Faux DESIR

 

Faux DESIR dans Livre des Sagesses d-335x2795-150x150

Par Patrice Levallois et Daniel Boublil

LIVRE 4

 

DESIR FAUX

Pour parvenir à une certaine plénitude, ou même pour arriver à te motiver vraiment, il faut tenter d’harmoniser des désirs multiples, matériels, affectifs et… spirituels. Il n’est pas question ici de disqualifier a priori d’un quelconque de tes très très nombreux désirs (s’ils ne nuisent pas à autrui). Mais une introspection sérieuse (ou une patie de Tao bien menée) te conduira forcément à te rendre compte que ces très nombreux désirs, hypertrophiés par la société du spectacle et de la consommation, se réduisent en fait à quelques-uns.

Imagine que ta vie soit en danger et que tu craignes ta dernière heure venue : quels désirs brilleraient soudain en toi, incandescents ? Le philosophe Paul Diel dit qu’en réalité tous nos désirs en cachent un seul : le « désir essentiel ». mais faire la part entre vrais et faux désirs n’est pas si facile.

FAUSSES IDEES SUR LE DESIR

La première erreur consiste à croire que l’on peut se passer complètement des désirs matériels ou affectifs set ne s’intéresser qu’au désir spirituel. On veut devenir un saint ou l’ami le plus dévoué, la femme parfaite, l’employé modèle. L’important est, finalement, de sortir de l’ordinaire. Mais l’exaltation du  désir essentiel conduit à la nervosité. En provoquant une surtension nerveuse vers l’idéal, elle accentue le phénomène de culpabilité ou de vanité et déclenche des comportements inadaptés.

La seconde erreur est beaucoup plus commune dans nos civilisations, à tel point qu’elle est ressentie souvent comme quelque chose de normal ; c’est le fait de croire que l’on peut se passer du désir essentiel et trouver son équilibre dans la satisfaction unique des désirs matériels ou sexuels. Paul Diel appelle ce phénomène la « banalisation ». Elle génère une vanité ; l’arrivisme, et une culpabilité qui se manifeste par le cafard, l’ennui incurable ou l’insatisfaction chronique. La banalisation est une paresse de l’esprit dénoncée par tous les mythes comme responsable de la mort de l’âme. Nervosité et banalisation existent en tout être à des degrés divers. Pour y échapper, il ne sert à rien de chercher à remplacer un désir essentiel par un désir matériel, il faut trouver comment les harmoniser. Mais cela, tu le sais sans doute déjà !

 

FAIS LE POINT SUR TES DESIRS

Tu peux dresser une liste de tous tes désirs, appétits, centre d’intérêts, mobiles, inclinations, aspirations, passions, ambitions, obnubilations, options .. et te concentrer sur ceux qui pourraient converger avec ta quête.

Voici, inspirées par Stephen Jourdain, quelques clés pour aider ton enquête :

  1. Le faux désir donne volontiers dans le grand, l’auguste.
  2. Le faux désir arrive facilement à te convaincre de son importance et de ta complète implication en lui. « Une bonne idée, propose Stephen Jourdain, serait d’aborder le suspect avec le tranchant de cette question, simple et brutale : En ai-je quoi que ce soit à foutre ? »
  3. Le faux désir aime se confondre avec un manque engendrant une souffrance. Autre question proposée par l’auteur ; « La douleur, ça fait mal : Où ai-je mal ? »
  4. Le faux désir est souvent, tout simplement, un ancien vrai désir qui n’est plus à son heure, mais auquel tu t’accroches en souvenir d’un temps où tu étais plus vivant, plus enthousiaste. « Hélas », je n’ai d’attention que pour les restes gris et inconsistants de mon coup de cœur de jadis… Je devrais achever de les dissiper, ouvrir grand les fenêtres – je m’y accroche. Je pratique une forme spéciale, peu décrite, d’acharnement thérapeutique ; je maintiens le grand disparu en état de survie artificielle. Et ce « je », dans quel état se trouve-t-il ? »

A LIRE…

jourdain-stephen-cahiers-d-eveil-t-1-livre-239394_ml dans Livre des Sagesses

 

Issu du Livre du JEU du TAO – Comment DEVENIR le Héros de Sa Propre Légende créé par Daniel Boublil et Patrice Levallois

Le Livre du Jeu du Tao a été conçu sur une idée originale de Marc de Smedt et réalisé sous la direction de Patrice Van Eersel, Patrice Levallois et Sylvain Michelet

 

 


Autres articles

Répondre

Des petits sous, toujours d... |
Collectif ICI Ensemble |
Vivrecolo |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Demediatisation
| Quality blog
| Conseilfemmes