PROVERBES CHINOIS Sur la diététique

 

 

 

On dénombre plus de cent milles proverbes chinois. Ils sont l’une des plus belles expressions de la pensée chinoise, colportée de façon orale et écrite depuis des millénaires… 

Morceaux choisis …

 proverbes

Bien manger, c’est atteindre le ciel.

Un repas qui commence par un bouillon, épargne les prescriptions

Sur dix cuisiniers, neuf se gardent de trop saler.

Sans sel, on sentirait moins le sucré.

Qui peut manger des racines de légumes peut tout faire.

Trois cents pas après une bonne chère évitent d’entrer chez l’apothicaire.

Si la cuisine n’est pas un art dans les campagnes, la pharmacie n’y est pas une science.

L’homme intelligent regarde la cuisson, le sot regarde le chaudron

 Celui dont le ventre crie famine ne peut converser avec celui qui est repu.

Sait-on que dans un plat chaque grain de riz a coûté un effort ?

Quand les cuisiniers se battent, Tout se refroidit ou se brûle.

La voie à suivre concernant la nourriture : n’être ni affamé ni gavé;
c’est cela protéger ses cinq viscères.

Ayez du thé, du vin, et vos amis seront nombreux;
soyez dans l’adversité, un seul homme vous visitera t-il ?

Celui qui a bien mangé est en compagnie des Dieux.

La nourriture excessive et les actions superflues dégradent les êtres.

 

Sur la médecine

 

le piètre médecin ne s’intéresse qu’à la maladie ; 
le bon médecin s’intéresse au malade ; 
le grand médecin s’intéresse à la société humaine.

Confucius

A force d’être malade, on finit par devenir un bon médecin.

On compatit avec ceux qui sont affectés du même mal.

Les maladies que l’on cache sont les plus difficiles à soigner.

 

Le médecin médiocre voit le symptome et le soulage

Le bon médecin trouve les causes et guérit

Un excellent médecin voit les faiblesses du corps et prévient la maladie

  Diététique-Chinoise-1

Autres…

 Qui ne peut pas dormir, trouve son lit mal fait.

Il est des souffles que milles pièces d’or peuvent difficilement acheter.

On ne peut marcher en regardant les étoiles, quant on a une pierre dans son soulier.

N’attends pas des autres ce que tu ne peux pas leur promettre.

Il ne faut pas attendre la soif pour tirer l’eau du puits.

Arbre renversé par le vent avait plus de branches que de racines.

Chaumière où l’on rit, vaut mieux que palais où l’on pleure.

Mieux vaut mécontenter par cent refus, que de manquer une seule promesse.

Les réflexions qui descendent dans le coeur, 
Mènent plus loin que celles qui vont au bout du monde.

Plus le méchant est riche et honoré, Plus l’extinction de sa race est assurée.

Il faut faire vite ce qui ne presse pas, Pour pouvoir faire lentement ce qui presse.

Ce n’est qu’avec les yeux des autres qu’on peut bien voir ses défauts.

On n’a jamais tant besoin de son esprit que lorsqu’on a affaire à un sot.

C’est véritablement s’enrichir, que de s’ôter ses besoins

Un homme habile élève des remparts. Une femme habile détruit des remparts.

Ne rougissez pas d’une erreur, vous commettriez une faute.

Celui qui plante des vertus doit s’appliquer à les arroser.
Celui qui arrache des vices doit s’appliquer à détruire les racines.

Soignez le commencement, pensez à la fin, la fin viendra sans fatigue. 
Si vous oubliez le but, vous succomberez avant la fin.

La pratique de la vertu repose le coeur et le rend chaque jour meilleur.
L’hypocrisie le fatigue et le rend chaque jour plus sot.

La voie du Ciel c’est : Vaincre sans lutter, Convaincre sans parler,
Faire venir sans appeler, Réaliser dans la sérénité. Lao Tseu

Tout le monde aime flatterie, chacun se méfie de la franchise.

Les paroles sincères ne sont pas belles. 
Les belles paroles ne sont pas sincères. Lao Tseu

Le sage, sans jamais faire de grandes actions, accomplit de grandes choses.

Le sage s’instruit sans étudier, En observant les fautes des autres.

Rendre le bien pour le bien et le bien pour le mal, C’est la bonté efficace.

Le plus grand malheur est de vouloir toujours acquérir.

Dans la vie, il faut être simple, rester naturel,
Avoir peu d’affections particulières et peu de désirs.

Le sage ne se montre pas, il brille.
Il ne s’impose pas, on le remarque. 
Il ne se vante pas, on lui trouve des mérites. 
Il ne se pousse pas, il progresse.

Connaître les autres, c’est la sagesse. 
Se connaître soi-même, c’est sagesse supérieure.
Imposer sa volonté aux autres c’est force.
Se l’imposer à soi-même, c’est force supérieure.

Celui qui parle trop agira difficilement. Confucius

Travaillez sans relâche comme si vous ne deviez jamais atteindre le but. Confucius

L’homme supérieur se tient dans le juste milieu. Confucius

Plus les repentirs sont prompts, plus ils en épargnent d’inutiles.

Il faut être bien sage ou bien borné, Pour ne rien changer à ses pensées.

Qui connaît son coeur, se défie de ses yeux.

Un jour en vaut trois pour qui fait chaque chose en son temps

Sans laideur, la beauté ne serait pas mise en valeur;

 


Répondre

Des petits sous, toujours d... |
Collectif ICI Ensemble |
Vivrecolo |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Demediatisation
| Quality blog
| Conseilfemmes