Wilhelm Reich et l’Orgone

 

REICH

 Le docteur Wilhelm Reich est surtout connu en tant que psychanalyste et pour ses thérapies corporelles (dont la végétothérapie) mais ses découvertes majeures en biophysique* ont été supprimées du domaine public. Au milieu des années 30, Reich découvre la base énergétique de la matière, l’Energie Vitale Primordiale et Cosmique appelée notamment Chi, Ki, Prâna, Ether, Mana… dans d’autres traditions. Il la nommera “Orgone” en 1947 (du Grec “Orgân”: bouillonner d’ardeur). Cette énergie circule dans nos veines, flamboie dans nos 600 milliards de cellules, anime les plantes, les animaux, l’eau, l’atmosphère, le vent, les nuages, l’espace… L’Orgone est partout! Wilhelm Reich naît en Autriche le 24 mars 1897, dans l’exploitation agricole d’un couple juif aisé et désuni. Son enfance est studieuse et solitaire à l’ombre d’un père tyrannique et brutal. Des précepteurs privés assurent son éducation. Le jeune Reich est fasciné par la nature et les phénomènes de reproduction et, très tôt, il aura ses propres cultures et élevages de petits animaux.

 

Il a 12 ou 13 ans lorsque son père le force à révéler la liaison de sa mère avec l’un des précepteurs. Elle mettra fin à ses jours peu de temps après et Wilhelm s’en sentira toujours responsable. Ce drame est-il à l’origine de ses recherches insatiables pour amener plus de bonheur sur Terre? Il en est souvent ainsi chez les génies humanistes comme Reich… A Vienne, dans les années 20, Reich devient l’élève favori de Freud – dont il finira par se distancer. Brillant psychanalyste, sociologue, médecin, chercheur, homme politique, inventeur, mari, père… Reich était tout cela, mais il était avant tout épris de liberté, pour lui comme pour les autres. Son œuvre, immense, a constamment été tournée vers l’Humain qu’il mettait au premier plan. Les lignes suivantes évoquent surtout sa découverte de l’Orgone, le contexte de ses recherches et ses expériences inédites qui, un demi-siècle plus tard, conduiront à la technologie moderne de l’Orgonite. L’énergie sous toutes ses formes passionne Reich. Il se concentre tout d’abord sur “la fonction électrique de la sexualité et de l’angoisse” et démontre l’influence des pulsations de l’organisme comme facteur de santé psychique. Il découvre l’Orgone en cherchant la force qui provoque la libido, puis consacrera le reste de sa vie à étudier et démontrer les lois de ce qu’il appelle encore à l’époque: la bio-énergie. Les Bions – Berlin, 1938. Reich publie Die Bione (les Bions), étude compilant trois années de recherches sur de minuscules vésicules d’énergie bleue, observées au microscope en agrandissant de la matière en décomposition. Il avait découvert notamment qu’elles émettaient une lumière ultraviolette qui faisait mal aux yeux et bronzait la peau si l’on s’exposait un certain temps à une grande quantité d’entre eux (exactement comme le soleil) – et qu’elles pouvaient retarder une infestation de parasites dans de la matière en décomposition, voire même l’arrêter complètement. De l’Allemagne à l’Amérique – les nazis ont pris le pouvoir en Allemagne et brûlent les travaux de Reich. Il émigre aux USA en 1939, s’installe dans l’Etat du Maine et poursuit ses recherches dans son propre laboratoire. C’est là qu’il va prendre conscience que cette bio-énergie anime en fait la totalité du Cosmos, et qu’elle exerce une influence biologique spécifique sur les êtres vivants… Il découvre ensuite que l’Orgone est attirée et absorbée par la matière “organique” (c’est-à-dire à base de carbone), ainsi que par les substances métalliques – mais que ces dernières ne la gardent pas et la renvoient aussitôt.

Les Accumulateurs d’Orgone – Reich fabrique ses premiers Accumulateurs d’Orgone: ce sont des petites caisses dans lesquelles il place en alternance des feuilles de métal et des couches de bois (c’est ce mélange qui génère l’Orgone). Il y place des souris cancéreuses: elles guérissent. Il construit alors de plus grands accumulateurs pour traiter ses patients: ils guérissent aussi – y compris de cancers avancés. Même les plantes développent de la chlorophylle et s’épanouissent dans l’obscurité complète d’un Accumulateur d’Orgone. Reich et la FDA (Food and Drug Administration) – En 1947, alors que Reich utilise les Accumulateurs d’Orgone de façon intensive, le Harper’s Magazine publie sur lui un article diffamatoire. La FDA l’accuse de publicité mensongère et de charlatanisme*. Reich ré- pond aux agents de la FDA qu’ils n’ont pas les compétences nécessaires pour évaluer ses travaux.

Lire en son entier ici : http://www.femme-medecine.ch/downloads/livr_orgonite.pdf

 

 

 


Autres articles

Un commentaire

  1. uilios dit :

    à ce lien les instructions pour la construction de l’oreiller en orgone: https://www.youtube.com/watch?v=e8sAnSh1z0g

Répondre

Des petits sous, toujours d... |
Collectif ICI Ensemble |
Vivrecolo |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Demediatisation
| Quality blog
| Conseilfemmes