Archive pour 23 février, 2013

Mystère du DESIR

 

Mystère du DESIR dans Livre des Sagesses d-335x2796-150x150

Par Patrice Levallois et Daniel Boublil

LIVRE 4

 

MYSTERE DU DESIR

Le propre du vivant tient à la présence du désir en nous. Le mot désir vient du latin de-sidera et signifie « privé d’étoiles », « séparés des astres ». Sommes-nous séparés d’une étoile, d’une planète, d’un paradis pour que nous portions, chacun en nous, une telle nostalgie ? Oui, certainement ; les êtres réalisés qui ont rejoint leurs étoiles intérieures vivent, dit-on, un bonheur sans désir. Mais encore ? S’interroger sur le mystère du désir, c’est ouvrir une porte à la quête essentielle de l’homme, à son mouvement vers l’inaccessible, à son aspiration, à un ciel non pas réduit au religieux, mais ouvert sur le divin. Certaines dépressions seraient la perte de cette recherche, de cet espoir.

mini-personnages-mini-fee-00009 dans Livre des Sagesses etoiles-00049

 

La dépression se vit parfois comme un état sans désir (« je n’ai envie de rien »), mais c’est l’état sans désir de celui qui, n’ayant pas trouvé, ne croit plus au possible d’un changement, se désespère, renonce à chercher, abandonne. Parfois aussi notre désir essentiel risque de s’éparpiller, de s’ancrer ou de se perdre dans une Voie lactée d’étoiles partielles ; d’autres fois encore, le désir veut prouver son existence et il se cherche et s’incarne dans un objet, dans des biens matériels, sensoriels, affectifs, culturels et éthiques. Alors il renaîtra sans cesse des cendres, des déceptions et des satisfactions momentanées pour se trouver encore dans de nouveaux biens, de nouveaux objets, de nouveaux engagements. Le désir est vraiment un mystère dans le sens où il échappe à toute définition, à tout enfermement. Ce qui nous semble le mieux le décrire c’est l‘idée de mouvement.

Le désir est un mouvement porteur d’énergie, porteur d’un élan du meilleur de nous-mêmes vers le meilleur de l’autre. Le désir de la présence de l’autre, de son amour, de ses attentions peut être variable, mouvant, instable. Il peut se dérober, se diluer, voire disparaître sans raison, sans cause apparente ; le désir sexuel, par exemple, peut s’évanouir chez une femme après une naissance, comme si le bébé, nouveau venu, complait ses sens, rassasiait toutes ses aspirations.

Le désir sexuel, si puissant quelques mois encore auparavant, peut s’atténuer, se dissoudre chez un homme sans qu’aucune stimulation parvienne à l’éveiller. Ces phénomènes incontrôlables vont réveiller chez  l’autre partenaire une souffrance insupportable parce que incompréhensible. Il peut chercher des causes en lui-même : « Qu’est-ce que j’ai fait, ou dit, ou pas fait ? » ou chez l’autre : « Il est fatigué, il/elle en aime un/une  autre, il ou elle vieillit .. » Avec un aveuglement pathétique, le désirant tente de comprendre, d’expliquer, d’influencer la situation. L’appel aux sentiments, au devoir, à la volonté se révélera pernicieux dans le sens où il accélérera les blocages.

Dans ce domaine qui échappe à toute logique, le recours à la bonne volonté et à l’effort est illusoire. Tout comme les parents d’antan, chacun envoie à l’autre des messages aliénants : « Tu devrais renoncer à ton désir ou à ton non-désir et entrer dans le mien, avec plaisir » ; « Il n’y a pas que ça quand même, arrête de te faire souffrir tous les jours, tu sais bien que je t’aime ». Il semble quasi impossible d’entendre que le désir et le plaisir appartiennent à celui qui les éprouve. Quasi impossible de renoncer à ce mythe de la puissance possible sur le désir d’autrui. Inacceptable d’ébranler la croyance tenace en la toute puissance de l’amour : « Si mon amour est suffisamment fort, il/elle en arrivera à m’aimer de la même façon que je l’aime ».

Alors, nous allons imposer à l’autre un amour qui sera… un étouffoir. Face à la demande impérieuse de l’autre, celui qui subit la pression peut éprouver un sentiment archaïque d’inexistence, il peut se sentir nié, mauvais, pas à la hauteur, pas normal. Dans certaines relations, quand l’autre a été particulièrement comblant et qu’il se dérobe un jour à mon désir, il me dépossède du sien, je me sens alors renvoyé au néant : « J’existais par le désir de l’autre, et sans ce désir vers moi, la vie n’a plus de goût, plus de sens ». Cela peut réactiver les béances insondables et mal cicatrisées, des manques toujours présents de la petite enfance, même quand nous croyons les avoir oubliés. C’est ce qui explique les réactions disproportionnées, violentes, irrationnelle qui surgissent chez des adultes par ailleurs raisonnables, sensés, respectueux et même très ouverts sur le plan social  mais qui, dans l’intimité, sont capable de pires outrances.

 

Extrait de Du désir désirant à la violence du désir, Jacques Salomé, in Nouvelles Clés n°27.

 

A LIRE…

 

51j22xew5jl._sl500_aa300_51116D8A73L._SL500_AA300_

 

 

Issu du Livre du JEU du TAO – Comment DEVENIR le Héros de Sa Propre Légende créé par Daniel Boublil et Patrice Levallois

Le Livre du Jeu du Tao a été conçu sur une idée originale de Marc de Smedt et réalisé sous la direction de Patrice Van Eersel, Patrice Levallois et Sylvain Michelet

Faux DESIR

 

Faux DESIR dans Livre des Sagesses d-335x2795-150x150

Par Patrice Levallois et Daniel Boublil

LIVRE 4

 

DESIR FAUX

Pour parvenir à une certaine plénitude, ou même pour arriver à te motiver vraiment, il faut tenter d’harmoniser des désirs multiples, matériels, affectifs et… spirituels. Il n’est pas question ici de disqualifier a priori d’un quelconque de tes très très nombreux désirs (s’ils ne nuisent pas à autrui). Mais une introspection sérieuse (ou une patie de Tao bien menée) te conduira forcément à te rendre compte que ces très nombreux désirs, hypertrophiés par la société du spectacle et de la consommation, se réduisent en fait à quelques-uns.

Imagine que ta vie soit en danger et que tu craignes ta dernière heure venue : quels désirs brilleraient soudain en toi, incandescents ? Le philosophe Paul Diel dit qu’en réalité tous nos désirs en cachent un seul : le « désir essentiel ». mais faire la part entre vrais et faux désirs n’est pas si facile.

FAUSSES IDEES SUR LE DESIR

La première erreur consiste à croire que l’on peut se passer complètement des désirs matériels ou affectifs set ne s’intéresser qu’au désir spirituel. On veut devenir un saint ou l’ami le plus dévoué, la femme parfaite, l’employé modèle. L’important est, finalement, de sortir de l’ordinaire. Mais l’exaltation du  désir essentiel conduit à la nervosité. En provoquant une surtension nerveuse vers l’idéal, elle accentue le phénomène de culpabilité ou de vanité et déclenche des comportements inadaptés.

La seconde erreur est beaucoup plus commune dans nos civilisations, à tel point qu’elle est ressentie souvent comme quelque chose de normal ; c’est le fait de croire que l’on peut se passer du désir essentiel et trouver son équilibre dans la satisfaction unique des désirs matériels ou sexuels. Paul Diel appelle ce phénomène la « banalisation ». Elle génère une vanité ; l’arrivisme, et une culpabilité qui se manifeste par le cafard, l’ennui incurable ou l’insatisfaction chronique. La banalisation est une paresse de l’esprit dénoncée par tous les mythes comme responsable de la mort de l’âme. Nervosité et banalisation existent en tout être à des degrés divers. Pour y échapper, il ne sert à rien de chercher à remplacer un désir essentiel par un désir matériel, il faut trouver comment les harmoniser. Mais cela, tu le sais sans doute déjà !

 

FAIS LE POINT SUR TES DESIRS

Tu peux dresser une liste de tous tes désirs, appétits, centre d’intérêts, mobiles, inclinations, aspirations, passions, ambitions, obnubilations, options .. et te concentrer sur ceux qui pourraient converger avec ta quête.

Voici, inspirées par Stephen Jourdain, quelques clés pour aider ton enquête :

  1. Le faux désir donne volontiers dans le grand, l’auguste.
  2. Le faux désir arrive facilement à te convaincre de son importance et de ta complète implication en lui. « Une bonne idée, propose Stephen Jourdain, serait d’aborder le suspect avec le tranchant de cette question, simple et brutale : En ai-je quoi que ce soit à foutre ? »
  3. Le faux désir aime se confondre avec un manque engendrant une souffrance. Autre question proposée par l’auteur ; « La douleur, ça fait mal : Où ai-je mal ? »
  4. Le faux désir est souvent, tout simplement, un ancien vrai désir qui n’est plus à son heure, mais auquel tu t’accroches en souvenir d’un temps où tu étais plus vivant, plus enthousiaste. « Hélas », je n’ai d’attention que pour les restes gris et inconsistants de mon coup de cœur de jadis… Je devrais achever de les dissiper, ouvrir grand les fenêtres – je m’y accroche. Je pratique une forme spéciale, peu décrite, d’acharnement thérapeutique ; je maintiens le grand disparu en état de survie artificielle. Et ce « je », dans quel état se trouve-t-il ? »

A LIRE…

jourdain-stephen-cahiers-d-eveil-t-1-livre-239394_ml dans Livre des Sagesses

 

Issu du Livre du JEU du TAO – Comment DEVENIR le Héros de Sa Propre Légende créé par Daniel Boublil et Patrice Levallois

Le Livre du Jeu du Tao a été conçu sur une idée originale de Marc de Smedt et réalisé sous la direction de Patrice Van Eersel, Patrice Levallois et Sylvain Michelet

 

Les Racines de ton désir

 

Les Racines de ton désir dans Livre des Sagesses d-335x2794-150x150

Par Patrice Levallois et Daniel Boublil

LIVRE 4

 

RACINES DE TON DESIR

Un désir peut avoir toutes sortes de racines. Le tien est forcément lié à ton histoire. S’interroger sur cet enracinement éclaire la quête avec intelligence. De quelles racines s’agit-il ? Est-ce par exemple :

 1.       UNE LOYAUTE FAMILIALE ?

Dans certaines familles, one st médecin de père en fils, ou musicienne de mère en fille etc… Il n’y a là aucun mal – qui reprocherait à Bach d’avoir « bêtement » suivi son père ? Le tout est de savoir si la personne est ainsi poussée à son sommet ou si ce système de loyauté l’aliène d’une voie qui pourrait mieux l’aider à s’épanouir.

 2.       LE DEPASSEMENT D’UN INTERDIT ?

Là aussi, de deux choses l’une : si tu te sens bloqué(e) depuis longtemps dans une voie que tu penses essentielle pour toi, il est grand temps de prendre enfin ta place. Mais si c’est le simple fait d’être empêché d’agir qui te motive, tu devrais peut-être y réfléchir un instant : est-ce bien une quête qui le concerne personnellement ?

 3.       LE RESULTAT D’UNE FRUSTRATION ?

Une longue famine, une interminable soif, un désir épouvantablement frustré pendant des lunes a fait naître en toi une sourde volonté, qui s’exprime dans ta quête. La question est celle des raisons profondes de cette frustration. Constitue-t-elle vraiment le front sur lequel tu dois te battre pour vivre mieux ?

 

images-101 dans Livre des Sagesses

 4.       UNE INSPIRATION RADICALEMENT PERSONNELLE ?

Quelles qu’en soient les origines, tu n’en démordras pas. Peut-être même ton entourage te caractérise-t-il couramment par cette quête censée tout dire de toi ! Tu es certainement sur le bon chemin. Mais rien ne t’interdit de prendre du recul. En quoi te distingues-tu de ta quête ? T’aidera-t-elle à devenir plus toi-même ?

 5.       LE RESULTAT D’UNE RENCONTRE ?

Parmi toutes les rencontres qui nous aident à tisser notre existence, il en est quelques-unes qui s’avèrent décisives. Ta quête est-elle le fruit de l’une d’elles ? Dirais-tu que la personne concernée a éveillé en toi un désir dont tu n’avais pas encore conscience ? Ou as-tu en quelques sorte emprunté le désir de l’autre ?

 6.       UN EPISODE DANS UNE HISTOIRE COLELCTIVE ?

Les plus grands désirs sont ceux qui s’inscrivent dans un contexte qui les dépasse. Dirais-tu que ta quête représente ta façon d’entrer dans une aventure de ce genre ? Pourrais-tu l’apparenter à un engagement vis à vis d’une vaste communauté ? En ressens-tu une forme de responsabilité ?

 7.       AUTRE CHOSE ?

Quoi donc, ô noble voyageuse, noble voyageur ?

 

 images-12

Issu du Livre du JEU du TAO – Comment DEVENIR le Héros de Sa Propre Légende créé par Daniel Boublil et Patrice Levallois

Le Livre du Jeu du Tao a été conçu sur une idée originale de Marc de Smedt et réalisé sous la direction de Patrice Van Eersel, Patrice Levallois et Sylvain Michelet

Des petits sous, toujours d... |
Collectif ICI Ensemble |
Vivrecolo |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Demediatisation
| Quality blog
| Conseilfemmes