Le jour est l’autre côté de la nuit

images (10)Dans le mode de vie orientale, les contraires sont donc indissociables. Ce qui importe est leur équilibre. Notre culture enjoint plutôt les individus à privilégier le «positif » et à supprimer le «négatif», à privilégier le «bonheur» et à supprimer la souffrance. tentative sans doute bien vaine, vu qu’ils fonctionnent ensemble. Essayer de vivre dans l’équilibre et dans la prise de conscience du jeu de ces deux forces semble plus lucide, eu égard à l’observation des phénomènes de la nature et de notre vie. Vie et mort sont reliés et vont ensemble, ainsi que gain et perte. Le jour est l’autre côté de la nuit…

Notre vie gagnerait peut-être à se défaire des idées simplistes d’une sagesse monolithique se résumant à vivre dans un pôle en supprimant l’autre. Le «sage» sait cela. En outre, l’unité sousjacente de tous les opposés montre la relativité des conventions morales. Celles- ci sont évidemment utiles dans la vie en collectivité mais il est nécessaire de savoir où les placer dans nos vies personnelles. Autrement dit, dans nos vies, ce n’est peut-être pas la recherche du «positif» qui devrait prendre toute la place et cela parfois jusqu’à la rigidité, mais la prise de conscience du fait que les opposés fonctionnent ensemble dans diverses combinaisons. Ils jouent ensemble, mais ils jouent dans l’unité : yin et yang fonctionnent ensemble dans tous les mouvements du Tao.

Image de prévisualisation YouTube

Le livre des mutations

Le ballet incessant du couple yin-yang est au coeur de l’un des plus importants et anciens livres de la culture chinoise, le Yi-King, commenté par Confucius et qui inspira Lao-tseu.
Le Yi-King ou «Livre des mutations», ou «Livre des changements», s’est développé au cours de milliers d’années dans la pensée chinoise. Il est constitué à l’origine de 64 figures, ou hexagrammes, composés de traits continus [yang] ou discontinus [yin] qui sont à l’origine de multiples combinaisons. A chacun de ces hexagrammes, un nom est attribué ainsi que deux textes et une image. Le Yi King est considéré comme un livre de divination mais il s’agit, avant tout, de représenter la situation personnelle du consultant par le biais de l’hexagramme. Celui-ci montre la structure cosmique présente de sa situation. une lecture et une interprétation fines de l’hexagramme aide donc la personne à prendre une décision qui soit adaptée au présent. C’est le dynamisme de la vie, sans cesse en mouvement, qui forme l’essentiel de tous les commentaires ayant trait au Yi-King.

Aller avec le mouvement, et non contre…

L’action juste et adaptée est sans conteste la pierre d’achoppement de nombreuses personnes qui ont une aspiration liée à la sagesse et à la spiritualité. Comment agir de façon adéquate ? Regardons les lois de la nature. N’oublions jamais que le Tao te King a été écrit en observant les changements de la nature. Le sage vit en harmonie avec la nature. «Tout change, tout est impermanence», dit le bouddhisme. «Tout change, mais on peut repérer des constantes dans ce changement», dit le taoïsme, comme par exemple la structure cyclique et le jeu polaire des opposés en chaque chose, abordé plus haut dans le texte. C’est la grande différence entre ces deux approches.

Et encore ? La nature ne se contraint pas. Elle est mouvement dans le ciel et le sous-sol, dans l’infime microbe et les grandes étoiles, dans les marées et la roche. La nature n’agit pas, elle est agie par un flux émanant du tao indicible. Agir en harmonie avec la nature, c’est donc aller avec le mouvement et non contre le mouvement. Rien n’est contraint dans la nature. Rien n’est forcé. tout est là, se produisant spontanément, telle la respiration. Etre en harmonie avec elle, c’est agir avec les qualités que sont la fluidité et la spontanéité. La spontanéité n’est cependant pas l’impulsivité, ni le «n’importe quoi», ceux-ci s’apparentant plutôt à des mouvements réactifs qui laissent insatisfaits.

 


Répondre

Des petits sous, toujours d... |
Collectif ICI Ensemble |
Vivrecolo |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Demediatisation
| Quality blog
| Conseilfemmes