Archive pour 26 mai, 2013

Guérir les mémoires passées et futures avec le Tao

 

Venez me rejoindre sur le forum  http://devantsoi.forumgratuit.org/

 

Par Céleste de Castelbajac

Céleste de Castelbajac, Consultante-psychologue et futurologue-énergéticienne, a offert une bonne partie de sa vie à la recherche sur les mémoires du futur et du passé, à travers la généalogie familiale et sociale des familles visibles et invisibles. Elle nous relate ici son expérience.

Guérir les mémoires passées et futures avec le Tao dans TAO et le Maître c11Nous sommes conditionnés par les mémoires de notre ascendance et celles-ci nous conditionnent dans notre vie actuelle, individuellement et en groupes. Nous nous incarnons tous, conditionnés par nos actes passés et futurs ! Nous vivons notre incarnation ici et maintenant, conditionnés par un tracé linéaire qui repose sur le passé et l’avenir. Nous vivons dans cette énergie visible, mais il existe des énergies invisibles qui nous inscrivent sur d’autres registres de cause à effet. Il est maintenant prouvé scientifiquement que le cerveau, comme un ordinateur, enregistre à chaque instant tous les clichés conscients et inconscients, de notre naissance jusqu’à ce jour. Il est également prouvé que le fœtus dans le ventre maternel reçoit toutes les sensations du vécu de ses parents durant les neuf mois de grossesse, sans en oublier un instant. Que chaque instant pour ce petit enfant qui se construit est primordial pour son avenir. En Amérique il existe des facultés prénatales où les couples qui attendent un bébé, se rendent régulièrement durant la grossesse. Dès la conception dans le ventre maternel, nous pouvons parler, agir, construire une relation avec le futur enfant. Une mère a commencé à parler à son enfant à voix haute, tout en lui demandant de répondre par certains gestes contre son abdomen : un coup pour oui, deux coups pour non. Les médecins et chercheurs qui furent témoins de cette expérience furent surpris de reconnaître que cet enfant à la naissance était beaucoup plus évolué qu’un enfant ayant eu une grossesse normale. C’est à la suite de cela que beaucoup d’autres scientifiques exercèrent des recherches sur les conditionnement de la vie à travers l’évolution prénatale et postnatale. Ce qui les mènent aujourd’hui à rechercher plus loin que ce que nous voyons et croyons de la vie.

Remonter les mémoires enfouies.

Durant une quinzaine d’années, Céleste a voyagé à travers la Suisse, l’Europe, afin d’aider dans leurs recherches les différents thérapeutes intéressés par son travail. Elle a animé et anime encore aujourd’hui, des groupes et des séminaires d’engendrement, dans le but d’aider des patients de tous les âges à rechercher dans leurs mémoires la cause de ce qui aurait pu faire dévier leur vie, depuis le premier instant de celle-ci, jusqu’au moment de la maladie ou de la prise de conscience que leur vie a été ou est un échec. Ce sont les mémoires de la prime enfance ou du développement du fœtus dans le ventre maternel, qui sont les plus difficiles à desceller. Lorsqu’une situation négative ou brutale se déroule autours d’un fœtus ou d’un petit enfant ; celui-ci est dans l’incapacité de réagir ou de crier. Il ne peut pas s’exprimer et la plupart du temps il enfouit cette image dont il a été le témoin dans le fond de sa mémoire afin de ne pas en souffrir. Sa vie se déroulera alors, la plupart du temps, comme s’il n’avait rien remarqué ; et pour cause, inconsciemment il va construire un rempart invisible afin de s’en protéger. Certains choisiront l’ultime outrage en allant jusqu’à nier leur incarnation : « je n’ai pas cherché à naître ici, dans cette famille, mes parents ne m’ont pas voulu ». Il pensera qu’il n’a pas le droit de vivre et il se punira inconsciemment d’oser exister sur cette terre ! C’est souvent dramatique, et finit par engendrer à la longue des drames épouvantables. Par la sophrologie et la prière, il est possible de faire remonter les mémoires enfouies et de recommencer sa vie comme au premier jour de sa naissance. Par un travail énergétique et spirituel, Céleste, créant un lien invisible avec les Guides spirituels du patient et par Channeling, reliée à ses propres Guides et à la Mère Divine, accompagne la personne confrontée à ses propres mémoires inconscientes et à ses peurs. Une fois que la personnes à dépassé ses peurs et ses mémoires du passé, Céleste remplira d’une manière spirituelle le vide créé par le départ des pensées anciennes et cautérisera les plaies occasionnées par cette opération à mains nues.

L’énergie sublime.

Il est possible de reconstituer les neufs mois de grossesse à travers un système de prières avec justement ce que nous appellerons l’énergie sublime. Comme nous l’avons déjà vu auparavant, nous vivons sur plusieurs registres d’énergies visibles et invisibles. Nous avons le pouvoir de contacter notre Moi Supérieur afin de lui demander de travailler avec nous. Tout ce qui s’inscrira dans nos corps éthériques et spirituels, de manière consciente et inconsciente, finira automatiquement par s’ancrer dans notre corps de chaire, et provoquera la guérison. Celle-ci ne pourra devenir définitive que si nous recherchons l’équilibre de nos trois corps d’incarnation sur cette terre. En effet, il ne peut pas y avoir de guérison totale si nous n’entamons pas un chemin de conversion consciente, afin de trouver l’équilibre entre nos différents corps qui sont visibles et invisibles et compris en cette triade qui est : « corps – âme – esprit ». or, s’il en est de cette vérité pour notre unique incarnation, qu’en est-il pour toute une lignée de l’esprit à travers les nombreuses incarnations des hommes ? Comment trouver le juste milieu dans nos mémoires émotionnelles et humaines ? L’esprit, également, n’oublie pas un instant du passé. La vérité est que nous sommes responsables aujourd’hui de notre passé, de notre présent et de notre avenir. Mais ce n’est qu’en nous greffant au Présent, que nous pouvons entrevoir notre réalité complète de « vie entière ». Être des hommes entiers et conscients nous donne la force et l’équilibre de vivre selon des normes et des critères divino-humains. Recevoir cette conscience est à la porté de tous. Faire l’expérience de se sentir complet, entier, diriger et prendre en main notre vie, comprendre le parcourt de celle-ci, savoir pourquoi notre corps rechigne à vivre ou à avancer, prendre contacte avec « l’Homme Debout », c’est là le pari qu’à fait Céleste de Castelbajac, en acceptant son parcours spirituel et humain. 

 

Les Mandalas de Pierres et le Tao

 

 Venez me rejoindre sur le forum  http://devantsoi.forumgratuit.org/

 

Les Mandalas de Pierres et le Tao dans TAO et le Maître mandalaL’Univers en lui-même est un Mandala et le Mandala est tout un univers. Le vivant, de la structure en spirale des galaxies à celle l’atome ou d’un flocon de neige, se déploie comme un Mandala, en une structure organisée et « intelligente ».

L’être humain a toujours cherché à représenter la réalité subtile du monde par des symboles organisés selon des formes géométrique et le terme « Mandala » signifie en sanscrit « cercle ».

Le Mandala de pierres tel qu’il est présenté ici s’inscrit dans cette démarche et constitue un véritable langage pour communiquer avec notre inconscient. Son impact peut s’expliquer par les facteurs suivants : 
   la présence du minéral, entité à part entière dont la structure atomique organisée porte en elle la mémoire de l’Univers, minéral dont on retrouve la trace au cœur même de nos cellules. 
   l’onde de forme géométrique créée par la disposition des pierres qui, à travers le symbolisme qu’elle dégage, nous relie aux forces qui sont à l’œuvre dans l’Univers. 
   Le symbolisme enfin, de chaque pierre et du nombre des pierres qui constituent le Mandala.

Un art subtil de transformation :

Créer un Mandala est l’expression d’un besoin d’unité, d’harmonie, d’un désir de se reconnecter à la source de la création. L’être humain, du fait de la complexité de son psychisme, est soumis à un grand nombre d’influences, inconscientes pour la plupart, qui déterminent son comportement. Evidemment, les actions simples, pratiques, nous les maîtrisons facilement par la volonté : faire des courses, garer sa voiture, préparer le repas, prendre un rendez-vous, voyager… Qu’en est-il des actions plus complexes : gérer ses émotions et ses pensées, créer une relation intime, réussir sa vie professionnelle… Peut-on maîtriser la confiance, le doute ? l’échec ou la réussite d’une relation, par exemple ? A ce niveau, la volonté est inopérante, il y a trop de paramètres inconscients. Le Mandala, en revanche, constitue une structure où l’on peut communiquer avec son inconscient en lui adressant des messages. C’est un langage symbolique dont les symboles sont les pierres que l’on choisit pour constituer le Mandala. Chaque pierre, en effet, en fonction de sa couleur, de son origine, de sa densité, de son système de cristallisation et de sa composition chimique exprime une énergie spécifique, des propriétés particulières, dont l’inconscient reçoit le message. Le Mandala de pierres exprime à la fois une démarche positive, un acte volontaire et un abandon de cette tentative de contrôle permanent qui est le fait de l’ego. Pour qu’un Mandala fonctionne, il est nécessaire entretenir une relation avec lui une fois qu’il est en place, c’est ce qui le dynamise. C’est une relation vivante, intime. Par rapport au fait de porter simplement une pierre sur soi, le Mandala travaille plus en profondeur et sur le long terme. Il présente donc plusieurs avantages : 
  il est constitué de plusieurs pierres, ce qui permet d’agir à la fois sur divers aspects complémentaires. Il peut, de ce fait, répondre à des demandes plus complexes : trouver sa place et son but véritable, construire une relation de couple, développer un sentiment de prospérité, mieux s’exprimer et communiquer, etc. 
  Il permet de créer des figures géométriques symboliques, ce qui accroît l’impact des pierres, et peut agir même à distance.

Retrouver la foi

L’attitude la plus favorable à la pratique des mandalas s’apparente à celle d’un enfant qui adresse une requête, une prière en toute innocence, en toute confiance, sachant que son vœu sera exaucé. C’est une demande sans calcul, sans condition, libre de toute spéculation intellectuelle. Il s’agit d’une ouverture, d’un abandon, d’un élan du cœur. Cette sincérité, cette humilité, est une véritable mise à nu ; c’est accepter d’être démuni, limité dans son pouvoir personnel, et exprimer une confiance totale dans l’intelligence de la vie. La réalisation d’un mandala est un acte de création qui implique l’exercice du choix personnel, de la responsabilité et de la liberté ; il fait appel à la fois à des qualités de volonté et de réceptivité.

Questions à propos du Mandala de pierres

Comment exprime-t-on une demande à travers le Mandala ? Elle s’exprime par le choix des pierres que l’on place dans la structure de base. Par exemple, si cette demande concerne le domaine affectif ou l’amour, on va choisir des pierres vertes ou roses, correspondant au chakra du cœur : Quartz rose, Aphrodite, Kunzite, Rhodochrosite, Tourmaline, Moldavite… Il est donc nécessaire de bien cerner sa demande pour choisir les pierres correspondantes ; l’aide d’une personne expérimentée peut, dans ce cas, être utile. Il est évident que cette demande pour trouver sa réponse doit être légitime et en lien avec notre nature profonde.

La pratique du Mandala de pierres est-elle facile ? Mettre en place un Mandala de pierres est une pratique extrêmement facile que l’on peut comprendre en quelques minutes. Une fois le Mandala mis en place, il est nécessaire d’entretenir une relation avec lui. Ce peut être en le regardant, en méditant en sa présence, il n’y a pas d’action particulière à rechercher. C’est plus une attitude d’abandon à cette énergie, si possible libre de toute maîtrise, de toute attente… c’est comme un bain de soleil ! Tout désir spontané a sa place : on peut avoir envie de prendre une pierre du Mandala dans la main, ou la porter sur soi puis la replacer ensuite dans le Mandala. C’est une relation vivante, évolutive ; on peut rajouter des pierres, en enlever ; seule la structure de base ne change pas. Cependant l’être humain est complexe. La principale difficulté réside dans les attentes qui nous empêchent d’être disponibles aux réponses qui surviennent immanquablement dès que l’on a une demande sincère et légitime.

Quelle est la durée d’un Mandala ?

Elle est très variable. S’il s’agit d’une demande liée à une période de transition dans sa vie, il peut durer quelques semaines à quelques mois. S’il s’agit d’une recherche de fond, par exemple sur sa place et son but dans la vie, il n’y a pas de durée limite. Le Mandala peut rester en place aussi longtemps que l’on en ressent le besoin et que l’on reste en contact avec lui ; s’il y a une lassitude, il est préférable de le défaire pour le remettre en place périodiquement de façon consciente. L’effet sera plus dynamique. Le Mandala constitue en lui-même une pratique mais peut être aussi un complément à d’autres formes de « travail sur soi », à une recherche de plus de conscience et d’intégration dans sa vie.

L’auteur : Gérard Cazals. Diplômé de l’Institut Kushi de Boston (USA), Gérard Cazals étudie le phénomène de l’énergie depuis plus de 25 ans en particulier à travers la médecine orientale – qu’il a pratiqué et enseigné pendant 10 ans-, l’énergie des aliments et enfin celle du règne minéral. Fondateur de Cristal’Essence, entreprise consacré à la diffusion des pierres et cristaux pour le bien-être et le développement personnel, Gérard Cazals est le créateur du Mandala Universel de Vie © et d’autres Mandalas ; il anime les stages « Rencontre avec le Cristal, rencontre avec soi-même » sur l’énergie des pierres et les Mandalas (programme sur demande).

infos@cristal-essence.fr

www.cristal-essence.fr

La mode du Chi et le Tao

 

Venez me rejoindre sur le forum  http://devantsoi.forumgratuit.org/

 

Depuis des millénaires, pour les Asiatiques tout est Chi. Avec la vogue du zen et des techniques orientales, le Chi frappe à notre porte. Manque d’énergie, baisse de moral… ouvrez-lui !

 La mode du Chi et le Tao dans TAO et le Maître b1

Le chi est partout ! Mais que cache ces trois petites lettres ? Pourquoi faut-il harmoniser son chi ? Zoom sur une pratique très tendance.

Le Chi, c’est quoi ?

Pour les orientaux, c’est l’énergie qui relie tout ce qui compose l’univers. Les Chinois l’appellent Chi, les Japonais Qi (ou Ki) et en Inde, on parle de Prana. Quel que soit son nom, cette énergie est à la base de tout : c’est le souffle de vie qui est en nous et qui nous entoure. Le Chi se nourrit de nos pensées, de nos émotions, de nos aspirations… On l’a tous plus ou moins expérimenté : des idées noires, un coup de blues portent un coup au moral et s’accompagnent souvent d’une baisse de tonus, d’un manque d’énergie. Le Chi est également influencé par l’environnement, l’alimentation, la forme physique, la météo, l’entourage…  En effet, un changement d’air, un rayon de soleil, une soirée entre amis s’avèrent parfois très requinquants.

Le Chi prend sa source dans les chakras, sept points alignés entre le sommet du crâne et l’extrémité de la moelle épinière, puis il circule par les méridiens et se propage dans chaque cellule de l’organisme. Si pour nous, le Chi demeure abstrait, pour les orientaux c’est une réalité tangible. En médecine chinoise, toute maladie est la conséquence d’un déséquilibre des énergies causé soit par des émotions qui affaiblissent le potentiel immunitaire et énergétique du corps soit par des facteurs externes (climat, virus).

Comment harmoniser son Chi ?

Le taï Chi chuan, l’aikido, le kinomiChi, le qi gong, le yoga… toutes les techniques (ou presque) d’origine orientale s’appuient sur le Chi. D’ailleurs, dans leurs noms, on retrouve généralement le Ki, le Chi. Une des caractéristiques communes à ces disciplines est de prendre conscience de son corps par des mouvements simples, des gestes lents ou encore des positions fixes. Le but n’est pas d’imiter des exercices ou des positions mais de comprendre ce qui se passe en nous, de rester concentré sur soi, totalement présent dans ce que l’on fait. Ces exercices favorisent le retour au calme, apaisent les tensions tout en assouplissant et en fortifiant le corps (tenir des postions sans fléchir nécessite un bon tonus musculaire). Pour certains, elles permettent de se réconcilier avec soi-même, de se sentir en harmonie avec les autres… le Chi peut ressembler à une thérapie. Selon les disciplines et selon les profs, il y a une dominante spirituelle voire mystique plus ou moins forte. Si vous y êtes réfractaire, vous aurez peut-être du mal, par exemple « à vous ancrer dans le sol pour vous relier aux énergies de la terre et du ciel ».

Comment débloquer son Chi ?

En médecine chinoise toute maladie résulte d’un déséquilibre énergétique. En pratique, en plantant ses aiguilles sur des points précis du corps, l’acupuncteur disperse un Chi bloqué afin de restaurer sa circulation. Si on est allergique aux aiguilles on peut faire appel aux doigts d’or des masseurs. Dans le massage shiatsu comme dans le massage chinois, le travail consiste à harmoniser le Chi, en appuyant sur des points spécifiques.

Dans la maison, il y a aussi du Chi

Depuis quelques années, il fait la Une des magazines : c’est le Feng Shui. Un home sweet home, façon feng shui exercerait une influence positive sur la santé et le bien- être. L’idée est de placer les meubles et les objets de façon à ne pas entraver le Chi et à optimiser ses influences. Les couleurs, les matières, l’orientation par rapport aux points cardinaux sont des facteurs importants qui peuvent calmer ou au contraire exciter les énergies. Si on veut le faire sérieusement ça devient très compliqué car il faut tenir compte de la localisation de la maison par rapport aux points cardinaux, puis de l’emplacement de chaque pièce par rapport au centre de votre foyer avant de s’attaquer aux éléments de déco. En version light, le Feng Shui c’est surtout beaucoup de bon sens. Par exemple, la poussière est une forme négative d’énergie qu’il faut régulièrement retirer !

Forme, bien-être, santé, déco… rien n’échappe au Chi ! Et vous allez-vous y résister ?

 

Hélène Huret

 

Des petits sous, toujours d... |
Collectif ICI Ensemble |
Vivrecolo |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Demediatisation
| Quality blog
| Conseilfemmes