Archive pour 3 mars, 2016

Méditation de l’orbite microcosmique

 

La méditation que je vous propose ici vient des pratiques de chi kung faisant intervenir le corps, l’esprit et l’énergie. Cette méditation permet de rester à tout instant en présence de ce qui est, en présence du corps, de la respiration et de l’énergie. Elle permet de sortir du brouhaha du mental et de retrouver la paix et le calme intérieurs tout en augmentant le niveau d’énergie.

Image13

Pour aller dans le sens de l’équilibre du Jing (corps et ventre), du Chi (émotions et cœur) et du Shen (esprit et cœur-cerveau), donc de l’harmonie entre ce que les Chinois appellent les Trois Trésors, j’aimerais vous proposer une méditation dont vous avez peut-être déjà entendu parler et qui est un élément de base en taoïsme. Il s’agit de la méditation de l’Orbite microcosmique.

Ne vous inquiétez pas, ce n’est pas compliqué même si le terme Orbite microcosmique semble un peu rébarbatif au premier abord.

Dans notre corps, nous avons deux vaisseaux énergétiques très importants dont la fonction est de faire circuler et de répartir l’énergie de bas en haut et de haut en bas, ainsi que vers les divers centres énergétiques qui ensuite les distribueront vers les divers méridiens de chaque côté du corps. Il s’agit des vaisseaux Conception et Gouverneur.

Le vaisseau Conception est Yin : il commence au périnée, monte au milieu et sur le devant du corps et se termine au bout de langue.

Le vaisseau Gouverneur est Yang : il commence aussi au périnée, monte au milieu du corps le long de la colonne vertébrale, passe sur le milieu de la tête et vient finir dans le palais… justement là où la langue se pose.

Vous avez compris, la boucle est bouclée. Le circuit est fermé et l’énergie peut ainsi circuler sur…. une orbite. Et cette orbite est microcosmique parce qu’elle n’inclut pas les membres inférieurs, ni supérieurs (il existe aussi la méditation de l’Orbite macrocosmique qui englobe les membres inférieurs et supérieurs et permet ainsi de faire circuler l’énergie dans tous les méridiens).

Mais bon, commençons par harmoniser l’énergie des Trois Trésors, des trois foyers, des trois niveaux de la réalité humaine, voire le corps, les émotions et l’esprit. Avis aux personnes en ménopause (chaleurs) et très yang : cette méditation est excellente pour faire descendre la chaleur (yang) et monter le froid (yin) et les harmoniser dans le corps. Donc, si le cerveau va vous exploser parce que vos méninges sont surutilisées, cette méditation est particulièrement utile. Elle viendra rétablir l’équilibre entre le haut et le bas.

Très bonne à faire le matin pour préparer sa journée ou à n’importe quel moment où vous en avez besoin.

Il s’agit de faire circuler l’énergie dans cette orbite de l’arrière vers l’avant à l’aide de la respiration, de l’intention et de quelques contractions musculaires.

On peut aussi la faire de l’avant vers l’arrière si on a vraiment un excès de yang (trop chaud, trop d’idées, trop d’agitation, trop… trop…).

Vous pouvez la faire en position assise (dos droit, ischions sur le bord d’une chaise, paume de la main droite posée sur la paume de la main gauche qui est elle-même posée sur un coussin que vous aurez mis sur vos cuisses près de votre ventre) ou debout (position de l’arbre, pieds écartés, genoux déverrouillés et légèrement poussés vers l’extérieur pour que les tendons s’enroulent autour des jambes). Dos plat (pas de dos cambré, donc il faut sortir les lombaires) et menton rentré. Vous pouvez aussi prendre la position de l’Arbre si vous la connaissez (enlacer un arbre de vos bras), sans oublier d’activer les tendons en tendant les doigts. Sinon, laissez pendre vos bras tout en les gardant alertes, pas morts (comme si vous aviez une balle de golf sous les aisselles!)

Voici les éléments qui s’effectuent en simultané : inspiration, contraction du périnée, rentrer du mention, yeux qui regardent vers le haut et l’arrière du crâne, et accompagnement par l’intention du mouvement de l’inspiration du bas vers le haut le long de la colonne vertébrale.

1. Prendre la position indiquée ci-dessus.

2. Respirez et sourire dans le Dan Tien (ventre) pendant quelques minutes pour vous centrer.

3. Mettez la langue au palais derrière les hauts du haut.

4. Contractez le périnée, rentrez le menton et inspirez du périnée jusqu’au 3ème œil en faisant monter l’inspiration par l’intention le long de la colonne vertébrale (attention! Le dos doit être bien droit. S’il est cambré, l’énergie ne passe pas.) Vous pouvez ajouter le regard intérieur des yeux vers le haut et l’arrière du crâne pour aider la montée.

5. Expirez en accompagnant de l’intention le mouvement de l’énergie sur le devant et milieu du corps jusqu’au ventre. Là, laissez l’énergie remplir votre batterie.

6. Recommencez le circuit plusieurs fois tout en observant ce qui peut se passer dans votre corps (ventre, bouche, dos, etc.)

7. Ensuite, faites le circuit sans vous arrêtez au ventre. Montée en arrière à l’inspiration et descente en avant à l’expiration (n’oubliez pas la position de la langue, la contraction du périnée, l’intention avec l’inspiration et l’expiration, et le regard intérieur des yeux).

8. Laissez ensuite l’énergie faire et observez.

9. Ensuite, respirez et souriez dans le Dan Tien pendant quelques bonnes minutes.

Si vous ressentez de la chaleur à la tête, une pression dans la tête ou un mal de tête, c’est que vous n’avez pas fait suffisamment descendre l’énergie. Mettez plus l’accent sur la descente ou faites le circuit dans l’autre sens (devant-derrière).

Il existe plusieurs façons de faire cette méditation. J’ai choisi celle-ci par besoin de simplicité.

Annie Ollivier est enseignante de Chi Kung et propose des ateliers de Chi Kung amincissant en France et au Canada.

Site web : www.chikungminceur.com

 

Des petits sous, toujours d... |
Collectif ICI Ensemble |
Vivrecolo |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Demediatisation
| Quality blog
| Conseilfemmes