations.

2. Affaires, entreprises : En déclin, en décroissance.

3. Voyages, changements : Ne pas y chercher un profit matériel.

4. Santé : Période de fatigue, de déperdition de force

Note spéciale : Cet hexagramme sacré demande qu’on ne s’obstine pas, qu’on accepte le dépouillement, de quitter quelque chose. Le retour, l’accroissement, la reprise de relations (sexuelles, affectives, d’affaires, etc…) a lieu généralement après ce « sacrifice ».

Hexagramme 42 du Jeu du Tao

 

 Hexagramme 42 du Jeu du Tao dans Le Livre des Hexagrammes 42

- 42 – YI : LA CROISSANCE

 

Sens général de YI:

Après la décroissance, la croissance. C’est ici le supérieur qui se dépouille au profit de l’inférieur. Le vent et la foudre s’augmentent et se renforcent mutuellement. Il y a indication de plénitude et d’abondance. Mais cette augmentation ne peut durer indéfiniment (de même que la décroissance se change en croissance, ainsi du cycle lunaire), ainsi que le montre le sens par rapport aux autres traits. Il est donc nécessaire de prévoir ce qui viendra ensuite et de mettre à profit ce temps d’augmentation et de croissance de la façon la plus judicieuse qui soit.

 

Sens essentiel:

L’augmentation, la croissance, une phase de plénitude, l’ascension, ce qui est donné par le supérieur au profit d’en bas, du peuple, de la masse, le don des connaissances à autrui.

 

Sens par rapport aux autres traits :

LA CROISSANCE est le commencement du déclin.

 

Jugement :

Il est profitable de commencer quelque chose, il est profitable de « traverser de grandes eaux » (c’est-à-dire de faire face aux difficultés et de ne pas s’en soucier, car la victoire est promise).

DÉVELOPPEMENT DES TRAITS

NEUF en haut: On est encouragé d’en haut (aide d’un supérieur, d’un haut fonctionnaire). On tend à être investi d’une mission. Responsabilités accrues et chance.

SIX à la deuxième place : Un très grand bonheur, on va être investi d’une mission. Ne pas céder à la présomption ou à l’orgueil.

SIX à la troisième place : On a tendance à décider et à trancher avec décision et force. Dans les circonstances données, cela est bon.

SIX à la quatrième place : Transfert, voyage, possible émigration (celle-ci serait excellente). Chance et profit par un voyage.

NEUF à la cinquième place: On possède la bonne foi et il y a indication qu’on émeut les autres autour de soi.

NEUF en haut: On réclame trop pour soi-même et on ne pense pas à ses inférieurs ou son entourage. Les autres percevront très bien cette dissonance.

 

Guide pratique de YI:

1. Si l’on obtient YI, LA CROISSANCE, dans une question intéressant l’amour, ceci indique une période de joie mutuelle. Toutefois, on perdra bientôt l’être aimé si l’on ne se décide pas à créer les conditions de stabilité et de sécurité qu’il réclame, ne fut-ce qu’inconsciemment.

2. Affaires, entreprises : Période de floraison, de croissance, d’augmentation.

3. Voyages, changements : Les accepter. Ils seront profitables. 

4. Santé : Force vitale en voie d’augmentation.

Note spéciale : Hexagramme sacré qui demande qu’on pose les bases du déclin – normal – qui suivra. Essayer de construire solidement en faveur de l’avenir et associer les autres à sa prospérité. C’est le plus sûr moyen de retenir leur confiance et d’obtenir leur aide au temps des vaches maigres.

Hexagramme 43 du Jeu du Tao

 Hexagramme 43 du Jeu du Tao dans Le Livre des Hexagrammes 43

 

- 43 – KOUAÊ: LA DÉCISION ÉNERGIQUE

 

Sens général de KOUAÊ:

La vulgarité (et ceux qui l’exercent) est ici, comme le montre le marais en haut et le ciel en bas, en voie d’être éclipsée, épuisée. Elle disparaît, la foule des traits yang montant et chassant l’unique trait yin. En conséquence, la voie s’ouvre devant les efforts de l’homme doué, tandis que celle de l’homme inférieur est épuisement et fin. Dureté et violence ne doivent pourtant pas prévaloir. La prudence, le soin, l’intérêt porté à l’entourage ou aux inférieurs, tout cela aidera à maîtriser la situation.

 

Sens essentiel:

La résolution, la fin d’une tension, la décision dans l’instant, le fait de mettre fin à une situation trop tendue, inique ou difficile, le courage moral, l’énergie.

 

Sens par rapport aux autres traits :

LA DÉCISION ÉNERGIQUE signifie la résolution et que ce qui est fort lutte contre ce qui est faible ou pernicieux.

 

Jugement :

On doit résolument lutter contre la passion, même si elle est unique, car c’est elle qui obscurcit le jugement. Il est profitable d’entreprendre, ceci après s’être examiné soi-même. Face au mal, on ne doit répondre que par le vide. Accumuler sans disperser, c’est cr éer les conditions d’un proche effondrement.

DÉVELOPPEMENT DES TRAITS

NEUF au début: Il est nécessaire de se dominer, de brider la passion, de ne pas s’engager en aveugle.

NEUF à la deuxième place : Demeurer sur ses gardes. La solution juste est « d’être au milieu des difficultés comme s’il n’y avait pas de difficultés ». Si la raison prévaut, la passion (et ses causes de douleur) s’évanouira.

NEUF à la troisième place: Se méfier de ses relations. Le YI KING donne ici l’indication qu’on sera calomnié, mais que cela importera peu finalement.

NEUF à la quatrième place: On va souffrir de son entêtement. On voit bien la Voie, mais on est trop engagé dans la passion pour la suivre. Ce sera un grand mal, précise l’oracle.

NEUF à la cinquième place: On doit lutter contre les tentations et se méfier des amitiés (ou liaisons) intéressées.

SIX en haut : On risque d’être négligent et d’ouvrir la porte à la corruption ou au mal. Être énergique et bien examiner la situation.

 

Guide pratique de KOUAÊ:

1. Si l’on obtient KOUAI, LA DÉCISION ÉNERGIQUE, dans une question intéressant l’amour, il convient de mettre fin à une situation trop tendue. Tout va être brusquement tranché. Fin des hésitations.
Bien étudier le caractère de « l’autre » et si l’on peut compter sur lui.

2. Affaires, entreprises : Scission ou indépendance. Ne plus hésiter : trancher.

3. Voyages, changements: Seront bénéfiques.

4. Santé : Changer de médication (ou de médecin).

Note spéciale : Hexagramme sacré réclamant une totale résolution.

Hexagramme 44 du Jeu du Tao

 Hexagramme 44 du Jeu du Tao dans Le Livre des Hexagrammes 44

 

 

- 44 – KEOÜ: LA RENCONTRE

 

Sens général de KEOÜ:

Le trait yin vient par-dessous, secrètement, et représente le principe féminin (rencontre d’une femme) venant après qu’on l’a écarté. C’est la femme venant d’elle-même à la rencontre des hommes (d’un homme). (Peut naturellement concerner le sexe opposé, dans une question posée par une femme). La situation n’est pas bonne car il est dit que « la jeune fille est puissante » et qu’une telle situation n’est pas durable. Il y a indication de liaison ou de mariage, mais alors que la jeune fille devient forte, l’homme devient « faible ». D’où l’avertissement de l’oracle : « Ne pas épouser cette jeune fille » (on adaptera ceci à toutes les autres situations et à la question posée). De même, l’homme vulgaire prendra de l’importance, douceureusement et secrètement.

 

Sens essentiel:

La rencontre, la mise en contact, un acte sexuel suivi d’une liaison possible, d’un mariage, le faible qui prend peu à peu de l’importance au détriment du fort, qui sera lésé. Les situations hostiles se développant peu à peu.

 

Sens par rapport aux autres traits :

LA RENCONTRE signifie trouver ou être mis face à face.

 

Jugement :

La jeune fille est puissante. On ne doit pas épouser une telle jeune fille car on ne pourrait vivre longtemps avec elle.

DÉVELOPPEMENT DES TRAITS

SIX au commencement : Les possibilités de ce qui est inférieur se développent et grandissent. II est nécessaire d’y veiller et de montrer lucidité et énergie.

NEUF à la deuxième place : Il vaut mieux éviter les propositions qui seront faites. Nécessité de la discrétion.

NEUF à la troisième place : Refuser d’entrer en contact avec quelqu’un de vulgaire. On invite à décliner ce qui serait proposé. 

NEUF à la quatrième place: Sens de l’éloignement d’un inférieur ou d’un 
membre de l’entourage, ou liaison rompue. Il convient de veiller au bonheur de ceux qui nous entourent. Ne pas vouloir refaire l’union qui se brise.

NEUF à la cinquième place : On rencontrera de l’aide autour de soi. Nécessité de s’imposer une grande tâche. Être humble et sincère.

NEUF au sommet : Indication de solitude, de sentiments altiers; on refuse de composer avec le vulgaire et l’oracle indique que l’on a raison.

 

Guide pratique de KEOÜ:

1. Si l’on obtient KEOÛ, LA RENCONTRE, dans une question intéressant l’amour, on fera de la femme rencontrée à coup sûr sa maîtresse (*). Il est indiqué toutefois les heurts de caractère et qu’elle voudra s’imposer. On ne pourra envisager une union durable. Sens de divorce prévisible. Ou celui d’échec de la liaison. Y renoncer totalement et définitivement.

2. Affaires, entreprises : Être très prudent quant à l’association proposée. Mieux vaut s’en tenir à ses seules forces.

3. Voyages, changements : Rencontre sentimentale possible en voyage. Sinon, association, etc…

4. Santé : Sans grande influence sur le plan santé. Rencontre sentimentale possible à l’occasion d’une dépression ou d’une maladie.

Note spéciale : Le trait yin et les cinq traits yang figurent « une femme s’associant à cinq hommes ». Voilà pourquoi l’oracle signifie « il ne faut pas l’épouser », faute de pureté. Un sens de tromperie, d’adultère, de défaillance dans le futur, de rouerie, s’impose donc et nécessite vigilance et refus. Par l’analogie, on adaptera ceci à la question posée.

Milton Erickson et le Jeu du Tao

 

 

Milton Erickson et le Jeu du Tao dans RESSOURCES et Savoirs en TAO Milton-EricksonMilton Hyland Erickson, né le 5 décembre 1901 à Aurum (Nevada) et mort le 25 mars 1980 à Phoenix (Arizona), est un psychiatre etpsychologue américain qui a joué un rôle important dans le renouvellement de l’hypnose clinique et a consacré de nombreux travaux à l’hypnose thérapeutique. Son approche innovante en psychothérapie repose sur la conviction que le patient possède en lui les ressources pour répondre de manière appropriée aux situations qu’il rencontre : il s’agit par conséquent d’utiliser ses compétences et ses possibilités d’adaptation personnelles. Atteint de poliomyélite à l’âge de dix-sept ans, Erickson a été une figure emblématique du « guérisseur blessé », expérimentant sur lui-même, lors de sa rééducation, certains phénomènes qu’il met ensuite en application dans l’hypnose thérapeutique.

Au cours de sa carrière, Erickson a collaboré notamment avec Margaret MeadGregory BatesonLawrence KubieAldous HuxleyJohn WeaklandJay Haley et Ernest Rossi. Il est considéré comme le père des thérapies brèves. Ses travaux ont inspiré plusieurs approches thérapeutiques, dont l’hypnose ericksonienne, la thérapie brève de Palo Alto, la programmation neuro-linguistique et diverses autres techniques de traitement4. Parmi ses élèves les plus connus figurent Stephen Gilligan, William O’Hanlon, Stephen Lankton et Jeffrey Zeig.

 

Premières expériences avec l’hypnose

En 1923 et 1924, Erickson, alors étudiant en troisième année de médecine, participe au séminaire sur l’hypnose organisé à l’université du Wisconsinpar Clark L. Hull, un des pères fondateurs de la psychologie expérimentale et des théories de l’apprentissage aux États-Unis. C’est avec Hull que prend naissance l’application de la méthode expérimentale à l’hypnose. Hull cherche à appliquer au domaine de l’hypnose une méthodologie stricte et reprend le fameux débat entre suggestion (École de Nancy) et état modifié de conscience (École de la Salpêtrière). La plupart des expériences de Hull se concentrent sur la question de la suggestibilité. Prenant parti en faveur de l’École de Nancy, il ne mentionne jamais aucune base physiologique pour cet état particulier que serait l’hypnose.

Au printemps de 1923, Hull manifeste de l’intérêt pour le travail expérimental d’Erickson sur l’hypnose et lui propose de poursuivre ses recherches pendant l’été et d’en faire le compte rendu en septembre devant le séminaire de troisième cycle sur l’hypnose que doit organiser le département de psychologie.

Erickson met vite en doute la conviction de Hull selon laquelle l’opérateur, à travers ce qu’il dit et fait au sujet, est beaucoup plus important que les processus comportementaux internes du sujet sous hypnose. Il critique également « l’acharnement de Hull à instaurer une « technique standard » pour l’induction » sans tenir compte des différences individuelles entre les sujets. En octobre 1923, Erickson décide de mener ses propres recherches et commence à développer diverses techniques d’induction hypnotique permissive et indirecte. Les expériences menées par Erickson déplaisent à Hull, qui a l’impression qu’il ne tient pas assez compte de l’importance des suggestions et de la suggestibilité. De son côté, Erickson s’oppose à Hull pour qui un sujet hypnotisé perçoit et ressent la réalité qui l’entoure de la même manière que lorsqu’il n’est pas hypnotisé. Alors qu’Erickson s’éloigne de Hull, il obtient le soutien d’autres professeurs, parmi lesquels le psychologue Joseph Jastrow et le neurologue Hans Rees, qui avait beaucoup utilisé l’hypnose dans l’armée allemande durant la Première Guerre mondiale.

En 1928, Erickson obtient son doctorat en médecine en même temps que sa maîtrise de psychologie au Colorado general hospital. Il est ensuite stagiaire en psychiatrie au Colorado psychopathic hospital, où on lui interdit de mentionner l’hypnose, puis médecin assistant au State Hospital for Mental Diseases à Howard (Rhode Island).

Passionné de botanique, Milton Erickson possède une riche collection de cactées, dont il est particulièrement fier. En raison de son daltonisme, il n’est capable de reconnaître qu’une seule couleur, le pourpre. Il possède donc de nombreux vêtements et objets de cette couleur. Il collectionne aussi les sculptures en bois de fer (le palo fierroOlneya tesota) des Amérindiens Seri du désert de Sonora, au Mexique.


700px-piestewa_peak1 dans RESSOURCES et Savoirs en TAO

En 1953, Erickson organise un séminaire de week-end sur l’hypnose à San FranciscoJay Haley, qui participe à un programme de recherche sur l’étude de la communication dirigé par l’anthropologue Gregory Bateson, manifeste son désir d’y participer et Bateson organise la rencontre. Le 24 mai 1955, Bateson écrit la lettre suivante à Erickson : « Cher Milton, Je t’écris parce qu’après bien des péripéties mon projet de recherche semble avoir atteint une position théorique qui nous permet de savoir les questions que nous souhaiterions te poser à propos de l’hypnose. Deux des membres de mon équipe, Jay Haley et John Weakland, ont fait quelques petites expériences avec l’hypnose depuis que Jay a suivi ton séminaire de San Francisco. Il devient plus évident qu’une meilleure connaissance de l’hypnose nous permettrait d’avancer dans notre travail ». Erickson se montre intéressé par le projet et, de 1955 à 1960, Haley et John Weakland lui rendent souvent visite à Phoenix, où ils passent de longues heures à discuter avec lui de la nature de l’hypnose et à l’observer lorsqu’il travaille avec ses patients. Au cours de cette période, Erickson se rend régulièrement à Palo Alto pour rencontrer les autres membres du projet, Bateson et le psychiatre Donald D. Jackson.

En 1957, Erickson fonde l’American Society of Clinical Hypnosis avec William Kroger en vue de proposer une alternative à l’hypnose « de laboratoire », focalisée sur les généralités plutôt que sur les spécificités de la transe et de son induction. Pendant dix ans, il est le directeur du journal de l’association, The American journal of clinical hypnosis.

En 1970, Erickson quitte Cypress Street pour s’installer à Hayward Avenue. C’est en 1973, à la suite de la publication par Jay Haley de Uncommon therapy, que le nom d’Erickson devient connu du grand public. L’année suivante, Erickson met fin à sa pratique de psychothérapeute et rencontre, par l’intermédiaire de Gregory Bateson, les fondateurs de la PNLRichard BandlerJohn Grinder ainsi que Robert Dilts et Stephen Gilligan. Au cours des six dernières années de sa vie, Erickson accueille chez lui de nombreux psychothérapeutes venus du monde entier pour discuter avec eux d’hypnose, de thérapie et de la vie en général, au cours de séances quotidiennes de quatre à cinq heures.

En décembre 1980, à Phoenix, a lieu le premier congrès international consacré à Erickson ; cependant celui-ci meurt le 25 mars 1980 d’un choc septique, lié a une infection qui se manifeste sous la forme d’une péritonite

http://fr.wikipedia.org/wiki/Milton_Erickson – cite_note-MVTA17-43, six mois avant la tenue de cette manifestation. Le corps d’Erickson est incinéré, et ses cendres sont dispersées sur le mont Squaw Peak (aujourd’hui appelé Piestewa Peak), où il envoyait souvent ses patients et ses élèves effectuer des tâches thérapeutiques.

Livres de Milton Erickson

  • Milton H. Erickson et Linn Fenimore Cooper, Time Distortion in Hypnosis: An Experimental and Clinical Investigation, Baltimore, Williams & Wilkins, 1954 
  • Milton H. Erickson, S. Herschman et I. Secter, The Practical Application of Medical and Dental Hypnosis, 1961 
  • Milton H. Erickson, Ernest L. Rossi et S. I. Rossi, Hypnotic realities: The clinical hypnosis and forms of indirect suggestions, New York, Irvington, 1976 
  • (en) Milton H. Erickson et Ernest L. Rossi, Hypnotherapy: An exploratory casebook, New York, Irvington, 1979 
  • Milton H. Erickson et Ernest L. Rossi, L’intégrale des articles de Milton H. Erickson. Tome 1 : De la nature de l’hypnose et de la suggestion, New York, Irvington, 1980   
  • Milton H. Erickson et Ernest L. Rossi, L’intégrale des articles de Milton H. Erickson. Tome 2 : Altération par l’hypnose des processus sensoriels, perceptifs et psychophysiologiques, New York, Irvington, 1980 
  • Milton H. Erickson et Ernest L. Rossi, L’intégrale des articles de Milton H. Erickson. Tome 3 : Étude par l’hypnose des processus psychodynamiques, New York, Irvington, 1980
  • Milton H. Erickson et Ernest L. Rossi, L’intégrale des articles de Milton H. Erickson. Tome 4 : Innovations en hypnothérapie, New York, Irvington, 1980 
  • Milton H. Erickson et Ernest L. Rossi, Experiencing Hypnosis, New York, Irvington, 1981 
  • Milton H. Erickson et Ernest L. Rossi, The February man: Evolving Consciousness and Identity in Hypnotherapy, New York, Brunner/Mazel, 1989 

 

Venez jouer au jeu du Tao sur mon Forum : http://devantsoi.forumgratuit.org/

Gilbert Durand et le Jeu du Tao

 

Gilbert Durand et le Jeu du Tao dans RESSOURCES et Savoirs en TAO gilbert_durand-226x300Gilbert Durand, né en 1921, est un universitaire français connu pour ses travaux sur l’imaginaire et la mythologie.

Agrégé de philosophie, successivement professeur de philosophie de 1947 à 1956, professeur titulaire et professeur émérite de sociologie et d’anthropologie à Grenoble II, disciple de Gaston Bachelard, d’Henry Corbin et de Carl Gustav Jung, maître de Michel Maffesoli, Gilbert Durand a été le cofondateur – avec Léon Cellier et Paul Deschamps en 1966 – et le directeur du Centre de recherche sur l’imaginaire, noyau d’un réseau international de plus d’une soixantaine de laboratoires, et membre du Cercle Eranos et ancien résistant du Vercors.

Afin de rompre avec les réductionnismes, Durand a proposé une notion pour une définition de l’imaginaire : « l’incessant échange qui existe au niveau de l’imaginaire entre les pulsions subjectives et assimilatrices et les intimations objectives émanant du milieu cosmique et social » (Les structures anthropologiques de l’imaginaire, Paris, 1960, p. 38). Durand remarque que cette position écarte le problème de l’antériorité ontologique puisqu’elle postule une « genèse réciproque » entre l’environnement matériel et le « geste pulsionnel ». Ainsi Durand prolonge les travaux du psychologue suisse C.G. Jung (Types psychologiques, Genève, Georg, 1986, p. 456-457) qui avait observé que le Moi de notre conscience coïncide avec le Soi « cosmique », conscient de son appartenance à une dimension collective.

 

Structures anthropologiques de l’imaginaire

La théorie des « Structures anthropologiques de l’imaginaire » (SAI) énonce deux propositions, la première sur l’origine de l’imaginaire, la seconde sur l’organisation de son contenu. Ainsi, l’origine de l’imaginaire est une réponse à l’angoisse existentielle liée à l’expérience « négative » du « Temps ». L’être humain sait qu’il mourra un jour car le Temps le fait passer de la naissance à la mort. De cette angoisse existentielle et universelle naîtrait l’imaginaire. L’imaginaire est un créateur d’images et de figures (Bachelard), mais cette création n’est pas un chaos désordonné. S’appuyant sur les tentatives de classification des productions de l’imaginaire (Bachelard, Eliade, etc.) mais en montrant leurs limites, la théorie des SAI propose une classification sur la base de deux principes, l’un s’appuyant sur la logique réversible du trajet anthropologique et l’autre sur une critique du structuralisme, et avance trois structures – c’est-à-dire des groupements de symboles de formes semblables – générales, à vocation universelles (ou anthropologiques): schizomorphe, mystique et synthétique. Ainsi, l’imaginaire ne serait pas inépuisable, à l’infini. Il se reproduirait, il se répèterait selon des « axes » logiques et isomorphiques. L’origine de ces trois ensembles de l’imaginaire provient des travaux de F. Minkowska (De Van Gogh et Seurat aux dessins d’enfants, Paris, Musée pédagogique, 1949). La structure schizomorphe relève du régime diurne de l’image, les structures mystique et synthétique du régime nocturne. Chaque régime de l’imaginaire possède ses lois d’assemblages des images et ses logiques. L’assemblage dans la structure mystique du régime nocturne se fait sous la conduite d’une logique de similitude ou homéologie, et d’analogie. Dans le régime diurne, les images se regroupent entre elles selon des principes d’identités, ou se repoussent par contradiction ou exclusion.

gilbert-durand dans RESSOURCES et Savoirs en TAOBibliographie de Gilbert Durand (ouvrages)

  • Les Structures anthropologiques de l’imaginaire, Paris, Dunod (1re édition Paris, P.U.F., 1960).
  • Le Décor mythique de la Chartreuse de Parme, Paris, José Corti (1961)
  • L’Imagination symbolique, Paris, PUF (1re édition en 1964).
  • Sciences de l’homme et tradition. Le nouvel esprit anthropologique, Paris, Albin Michel (1re éd. Tête de feuille-Sirac, Paris, 1975).
  • Figures mythiques et visages de l’œuvre. De la mythocritique à la mythanalyse, Paris, Berg International, 1979.
  • L’Âme tigrée, Paris, Denoël, 1980.
  • La Foi du cordonnier, Paris, Denoël, 1984.
  • Beaux-arts et archétypes. La religion de l’art, Paris, P.U.F., 1989.
  • L’Imaginaire. Essai sur les sciences et la philosophie de l’image, Paris, Hatier, 1994.
  • Introduction à la mythodologie. Mythes et sociétés, Paris, Albin Michel, 1996.
  • Champs de l’imaginaire. Textes réunis par Danièle Chauvin, Grenoble, Ellug, 1996.
  • Les Mythes fondateurs de la franc-maçonnerie, Paris, Dervy, 2002.
  • La sortie du XXe siècle. Introduction à la mythodologie, Figures mythiques et visages de l’œuvre, L’Âme tigrée, Un comte sous l’acacia. Réédition des quatre ouvrages, Paris, CNRS Editions, Préface de Michel Maffesoli, 2010.

En collaboration:

  • & Simone Vierne, Le Mythe et le Mythique, Paris, Albin Michel, 1987.
  • & Sun Chaoying, Mythes, thèmes et variations, Paris, Desclée de Brouwer, 2000.

Une bibliographie complète des publications de Gilbert Durand se trouve dans Champs de l’imaginaire, textes réunis par Danièle Chauvin, Grenoble, Ellug, 1996, p. 243-256.

 

Venez jouer au jeu du Tao sur mon Forum : http://devantsoi.forumgratuit.org/  

12345...14

Des petits sous, toujours d... |
Collectif ICI Ensemble |
Vivrecolo |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Demediatisation
| Quality blog
| Conseilfemmes