Archive pour 17 mars, 2016

La rencontre avec le Maître

MAITRE

Pour celui qui rencontre le Maître avec son seul mental, son intellect, la Vérité ne peut être révélée. Elle n’est pas accessible. La rencontre avec le Maître est forcément conflictuelle. La Vérité dont le Maître se fait l’écho, paraît stupide, pure folie et mensongère. L’obscurité qu’engendre le prisme du mental ne peut admettre la clarté issue de la conscience éveillée, car elle l’annihilerait. C’est pour cette raison que la Vérité ne peut être dévoilée à ceux qui veulent l’appréhender par le mental. Le Maître ne peut donc être compris. Il sera considéré de façon péjorative comme un  » illuminé « , un fou.

Pour celui qui rencontre le Maître principalement pour être écouté, reconnu, la Vérité ne peut non plus, lui être révélée. Car celui-là cherche un soutien, une attention, il a besoin d’être compris, reconnu. Il est en quête d’une oreille attentive, en fait c’est d’un ami qu’il a besoin. Mais le Maître ne peut être son ami. Car le Maître est l’ami de l’âme, de la conscience, mais pas de l’ego. Celui qui souhaite devenir l’ami du Maître fait fausse route, car c’est son ego qui le souhaite et l’ego est justement  » l’ennemi  » que le Maître devra vous aider à combattre. Si vous souhaitez devenir l’ami du Maître vous ne recevrez jamais la quintessence de son message. Ce n’est qu’à un disciple que le Maître peut transmettre son enseignement. Pas à un ami. Car le disciple deviendra un jour l’alter ego du Maître, son frère, sa sour. Quant à l’ami il restera tout au plus un ami.

A celui qui cherche le Maître dans le but d’une confrontation, afin de se prouver qu’il est son égal sur le chemin spirituel, la Vérité ne peut être révélée. Celui qui vient près du Maître pour se comparer à lui pourra en effet relever un certain nombre de similitudes. Il pourra même se découvrir sur beaucoup de sujets plus érudit que le Maître. Ce qui le confortera encore plus dans sa croyance qu’il n’y a pas de différence entre lui et le Maître. Cet égarement sera d’autant plus grand, qu’il sait qu’aucun Maître, aussi grand soit-il, n’est supérieur au plus humble des mortels. Il sait aussi que le vrai Maître n’est pas extérieur à lui, que le Maître est en lui. Que le Maître est lui !

Et tout cela est vrai. Cependant, ce qu’il oublie est essentiel. 
C’est qu’il n’est pas facile de révéler le Maître intérieur tout seul. Il est pratiquement toujours nécessaire d’avoir recours à l’aide d’un Maître extérieur pour y parvenir. Car lui sait comment briser notre coquille, notre ego, afin de libérer le Maître qui est en nous. Et celui qui approche le Maître dans un tel état d’esprit n’est pas muni d’une simple coquille mais d’une véritable carapace qu’il n’est pas facile de briser, d’autant si on souhaite le faire tout seul.

A celui qui vient aux pieds du Maître, c’est à dire pour l’écouter et apprendre en toute humilité, la Vérité sera dévoilée. Car celui-là, contrairement aux apparences n’est pas un naïf, il est au contraire sur le chemin de la sagesse. Faire preuve d’humilité est bien plus difficile que d’agir avec arrogance et prétention. Celui qui dépose son ego aux pieds du Maître, qui écoute le Maître avec le cour et qui au-delà de l’aspect humain arrive à percevoir le divin qui anime le Maître, celui-là arrivera à révéler un jour le divin qui est aussi en lui. L’enseignement spirituel se transmet de Maître à disciple depuis la nuit des temps. Parce que c’est la plus pure relation d’amour qui existe sur le plan humain. Elle est inconditionnelle, repose sur la foi et l’intelligence du cour, elle est la quintessence d’une relation fondée sur l’amour. Et ce n’est que dans un climat d’amour authentique que la Vérité se révèle.

Si on veut de tout son cour, de toute son âme, tendre vers la Vérité, élever sa conscience, alors immanquablement, la rencontre avec le Maître aura lieu un jour.

Pour autant la richesse de cette rencontre sera dépendante de notre état d’esprit à ce moment là.

La question qu’il faut donc se poser avant cette rencontre est : comment vais-je aborder le Maître ?

Avec l’assurance de mon ego ? Le rencontrer comme un ami ? Me comparer à lui ? Ou m’asseoir à ses pieds ?

Et pour ceux qui ont déjà fait cette rencontre, la question est : comment ai-je abordé le Maître ?

* Amédée

* Amédée enseigne l’art de guérir par la conscience. Après un parcours spirituel étonnant et une profonde transformation personnelle, il a manifesté ses facultés de clairvoyance et ses dons de guérison. Amédée anime des ateliers et des séminaires sur le thème de l’éveil de la conscience et a créé une association dont le but est d’aider celles et ceux qui le souhaitent sur le chemin de l’éveil.

UN PEU DE GYMNASTIQUE FACIALE

 

Cette semaine, je vous livre un bon conseil de beauté, mais aussi de détente pour passer un moment bien-être avec vous-même.

Vous allez apprendre à vous détendre tout en pratiquant des exercices anti-âge et antirides.

Les rides, on en parle souvent dans les publicités cosmétiques. Pourtant, malgré toutes leurs promesses, ces produits ont bien du mal à les gommer puisqu’elles se situent au niveau du derme qui est abîmé par 3 choses : 

Le temps qui passe

L’attraction terrestre

Les plis répétés de la peau

Image de prévisualisation YouTube

 

Il est donc normal qu’un cosmétique en application externe ait du mal à les effacer.

Par contre, il existe un geste anti-âge et antirides que peu d’entre nous pratiquent et qui est pourtant essentiel : c’est la gymnastique faciale.

Comme je vous le disais récemment dans ma lettre dédiée aux 3 bons gestes antirides, la gym faciale est un pilier de la routine soin anti-âge, en complément du gommage, du massage et des cosmétiques adaptés.

Mais, qu’est-ce que c’est et comment la pratiquer ? 

La gymnastique facile consiste à muscler de façon consciente les muscles du visage que nous n’avons pas forcément l’habitude de muscler lorsque nous parlons ou rions.

Vous connaissez bien sûr les zygomatiques, qui sont les muscles que vous activez quand vous souriez. J’espère d’ailleurs que vous vous en servez beaucoup !

Mais il y a en fait des dizaines d’autres muscles, et certains que nous n’activons jamais.

Or, vous en conviendrez, lorsque vous exercez un muscle il a tendance à se tonifier, à s’assouplir et à prendre du volume.

C’est pourquoi la gymnastique faciale promet un visage plus ferme, un ovale du visage conservé et bien sûr une meilleure résistance à l’apesanteur !

Je ne vais pas ici vous donner un cours de gymnastique faciale. Vous pourrez, si vous le souhaitez, vous renseigner sur la technique en tapant sur Internet « gymnastique faciale » ou « yoga facial ».

J’aimerais simplement vous donner quelques bonnes astuces pour vous mettre en piste.

Pour pratiquer la gymnastique faciale, il n’y a pas besoin d’être un expert, mais voici quelques règles à respecter : 

Pratiquer la gym faciale 5 minutes par jour. Je vous rassure, on peut la pratiquer chez soi mais aussi dans la voiture (soyez prudent quand même !) ou plus simplement lors d’une pause déjeuner si vous êtes seul. 

Pourquoi plutôt si l’on est seul ? Tout simplement parce que, vous le verrez, ces exercices vont vous conduire à faire quelques grimaces qui pourraient être source de moquerie ! 

Pratiquer dans le calme, en étant en pleine conscience de son visage. La gymnastique se pratique comme le yoga, en pleine conscience, et sur une partie du visage à la fois.

Lorsque vous commencez à faire des grimaces, veillez à ne pas crisper ou plisser involontairement d’autres endroits du visage pour éviter d’aggraver la chose. 

Après un bon mois de pratique, l’ovale du visage se redessine et les rides s’atténuent.

Voici la marche à suivre, inspirée de mon livre Adoptez la Slow Cosmétique : 

S’échauffer la bouche et le cou : on commence avec un échauffement, très simplement, pour bien détendre les traits du visage et se préparer à la gym faciale. Cet échauffement va être centré sur le cou et les joues. 

Le premier geste consiste en un sourire forcé et béat ! Il va nous permettre de bien préparer les muscles zygomatiques mais aussi le muscle masséter (au niveau de la mâchoire). Il faut étirer la bouche vers les oreilles en tirant un petit peu. Vous devriez ressentir une tension à l’arrière des joues.

Le second geste se situe au niveau du cou. Tirez votre cou légèrement vers l’arrière en douceur pour bien détendre les muscles à ce niveau-là. Pour cela, il suffit d’appliquer les mains sur la base du cou et de rejeter la tête en arrière, très lentement. On peut le pratiquer une dizaine de fois, dans la sérénité, sans se faire de mal.

  IMG-mini-actu-soin-visage-3

 

S’échauffer les pommettes : cet exercice consiste à gonfler d’air une joue puis le faire passer de l’une à l’autre. Cette pratique permet de solliciter tous les muscles des joues et du bas des pommettes.

L’échauffement du trompettiste : pour cet exercice, il suffit de gonfler les joues avec de l’air puis de souffler fortement dans vos mains pliées en contractant les joues pour chasser l’air. Il faut le répéter plusieurs fois lors de l’échauffement.

Le massage : il est possible avant la séance de gym faciale de pratiquer un doux massage, sur le front, sur le contour des yeux, le but étant de mobiliser les tissus pour les assouplir. Pour cela je vous conseille d’opter pour une de ces huiles végétales Slow Cosmétique : une huile de calendula, échauffante et apaisante, et une huile d’argan vitaminée qui a une glisse parfaite. 

Ce massage va vous permettre de vous échauffer et de nourrir la peau avec des nutriments essentiels.

Passons maintenant aux exercices de gym faciale

Connaissez-vous le bouledogue souriant ? 

La première partie permet de travailler le bas du visage qui est souvent marqué par le double menton et par un relâchement cutané qui gomme l’ovale du visage.

Pour cela, je vous propose de pratiquer le « bouledogue souriant »…

Comment faire ? On ramène la lèvre inférieure vers le nez en se forçant à sourire de façon à bien contracter les muscles de la mâchoire. Une tension s’exerce à l’arrière des joues. Cet exercice, bien que ridicule, donne de très bons résultats.

Jouez au fantôme ! 

Un autre exercice est destiné à regonfler les pommettes, je l’ai appelé « le fantôme ».

L’exercice du fantôme n’est pas très facile à pratiquer car il sollicite des muscles que nous n’avons pas l’habitude de contracter.

Pour le réaliser, placez vos index à la base de vos pommettes (juste au-dessus de l’os saillant) puis prononcez la sonorité « ooooo » en couvrant vos dents.

Esquissez un sourire, mais à l’intérieur pour contracter les pommettes et relever les index des os saillants. Il est important d’aller chercher les muscles des pommettes pour soulever les index. Vous devez sentir vos pommettes se gonfler et pousser vos doigts vers l’avant et vers le haut.

Le « Chinois dans le vent »

 images (2)

Un dernier exercice pour le contour de l’œil, car il est entouré par l’orbiculaire de l’œil qui est très sollicité. Pour le regonfler et gommer les pattes d’oies, je vous propose l’exercice « le Chinois dans le vent ». Placez la tranche plate de vos mains de part et d’autre de vos yeux et tirez vos yeux pour les brider. Tentez alors de fermer les yeux comme si vous souhaitiez vous protéger du vent. Vous sentirez se contracter le muscle. Il faut pratiquer cet exercice une dizaine de fois, dans le calme.

N’oubliez pas, il n’y a pas d’obligation, ces exercices doivent se faire en pleine conscience pour retrouver toute la vitalité de votre visage.

Je vous retrouve très bientôt.

Julien Kaibeck

PS : Si vous n’êtes pas abonné à Beauté au Naturel, je vous invite à le faire en inscrivant votre adresse de messagerie électronique dans la case ci-dessous. 

Pour en savoir plus :

https://www.santenatureinnovation.com/ces-grimaces-qui-effacent-les-rides/#moz

Des petits sous, toujours d... |
Collectif ICI Ensemble |
Vivrecolo |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Demediatisation
| Quality blog
| Conseilfemmes