PARTAGER LA SEXUALITE TAOISTE AVEC NOS FILS

 

Le toucher constitue l’un des besoins humains les plus fondamentaux, et plusieurs études prouvent que les bébés qui n’avaient pas suffisamment été touchés mouraient. Mais les nouveau-nés ne sont pas les seuls à avoir besoin de contacts. Votre fils aura besoin de votre toucher affectueux toute sa vie. Ne soyez pas surpris, cependant si votre fils travers des phases au cours desquelles il refusera votre attention, surtout vers l’adolescence. Il se préoccupe alors peut-être plus de l’opinion de ses pairs, ou cherche à devenir plus indépendant.

Bien que personne soit jamais trop vieux pour bénéficier du Tao, il vaut mieux commencer le plus tôt possible pour en retirer le plus grand bénéfice possible. Cela est tout aussi vrai pour nos fils. Si vous parvenez à partager avec eux une partie de la sagesse taoïste vous les aiderez à éviter de nombreuses souffrances et des gaspillages d’énergie inutiles.

Comme les pratiques sexuelles se font en privé, votre fils ne peut pas apprendre en vous observant faire bien sûr. Le King Fu Sexuel est un domaine que vous devrez lui faire découvrir et lui faire connaître par des mots, les vôtres ou ceux d’autres personnes.

Bien avant de s’intéresser au sexe, les garçons ressentent en eux-mêmes de l’énergie sexuelle. Les garçons ont des érections et se sentent excités pour toutes sortes de raison, par exemple par ennui. Un homme multi-organismique nous raconte son expérience : « Mon fils m’a appelé depuis les toilettes un beau matin, il me disait : « Papa, papa, je n’arrive pas à faire pipi ». Je suis rentré et j’ai remarqué qu’il s’était réveillé avec une érection, ce qui l’empêchait de pisser. Je lui ai enseigné la Poussée à Froid, qu’il a pu utiliser depuis ce jours là pour gérer son énergie sexuelle ».

0_2255_9415032Si vous pouvez aider votre fils, vous lui éviterez une immense quantité de frustrations et de misère dans ce domaine vital. Les jeunes, cependant, ne sont souvent pas capables de comprendre le Tao, selon les termes du Dr. Sun Su-miao    dans son ouvrage « Priceless Prescriptions » (« Ordonnances inestimables« ), « Lorsqu’un homme est jeune, il ne comprend généralement pas le Tao. Ou même s’il en entend parler ou qu’il lit quelque chose à son sujet, il a peu de chances d’y adhérer complètement ou de le pratiquer. Ce n’est souvent qu’à n âge plus mûr mais aussi plus vulnérable, qu’il prend conscience de toute la portée du Tao, de son sens profond. Mais à ce stade il est souvent déjà trop tard, car à cet âge l’homme est trop malade pour espérer en bénéficier pleinement ».

Vous pouvez profiter de l’occasion lorsque votre fils vient vers vous pour vous demander conseil, sinon vous pouvez lui donner un livre ou autres documents à lire, en lui expliquant que vous-même auriez souhaité connaître ces pratiques à son âge. Si vous laissez un livre sur une étagère, ou en évidence quelque part, vous vous apercevrez peut-être qu’il s’en saisit de lui-même, mais il est important qu’il se rende compte qu’il n’est pas obligé de se verrouiller dans sa chambre ou dans la salle de bain pour le consulter. Vous avez peut-être une inquiétude en vous disant qu’il n’ a pas à lire des livres sur la sexualité qui soient trop explicites avant un âge convenable, mais l’âge  qui convient est simplement celui où sa curiosité s’éveille suffisamment pour qu’il désire de lui-même entreprendre de telles lectures.

Rassurez-vous, il ne les lira pas avant d’être prêt, et de toutes façons, il apprendra ce qu’il doit savoir sur le sexe d’une manière ou d’une autre une fois ce moment venu.

A ce stade, il doit être parfaitement clair que contrairement à d’autres traditions spirituelles, le Taoïsme nous encourage à tenir compte du fait que nous sommes des êtres incarnés, et que de toute évidence la sexualité est une composante essentielle de notre humanité. Pour la plupart des Occidentaux qui ont appris à avoir honte de leurs corps d’une manière ou d’une autre, ceci est une idée révolutionnaire. Ironiquement la culture occidentale titille notre libido, tout en la condamnant. Et donc, pour la plupart des personnes qui ont l’habitude voir le sexe utilisé pour tout vendre, de la bière aux automobiles, il est également révolutionnaire de considérer que la sexualité puisse être envisagée aussi comme une pratique spirituelle.

Cependant, nous ferions preuve de négligence si nous n’expliquions pas que la sexualité n’est qu’un aspect parmi d’autres de la pratique taoïste, et qu’il existe aussi dans cette tradition des idées et des exercices tout aussi puissants et efficaces pour cultiver son corps, ses émotions, son esprit et son âme, en dehors de la chambre à coucher.

 


Autres articles

Répondre

Des petits sous, toujours d... |
Collectif ICI Ensemble |
Vivrecolo |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Demediatisation
| Quality blog
| Conseilfemmes