Que peut-on soigner avec la Médecine Traditionnelle Chinoise ?

 

Medicina-china1-1024x682

Si la Médecine Traditionnelle Chinoise est une médecine à part entière, ce n’est pas pour autant qu’elle peut tout régler. Comme toute médecine, elle a ses limites. Car un être humain n’est pas composé uniquement de matières organiques, de sang, d’organes, de viscères, il a également un cerveau et plus subtilement un esprit et plus finement encore des sentiments, des états d’âme, un conscient, un inconscient (peu importe les mots pour les définir) mais, dans tous les cas, autre chose que de la matière. Il est animé par un principe de vie indicible, ineffable et que pourtant j’essayerai d’ébaucher, qui se nomme la vie.

Ce principe de vie qui anime cet ensemble complexe que sont le corps, l’esprit, les émotions, etc., a des paramètres qui nous échappent aussi bien en Médecine Traditionnelle Chinoise qu’en médecine occidentale car ils dépassent la logique humaine. Ces inconnues rentrent dans le processus de guérison d’un individu. C’est pourquoi toute médecine, quelle qu’elle soit, ne peut prétendre tout guérir.

La Médecine Traditionnelle Chinoise soigne cependant la plupart des affections avec succès et rétablit la normale dans une pathologie.

 

Qu’est-ce que la maladie vue par la Médecine Traditionnelle Chinoise et qu’est-ce que le Qi ?

La maladie, le plus simplement possible, est un déséquilibre entre deux énergies : l’énergie vitale et l’énergie perverse. Il s’agit d’une lutte afin de maintenir un équilibre.

Le Qi c’est l’énergie, c’est en quelque sorte « ce principe de vie ».Mais là où cela se complique, c’est qu’il n’y a pas qu’un Qi mais de nombreux. Dans la maladie, on va résumer par un exemple de quelles énergies il s’agit.

Exemple : une grippe qui est une attaque de vent froid dans le corps : il s’agit d’une énergie saine qui s’oppose à une énergie perverse «externe» Si l’énergie défensive > à l’énergie perverse = pas de maladie. Si l’énergie défensive < à l’énergie perverse = maladie Pour entrer davantage dans le vif du sujet, nous allons aborder les différentes fonctions des organes et notamment ceux qui sont impliqués dans le principe alimentaire.

 

Fonctions des organes dans l’alimentation :

 La rate transforme les aliments et les boissons, elle en extrait le Qiet le Jing (essence) qui sont transportés dans tout le corps.

 La rate et le poumon contribuent à l’énergie acquise

 La rate, c’est ce qu’on mange  Le poumon, c’est ce qu’on respire

 Le rein, c’est l’énergie innée (une énergie qui vient de la naissance)

L’énergie de la rate et du poumon qui constitue l’énergie acquise participe au bon fonctionnement de l’individu

Bibliographie :

La diététique du Tao de P. Sionneau et R. Zagorski

La santé vient en mangeant de P.H. Meunier

Ces aliments qui nous soignent de P. Sionneau et J. Chapellet

 


Répondre

Des petits sous, toujours d... |
Collectif ICI Ensemble |
Vivrecolo |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Demediatisation
| Quality blog
| Conseilfemmes