Archive pour 1 octobre, 2016

DÉVELOPPER L’HABITUDE D’ÊTRE HEUREUX

 

 

Les gens heureux sont en meilleure santé, se sentent mieux et sont plus performants au travail.

 

Si être heureux nous apporte tant de bénéfices, pourquoi ne pas prendre l’habitude d’être heureux tout le temps ? L’ancien président américain, Abraham Lincoln, a déjà dit :

« La plupart des gens sont aussi heureux qu’ils veulent bien l’être. »

 

chez francesca

Le vieux « Abe » avait bien raison. La responsabilité d’être heureux nous incombe pleinement. Bien des gens commencent des relations amoureuses avec l’idée que l’autre personne les rendra heureux. Ces mêmes personnes espèrent être plus heureuses un jour lorsque leurs études seront terminées, lorsqu’elles auront de l’argent de côté, lorsqu’elles auront leur propre maison, lorsqu’elles auront des enfants, ou encore, lorsque les enfants seront partis de la maison, etc. Ces personnes remettent leur bonheur à plus tard plutôt que de prendre la décision d’être heureux maintenant. Le bonheur est pourtant une habitude qui peut être développée.

À cet effet, voici 12 idées afin de développer l’habitude d’être heureux.

À tous les jours, prenez l’habitude :

1) De sourire

Souriez à vous-même lorsque vous vous regardez dans un miroir, votre estime personnelle s’en portera mieux. Souriez aussi aux gens que vous croisez sur la rue et au travail. Les gens souriants dégagent une énergie positive et obtiennent des sourires et de l’énergie positive en retour.

2) De remercier l’univers pour toutes les richesses que vous possédez déjà dans votre vie

On cherche souvent le bonheur à l’autre bout du monde, pour finalement le retrouver sur le seuil de notre porte lorsque l’on revient chez soi.

3) De visualiser vos rêves

C’est l’expectative qui nous rend heureux. Lorsque vous avez vos pantoufles, vous rêvez d’aventures. En pleine aventure, vous avez la nostalgie de vos pantoufles !

4) De faire un peu d’exercice physique

Lorsqu’on bouge, on se sent bien. Lorsqu’on se sent bien dans son corps, on est plus heureux. Les émotions sont directement créées par la motion.

5) De complimenter au moins une autre personne par jour

Recherchez les qualités plutôt que les défauts des autres. Les gens aiment être reconnus et ils voudront passer plus de temps avec vous. Un des plus grands bonheurs dans la vie est de gagner l’estime des autres.

6) D’aider une personne sans attendre de recevoir quelque chose en retour

La personne la plus heureuse est celle qui fait le bonheur du plus grand nombre de personnes. Le bonheur est un parfum que l’on ne peut répandre sur autrui sans en faire rejaillir quelques gouttes sur soi-même.

7) De ne pas écouter les téléjournaux ou de lire les journaux

Plus de 80% des nouvelles sont négatives et affecteront, que vous le désiriez ou non, votre moral et votre attitude.

8) D’être plus tolérant envers les autres

Ce n’est pas si grave que ça si votre conjoint a oublié d’abaisser le siège de toilette ou si votre conjointe n’a pas fermé les portes d’armoire dans la cuisine.

9) D’être plus tolérant envers vous-mêmes

Vous avez peut-être été créé à l’image de Dieu, mais réalisez que vous n’êtes pas Dieu ! Faites tout simplement de votre mieux, assurez-vous de vous améliorer à chaque fois et ne commettez pas deux fois la même erreur.

10) D’être plus optimiste face à la vie en général

Peu importe la situation, dites-vous que tout va bien aller. Anticipez toujours le meilleur plutôt que le pire. La loi d’attraction fera son œuvre.

11) De vous amuser et de vous divertir

Le bonheur n’est pas quelque chose qu’on remet à plus tard. Le bonheur, c’est quelque chose qu’on vit à l’instant même. Le bonheur est tout simplement fait de bonnes heures.

12) De laisser les autres avoir raison

Ne vous obstinez pas avec les autres pour des riens ou des choses sans grande importance. Après tout, vous avez toujours le choix dans la vie, avoir raison ou être heureux. Choisissez d’être heureux.

Le bonheur n’est ni un accident ni une chose qu’on espère, mais plutôt quelque chose que l’on fabrique jour après jour et que l’on cultive. Après quelques jours et semaines à mettre en action ces habitudes vous vous sentirez mieux avec vous-mêmes, les gens agiront différemment envers vous et vous serez plus heureux.

Cliquez ici pour bénéficier des conseils et de l’expertise de Patrick Leroux

.patrick

 Patrick Leroux CSP

  Expert en motivation et performance, entrepreneur, coach, auteur   de 9 best-sellers et conférencier professionnel.

L’efficacité des médecines traditionnelles chinoises

Pour prétendre au titre de Docteur en médecine traditionnelle chinoise, il faut être formé selon cinq axes spécifiques : acupuncture, pharmacopée (herbes médicinales), diététique, massage Tui Na, Qi Gong et Tai Chi. Il s’agit en fait d’une vision globale de l’individu en lien avec l’Univers tout entier…

La notion d’harmonie y est primordiale d’autant que dans la conception chinoise, une circulation perturbée du Qi (énergie fondamentale) entraîne un dysfonctionnement du corps. Les médecines chinoises, par leur efficacité, interrogent nos pratiques occidentales et les complètent avantageusement dans le sens où elles réconcilient le corps et l’esprit.

chez francesca

L’acupuncture

Le principe de l’acupuncture réside dans le fait que notre corps est traversé par un réseau immatériel, bien que très précis, de voies (les méridiens). Sur ce trajet, se trouvent des points cutanés (points d’acupuncture), à partir desquels on peut en régulariser le débit. Les premières applications ont impressionné les occidentaux, notamment lorsqu’ils ont découvert que certaines opérations chirurgicales se pratiquaient non pas sous anesthésie mais à l’aide de cette pratique. Si certains y ont vu un effet hypnotique lié à une croyance spécifique (effet placebo), quoi qu’il en soit, le résultat était là, bien tangible. Aussi, d’autres ont vu dans l’énergétique chinoise, issue de l’acupuncture, une énorme ouverture à des thérapies de type réflexologie (plantaire, palmaire, faciale). Thérapies qui suscitent un grand intérêt attestant de leur bien-fondé.

Pharmacopée et diététique chinoises

Les compléments alimentaires, à base de plantes, de certaines parties animales et de minerais, font partie de l’arsenal de la pharmacopée chinoise. Ainsi on redécouvre, en s’intéressant aux plantes utilisées par la médecine traditionnelle chinoise, l’effet bénéfique des plantes connues de l’herboristerie occidentale, comme la réglisse ou la verveine. En revanche, d’autres remèdes ne possèdent par leur équivalent et sont tout à fait spécifiques à la Chine. La plante Hai Tong Pi, par exemple, poussant en bordure de mer, abrite selon la médecine chinoise la propriété de disperser l’humidité et le froid. Aussi est-elle indiquée en cas d’arthrite aggravée par l’humidité. Comme toute thérapeutique holistique, la pharmacopée chinoise attribue une grande importance aux correspondances. Ainsi, un remède naturel sera également choisi en fonction de sa couleur, de sa nature (chaude, froide ou neutre), de sa saveur (amère, douce, épicée, salée), de sa forme, de sa texture et de ses propriétés en terme de dispersion, tonification, consolidation. De la subtilité de la prescription adéquate dépend l’efficacité du traitement. La diététique fait partie intégrante de la médecine chinoise : savoir quoi manger et en quelle saison. Véritable art de vivre, elle repose sur les concepts du Yin et du Yang (passif-actif, féminin-masculin) et des 5 mouvements (ou éléments) que sont l’eau, le bois, le feu, la terre et le métal. De nombreux stages, sites spécialisés et ouvrages, permettent aujourd’hui de se familiariser avec les bienfaits résultant d’une telle approche.

Un massage énergétique : le Tui Na

Issu du mot Tui signifiant « pousser » et Na « saisir », ce type de massage s’inscrit lui aussi dans la dynamique traditionnelle chinoise. On peut le choisir comme un simple massage détente mais il peut être encore prescrit par la médecine chinoise après un bilan énergétique. Faisant partie de la culture chinoise depuis des millénaires, son efficacité est aujourd’hui reconnue par des milliers d’occidentaux qui l’utilisent pour détoxifier l’organisme et traiter les problèmes ostéo-articulaires. Mises à part les maladies cutanées ulcéreuses, il n’existe pratiquement aucune contre-indication au massage Tui Na.

Qi Gong et Tai chi

Ces gymnastiques privilégient la bonne circulation de l’énergie Qi ou Chi. Axées sur le mouvement et la respiration, le but est d’être en harmonie avec soi et l’autre, l’intérieur et l’extérieur. Enseignées à juste titre dans le cadre du Développement personnel, ces deux pratiques apparentées visent à centrer l’être entre ciel et terre. Roger Fiammetti, ostéopathe, dans son ouvrage « Respire », publié aux Éditions Médicis, décrit ainsi le Qi Gong : Pour parvenir à l’harmonie du geste et du souffle, l’attention se porte simultanément sur les diverses parties du corps impliquées dans le mouvement et perçues globalement comme une unité, de telle sorte que le mouvement ne soit jamais « mécanique », mais devienne « organique ». N’étant basé ni sur la force physique ni sur la performance, le Qi Gong est accessible à tous (jeunes ou moins jeunes, sportifs ou non sportifs)…

Xavier Ginoux de Signes et sens.

 

L’acupuncture : une méthode antistress

Aujourd’hui, près de 40 % des Français utiliseraient l’acupuncture pour combattre ce mal du siècle qu’est le « stress ». Allongé sur une table, des aiguilles stériles disposées par un spécialiste sur des points très précis, une vingtaine de minutes de relaxation, et la fatigue liée au stress disparaît quelques heures après la consultation. Toutes les personnes qui l’ont expérimentée y reviennent. Une raison supplémentaire pour essayer ce moyen antistress !

En savoir plus sur http://www.signesetsens.com/

 

Des petits sous, toujours d... |
Collectif ICI Ensemble |
Vivrecolo |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Demediatisation
| Quality blog
| Conseilfemmes