Archive pour 16 mai, 2013

Arrache-toi au passé ! et aide toi du Tao !

MEDITATION 8 DU MONDE DU FEU

Arrache-toi au passé ! et aide toi du Tao ! dans MEDITATIONS du JEU du TAO image-animeeBonne vieille évidence toujours intéressante à considérer : ce qui nous empêche de trouver harmonie et paix intérieure se trouve le plus souvent enraciné dans notre passé.

Pour toute l’école psychologique inaugurée par Freud (la première au monde, même si beaucoup de positivistes américains ne sont pas d’accord),

la question n°1 quand on ne parvient pas à décoller, c’est de savoir se rappeler – en les revivant – les traumatismes remontant à l’enfance. Rien n’est moins évident, car notre inconscient est bardé de toutes sortes de résistances, qu’il faut savoir lever lentement, en s’y prenant avec une finesse et une ruse particulières. Comment lever tes résistances ? Par la psychanalyse (en deux ou trois ans), Ou par une psychothérapie, par exemple gestaltiste ou basée sur une thérapie familiale (en six ou douze mois), Ou par des jeux de résonances plus flashs, comme dans le rebirth, ou le rolfing, ou encore le néo-chamanisme…

Objectif : chaque fois le même : lever la lourde hypothèque que notre passé fait peser sur notre présent. Ce qui nous a le plus souvent manqué, dans la façon dont nos parents nous ont accueillis puis élèvés, c’est une présence enveloppante, un regard « confirmant » dont la chaleur semble indispensable au petit humain pour se construire dans la confiance. Voilà pourquoi nos traumatismes de base sont le plus souvent des blessures d’amour. Blessures parfois imperceptibles, qui exigent beaucoup de subtilité pour être retrouvées.

Dans cette quête à tâtons, nous disposons d’un certain nombre d’atouts ; notre corps, par exemple, se souvient de tout ; et puis le traumatisme de base a tendance à se répéter, cherchant sans cesse des prétextes (souvent directement ou indirectement amoureux), pour entrer à nouveau en résonance : ces répétitions sont fâcheuses mais elles donnent de précieux indices.

Venez jouer au jeu du Tao sur mon Forum : http://devantsoi.forumgratuit.org/  

L’haptonomie et le Tao

 

MEDITATION 7 DU MONDE DU FEU

 

L'haptonomie et le Tao dans MEDITATIONS du JEU du TAO nature2L’haptonomie est une pratique récente traitant de l’affectivité, ou des lois qui régissent les mécanismes affectifs en particulier dans les relations interpersonnelles. La pratique de l’haptonomie consiste à entrer en relation par le toucher, le contact affectivo-psycho-tactile (il s’agit d’une approche relationnelle et tactile qui ne dirige jamais, qui ne soumet jamais, mais qui guide, qui accompagne, qui soutient).

Dans sa mise en œuvre, il ne s’agit pas d’un type de thérapie, mais d’une méthode qui vise à relaxer et faciliter la guérison et la compréhension par le toucher. Elle est surtout pratiquée dans le cadre néo-natal (accompagnement périnatal, premiers contacts du nouveau-né), parfois aussi dans l’accompagnement de fin de vie des personnes âgées.

Le mot haptonomie est créé à partir des mots grec : haptein qui signifie le toucher, y compris dans le sens affectif d’unir ou de créer une relation, un lien qui dans ce cas précis, se décrit plus comme un contact ; et de nomos qui désigne la règle, la loi, la norme.

Cette discipline est inventée par Frans Veldman, chercheur néerlandais en Sciences de la Vie, après la Seconde Guerre mondiale et présentée dans son livre « Haptonomie, Science de l’Affectivité », et développée en grande partie dans le contexte des relations prénatales.

L’haptonomie n’est pas une marque déposée. Seule la marque « Haptonomie authentique » a été déposée par le CIRDH.

L’haptonomie considère deux façons d’être au monde, le Corps de défense et le Corps de contact.

Le corps de défense se caractérise comme un état d’expectative et de vigilance inquiète, dans lequel la personne regarde les choses et les gens comme une menace. Pour répondre à cette menace et vivre dans des conditions à peu près satisfaisantes, la personne va mettre en place un système d’outillages de diverses natures de façon à s’abriter d’un imprévu dangereux sinon hostile. Ce système d’outillages va être constitué de connaissances, de modes de vie précis, de principes de vie, d’opinions, de techniques, etc. Ce système peut être aride et brutal.

Mais il peut également être parfaitement élaboré et policé, avec de multiples facettes, décoré d’humanisme et de culture, renforcé d’affabilité et de gentillesse, et même se présenter avec des intentions d’une générosité parfaite sous le drapeau de l’amour universel. Il reste un système rigide, défensif, au milieu duquel la personne qui l’a élaboré est une petite chose apeurée, qui peut se croire grande âme jusqu’au moment où quelque chose fait mine de se glisser entre ses défenses.

Le corps de contact se caractérise par une corporalité ouverte, disponible, dans laquelle la personne considère les choses et les gens avec une curiosité ouverte. Dans le corps de contact les relations avec l’environnement sont souples, tranquilles, et la personne tend à avoir en toutes circonstances des réactions adaptées. L’intuition est disponible, la créativité est permanente.

Dans le corps de défense, on n’est pas condamné à exercer des professions de contrainte ou de vigilance. On peut être technicien, cuisinier, éducateur, chercheur, pompier ou agent de police, jardinier, DRH, ou chef d’Etat, et à peu près n’importe quoi, et on peut être bon. Mais dès qu’il s’agira de dépasser les règles, de répondre à l’imprévu des situations inattendues de façon ouverte et créative en gardant le sens du possible et de la réalité, se trouver dans le corps de contact, dans un état d’ouverture et de sécurité psycho-affective permet de faire face à ce qui se présente.

L’haptonomie permet, entre autres, de passer du Corps de défense au Corps de contact.

Articles à lire

Connais-tu l’art de la présence ?

MEDITATION 7 DU MONDE DU FEU

Connais-tu l'art de la présence ? dans MEDITATIONS du JEU du TAO 17-petitLe médecin-accoucheur espagnol Alvaro Aguirre de Carcer explique comment, par des moyens tant objectifs (taux de neurotransmetteurs dans le sang) que subjectifs (impression de douleur), les pratiquants en haptonomie (« art du toucher affectif » inventé par le Hollandais Franz Veldman) sont parvenus à mesurer l’effet de la présence d’autrui sur une femme en train d’accoucher.

Résultat troublant : la présence d’un médecin classique dans la « salle de travail » augmente de façon significative la douleur de la parturiente.

En revanche, si le médecin s’est entraîné à prendre conscience de l’effet de sa présence et à en jouer de manière lucide, la douleur de l’enfantement peut au contraire fortement baisser. Nous sommes, pour la plupart, totalement inconscients des influences que nous exerçons les uns sur les autres.

Il existe des moyens pour que cela change. L’haptonomie en est un.

 L’haptonomie, ce n’est pas une thérapie à proprement dit… Plutôt un art du contact affectif et de la présence… Une thérapie longue demande un minimum de 3 ans. Une thérapie brève, entre 1 mois et 3 ans. Une thérapie ultrabrève s’effectue en quelques séances.

 

Le Processus de la Présence : Pourquoi est-ce aussi difficile d’être simplement présent ? 

La raison principale est que nos empreintes émotionnelles ont été profondément enfouies, puis «étouffées», dans notre enfance. C’est ce qu’Eckhart Tolle appelle le « corps de souffrance », lequel corps nous distrait de la conscience du moment présent. À moins de libérer et d’intégrer la charge émotionnelle associée à ces empreintes du passé, toutes nos tentatives pour accéder à la paix, à la joie et à l’amour véritables, qui sont les assises mêmes d’une vie authentique, s’avéreront difficiles et le succès sera temporaire.

L’approche quotidienne de la Présence à Soi vise à libérer le corps de souffrance une fois pour toutes. 

Cette méthode est le voyage ultime vers l’intégration de notre corps émotionnel. C’est une façon de grandir dans la conscience au lieu de demeurer dans l’inconscience et de subir toutes les conséquences reliées à une telle manière de vivre.

Venez jouer au jeu du Tao sur mon Forum : http://devantsoi.forumgratuit.org/ 

 

As-tu besoin d’une psychothérapie pour approcher tes peurs ?

MEDITATION 7 DU MONDE DU FEU

 

As-tu besoin d'une psychothérapie pour approcher tes peurs ? dans MEDITATIONS du JEU du TAO nabuleuse3S’épanouir : thérapie longue ou brève ? Peux-tu guérir en peu de temps ? Les psys ne te répondront qu’en fonction de leur spécialité !

Leur méthode professionnelle les empêche plus ou moins de connaître le travail des autres, et ce cloisonnement vient compliquer le choix de la thérapie qui te convient.

Quant à l’haptonomie, ce n’est pas une thérapie à proprement dit… Plutôt un art du contact affectif et de la présence… Une thérapie longue demande un minimum de 3 ans. Une thérapie brève, entre 1 mois et 3 ans. Une thérapie ultrabrève s’effectue en quelques séances.

Psychanalyse et psychothérapie : priorités inversées. En entrant en analyse, tu vas explorer ton inconscient durant 5 à 10 ans, peut-être plus. Tu seras réconcilié avec ta vérité profonde. La priorité n’est pas tant la guérison que la compréhension de ton symptôme.

En faisant une thérapie, tu vas privilégier l’amélioration de ton moral et soulager ta souffrance, même si tu ne la comprends pas. Revisiter le passé ou améliorer le présent ? Préfères-tu revisiter ton passé à l’aide d’une psychanalyse ou améliorer ton présent et ton avenir à l’aide d’une psychothérapie ? La psychothérapie ne va cependant pas nier ton passé. Elle va se servir de ses répercussions négatives, sans chercher à remonter à leur source mais en visant l’identification et la modification des handicaps qui en sont nés. Tu peux penser que plus le traitement est long et coûteux, mieux tu guériras car tu auras fait un sacrifice et  » fouillé les choses à fond « .

Tu peux aussi définir clairement ce que tu veux changer en toi, et choisir la cure la plus appropriée. Sache enfin qu’il n’y a pas de méthode inefficace, il n’y a que des thérapeutes incompétents. Un thérapeute compétent te préviendra dès qu’il sentira que sa pratique ne correspond pas à ta demande. Je peux t’aider avec ces suggestions : Si tu as un problème ponctuel (ex: cesser de fumer, excès de timidité), tu peux tenter une thérapie ultrabrève.

En cas de crise aiguë (ex : difficultés relationnelles profondes, désir de changement), une thérapie brève ou de durée moyenne sera plus adéquate.

Enfin, si tu te sens bien et que tu veux approfondir la connaissance de toi en acceptant les souffrances enracinées dans ton histoire personnelle, ou si tu penses qu’elle recèle un traumatisme responsable de tes difficultés, une psychanalyse semble appropriée.

En fait, selon ta maturation, il y a un temps pour une prise de conscience et un temps pour le changement. C’est à toi d’apprécier si tu traverses un moment difficile, et de quelle manière tu veux affronter ce passage. Cela ne t’empêche pas d’aborder une autre approche plus tard, si tu désires approfondir ta connaissance de toi-même et ton bien-être.

Attention cependant à inscrire ton parcours dans une démarche réfléchie pour éviter le  » shopping thérapeutique « . Pose-toi simplement la question :  » Quel est le juste temps pour moi, aujourd’hui ? « 

 Venez jouer au jeu du Tao sur mon Forum : http://devantsoi.forumgratuit.org/  

Des petits sous, toujours d... |
Collectif ICI Ensemble |
Vivrecolo |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Demediatisation
| Quality blog
| Conseilfemmes