L’esprit de décision

Une décision se définit comme un choix fait entre différentes lignes de conduite dans une situation d’incertitude. Vanille ou fraise ? Mangue ou pomme ? Gauche ou droit ? Vie ou mort ? Nous prenons des tonnes de décisions inconsciemment. Nous choisissons certaines actions, formons des opinions, passons des jugements par le biais de certaines de nos capacités intellectuelles, elles-mêmes souvent influencées par nos penchants et partis pris, notre mental, nos émotions et nos souvenirs du passé. On s’est même souvent demandé si au final, le libre-arbitre existait bien.

Tous les jours, nous devons choisir entre la tendance à remettre les choses au lendemain ou au contraire, celle de poser une action. On nous demande aussi de décider de la direction que nous devons prendre. Parfois, la décision débouche sur la procrastination, l’ajournement. Vu que nous devons souvent choisir entre repousser au lendemain ou poser une action, nous avons donc de nombreuses occasions d’apprendre à décider.

Sigmund Freud utilisait la métaphore d’un cheval et de son cavalier pour illustrer l’éternel conflit entre nos impulsions émotionnelles et notre capacité de raisonnement. Le cheval représente nos émotions et le cavalier la raison. La façon dont nous solutionnons cet éternel conflit entre la raison et l’émotion peut fort bien déterminer si nous avons cette tendance à tout repousser au lendemain ou pas.

Diriger le cheval requiert de la conscience. Et ainsi que l’enseignant spirituel Osho le fait remarquer, il est nécessaire de décider. Il faut décider à chaque instant. Chaque moment perdu par manque de décision crée une fragmentation à l’intérieur de nous. Par contre, si à chaque moment nous prenons une décision, nous serons progressivement moins morcelés, nous allons nous réunifier, redevenir un seul bloc. A un moment, l’intégration complète va se faire. Osho insiste pour nous dire que prendre une décision n’est pas vraiment le plus important, c’est l’esprit de décision qui l’est. « En décidant, vous apprenez à décider ». Il explique :

« Plus vous apprenez à prendre des décisions, plus vous allez devenir intégré. Et plus vous prenez la responsabilité de vous engager… bien sûr, il y a danger mais la vie est dangereuse. Je sais qu’il existe de nombreuses possibilités de vous égarer mais il faut en prendre le risque. Il est fort possible que vous vous trompiez mais c’est ainsi qu’on apprend, de ses erreurs. La vie est faite de tâtonnements. La décision devrait surgir dans votre être parce qu’avec cette capacité de décision, surgit l’intégrité. Rappelez-vous de prendre quelques décisions. Ce sont ces décisions qui feront de vous un individu. » 
Osho, The Search, Chapitre1

francescas

 

 

Qu’est-ce que l’indécision ? un état qui signifie tout simplement que beaucoup de voix sont en contradiction les unes avec les autres à l’intérieur de nous et que nous ne pouvons décider quel chemin prendre, celui-ci ou celui-là. Et bien sûr, les personnes qui ne savent pas décider restent dans le vague, le flou, la confusion. Le pouvoir de décision amène de la clarté. Et si la décision est d’une grande importance, si la décision touche aux fondements mêmes de votre existence, elle peut amener dans son sillage une nouvelle naissance, une nouvelle façon de faire les choses et d’être.

Selon la vision d’Osho : « La capacité de décider amène de la lumière. Même si vous décidez de rester le même, rien que cette décision va vous amener de la lumière ; les choses vont être claires. Même si vous prenez une mauvaise décision, cette décision sera quand même bénéfique. Si vous prenez une bonne décision, bien entendu ce sera une grande bénédiction ; mais au cas où vous preniez une mauvaise décision, ce sera mieux que de rester dans un état d’indécision.

Prendre une décision est toujours une bonne chose ; l’homme naît à partir de ce pouvoir de décision. Rester irrésolu, vacillant, faire les choses sans conviction, rester tiède, agir et ne pas agir, se contenter de faire un bout de chemin et tourner les talons, est un beau gaspillage d’énergie. Et si vous restez dans cet état trop longtemps, cette attitude va devenir votre habitude. Et l’empreinte sera alors très profondément ancrée dans votre mental ; vous ne cesserez de faire sans arrêt la même chose et l’empreinte va continuer à s’ancrer de plus en plus profondément ! Arrêtez tout ça ! »
Osho, Darshan Diaries, The Further Shore, Chapitre 15

Actuellement, en Inde, le mouvement civique populaire sous la forte houlette d’Anna Hazare illustre parfaitement cette question du pouvoir de décision. Ferme dans sa résolution et fort d’une stratégie claire où n’est tolérée aucune ambiguïté, ce mouvement civique populaire s’efforce avec détermination de donner un grand coup de balai à la corruption qui règne en Inde. C’est précisément de cet esprit de décision dont parle Osho et cette même détermination est en train de rassembler non seulement la jeunesse du pays mais aussi des hommes et des femmes de toutes conditions sociales. Il s’agit d’un mouvement conscient et clairement défini qui reste concentré sur son objectif et dispose de plein d’énergie.

La citation d’Osho ci-dessous ajoute une foi bien méritée à cette courageuse entreprise :
« Rien qu’en prenant une décision, vous en finissez avec l’état d’inconscience parce qu’aucune décision ne peut être prise quand vous êtes inconscient. En ne vous décidant pas, vous partez à la dérive, ici et là, poussé par la société… Vous êtes attiré et repoussé partout, dans toutes les directions et aucune en particulier. Si vous restez dans cette indécision, l’état d’inconscience va devenir de plus en plus dense. 
Il n’y a aucun mal à devoir prendre une décision – même pour les mauvaises raisons. A mes yeux, il n’y a qu’un seul méfait – ne pas prendre de décision. Et il n’y a qu’une seule vertu – être décisif. Soyez donc décisif.
 »

Osho, And Now, And Here, Chapitre 11, Question 2

 Sans titre

Swami Satya Vedant

Swami Satya Vedant est né en Inde, il est devenu disciple d’Osho en 1975. Il a un doctorat de l’Université du Michigan, Etats-Unis, ainsi qu’un Master et doctorat de l’Université de Baroda en Inde. Satya Vedant a prononcé de nombreux discours, participé à maints séminaires et conférences et présenté des ateliers en Inde, au Canada et aux Etats-Unis. Ses ateliers ont pour thème: Gestion du Stress et ‘Efficacité des Cadres, Encadrement et Direction, Relations Humaines, Retrouver son Pouvoir en tant que Femme, Education et Promotion de la Santé pour les forces de police.

Il est l’auteur des ouvrages « Le Rebelle Lumineux : Biographie d’un Mystique non-conformiste », « Si c’est arrivé au Bouddha, pourquoi pas vous ? » et «Bharat : Samasyaen Va Samadhan».

Satya Vedant a publié des livres et un large éventail d’articles dans des gazettes, magazines et journaux en Inde, Etats-Unis et Australie. Il a donné de nombreuses conférences et dirigé des stages dans le monde entier, y compris aux Nations Unies, à la Banque Mondiale, au Pentagone ainsi que dans le programme du Dr Deepak Chopra à San Diego.

En savoir plus sur Osho

 

 

 


Autres articles

Répondre

Des petits sous, toujours d... |
Collectif ICI Ensemble |
Vivrecolo |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Demediatisation
| Quality blog
| Conseilfemmes