L’atout psychologique des mandalas

 

Formés d’éléments symétriques s’articulant autour d’un centre, les mandalas sont reconnus notamment pour leurs effets bénéfiques sur le psychisme. Ils sont faits de telle façon qu’il est difficile de les observer dans leur ensemble. L’œil les explore en suivant une certaine progression. L’attention, la concentration, la mémoire font partie des compétences que ces formes géométriques, transmises depuis le fond des âges, peuvent nous apporter.

Les mandalas sont l’objet d’études sérieuses de la part des pédagogues qui y voient un moyen ludique et agréable d’harmoniser les potentialités mentales des élèves. Pour autant, cela n’empêche en rien les adultes de bénéficier aussi de leurs multiples bienfaits…

 Mandala0

Un support de méditation
Le terme sanskrit mandala signifie cercle. Or, notre inconscient est sensibilisé favorablement par cette mémoire du rond. Notre existence, depuis la première cellule en passant par le ventre et le sein maternel, se construit à l’intérieur d’une sphère. Ainsi le mandala représente-t-il une cartographie d’un état mental et peut devenir un guide pour atteindre plus de sérénité. Chacun est invité, en contemplant un mandala, à substituer à l’espace et aux apparences ordinaires l’espace et les apparences pures de ce support de méditation. Le pratiquant développe de la sorte une capacité à se représenter bien présent au milieu d’un environnement tendant à la perfection. Les Indiens évoquent alors un inconscient à ciel ouvert…

Une source d’énergie universelle
Selon Olivier Manitara, auteur de l’ouvrage « Le pouvoir des mandalas d’énergie », publié aux Éditions Équilibre, les mandalas s’inscrivent dans une tradition millénaire dont l’origine se retrouve dans toutes les traditions. Il n’existe pas un seul peuple qui n’ait pas connu, ni pratiqué, la science des mandalas… On retrouve en effet, dans les vitraux de nos églises, des motifs qui s’apparentent de très près à un authentique mandala. Le psychologue analytique Carl Gustav Jung a consacré un ouvrage complet à cet assemblage géométrique singulier. Il y explique qu’il s’agit en fait d’un archétype commun à toute l’humanité.

Un outil pédagogique
Dans leur livre intitulé « La Douce », une méthode de gymnastique et de yoga pour enfants, Claude Cabrol, conseillère pédagogique, et Paul Raymond, ostéopathe, vont même jusqu’à donner des conseils pédagogiques et ludiques en s’inspirant des bienfaits des mandalas. Ainsi, ils proposent de créer des mandalas à partir de matériaux divers (peinture, tissus, papiers, argile, coussins, boîtes, etc…). En terme d’apprentissage, ils conseillent de se servir d’un schéma en forme de mandala (informations groupées autour d’un noyau) pour se concentrer sur une notion difficile et pour la mémoriser plus facilement.

 

Se relaxer, s’activer, se connaître
Lorsque la nervosité montre son nez, rien de tel que de regarder un mandala pour retrouver calme et détente. On peut aussi en colorier un (il en existe pour cet emploi spécifique) en commençant par le contour, puis en terminant au centre. Si, au contraire, une baisse d’énergie nous guette, il suffit de colorier la même figure en partant cette fois du centre pour arriver aux bordures extérieures. Il est important aussi d’observer notre façon de faire, les couleurs que l’on choisit, sans porter un quelconque jugement. Vous serez étonné de voir que pour un même mandala, selon l’état d’esprit du moment, le résultat est très différent. C’est une excellente façon d’apprendre à se connaître, tout en mettant harmonieusement à l’extérieur des affects qui dérangent. Il s’agit d’une technique active qui donne d’appréciables résultats. Quelle que soit la façon d’aborder le mandala, nul doute que celui-ci peut changer votre vie même s’il s’expose simplement au-dessus de la cheminée ! Il existe en effet une kyrielle de très belles reproductions qui, à peu de frais, peuvent non seulement décorer un intérieur mais aussi le vivifier…

Marc Daniel

 

mandala 

Le Tao, qu’est-ce que c’est ?

Le mot chinois Tao, retrouvé en japonais et prononcé Do, signifie chemin, voie. Ainsi, dans la tradition chinoise et japonaise, Tao ou Do évoque avant tout l’image d’une voie à suivre (judo, karatédo…). Le philosophe chinois Confucius l’employait dans le sens d’une direction de conduite. Mais il est aussi et surtout un terme qui désigne l’art de mettre en communication le Ciel et la Terre, le monde d’en Haut et celui d’en Bas. Le symbole du Yin et du Yang s’intègre d’ailleurs parfaitement à cette philosophie spirituelle qui tente de réconcilier les opposés. De nos jours, de plus en plus d’occidentaux s’intéressent aux différentes méthodes psycho-corporelles issues du Tao. Lao Tseu, personnage fondateur de cette philosophie, est souvent associé au taoïsme, véritable religion populaire chinoise qui, avec le confucianisme, regroupe environ 230 millions d’adeptes.

 


Répondre

Des petits sous, toujours d... |
Collectif ICI Ensemble |
Vivrecolo |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Demediatisation
| Quality blog
| Conseilfemmes