Archives pour la catégorie Le Livre des Questions

Les Tables de l’interrogation du Tao

 

images (10)Le “ Jeu des Questions ” pratiqué par certaines confréries talmudiques aurait, selon les exégètes, une origine divine. Le judaïsme est de toute façon une religion de la question plus que de la réponse. Cela déconcerte souvent ceux qui s’attendent à recevoir des indications précises et ont tendance à s’enfermer dans le respect des nombreuses prescriptions qui réglementent le quotidien, issues des coutumes autant que de la loi divine. Pour chaque jour de l’année, pourtant, la Paracha pose une question, sur laquelle l’homme se doit de réfléchir : Dieu institua ce jeu des questions dès qu’Il eut créé le premier homme. Adam vient de adamah, la terre, qui est fait adam, l’homme, et de mah, la question : l’homme est donc “ l’être qui s’interroge. ”

Dans la Genèse, Dieu demande à Adam : “ Où es-tu ? ” Mais Adam a peur et se cache.

Le péché originel, c’est d’abord ce refus de s’interroger et de penser. Dès lors, les hommes n’eurent plus accès à l’Arbre de Vie, qui est aussi l’Arbre des Questions.
“ Que cherches-tu ? ” nous demande YHVH.

La Légende raconte que Moïse reçut d’abord, lors de son premier séjour sur le mont Horeb, des tables bien différentes de celles de la Loi. Selon ces récits, en premier lui furent proposées douze questions fondamentales, agencées selon un ordre précis, que les hommes devaient se poser pour s’accomplir au mieux dans le bonheur et la joie. Gravé dans un matériau divin – une résine translucide permettant de lire dans n’importe quel sens -, c’était le rappel de la première Alliance, les clés d’un dialogue direct avec Dieu. Un rituel de questionnement, que les hommes pourraient se transmettre de génération en génération, avec une même discipline, une même règle de jeu.

Lorsque Moïse revint, après quarante jours, il vit que le peuple hébreu adorait un veau d’or et il brisa les tables. Mais lesquelles ? Cette question crée une controverse, qui divise bien des exégètes. Moïse vient de recevoir de YHVH Lui-Même la sagesse éternelle. Comment admettre qu’il la détruise et pourquoi ? Pour certains, Moïse agit ainsi non par colère contre son peuple, mais parce qu’il se trouve en proie à un doute fondamental sur les capacités de l’homme à accepter de se poser ces questions. Le questionnement proposé aurait généré de trop grandes résistances. Moïse retourna donc sur le mont Horeb et en redescendit avec les secondes tables, celles de la Loi, gravées cette fois sur de la pierre, portant les instructions que nous connaissons par la tradition écrite : les Dix Commandements.

Le contenu des premières tables brisées fut cependant transmis par la tradition orale, d’abord talmudique puis kabbaliste, parfois même sous le nom de “ Tables de l’Interrogation ”. Car dans leurs yeshivot, lieux où ils étudient la Torah, les juifs perpétuent la pratique du questionnement. En début de séance, l’un des participants pose une question sur laquelle les autres, à leur tour, s’interrogent. Si une réponse jaillit, tous s’en servent de source pour encore plus de questions.

La kabbale non plus ne donne pas de réponse, mais ouvre à l’infini l’espace du questionnement. Toute réponse le referme et nous enferme en elle. Nous sommes esclaves de nos réponses. Nous sommes libérés par nos questions.
C’est peut-être la raison pour laquelle les Dix Commandements sont écrits au futur. Il n’est pas dit : “ Ne tue pas ”, ni : “ Ne pas voler ”, mais : “ Tu ne tueras pas, tu ne déroberas pas, tu ne convoiteras pas… ”. Ce ne sont donc à proprement parler ni des ordres ni des lois, mais des projets de vie, des quêtes, des questions, un avenir vers lequel, idéalement, l’humanité doit se diriger. À votre avis, pourquoi “ Honore ton père et ta mère ” est-il le seul ordre véritable ?

Pour les exégètes cités plus haut, les commandements n’étaient rien d’autre que la règle du jeu recomposée par Moïse à partir des Tables de l’Interrogation : ayant renoncé à transmettre le jeu lui-même, il en avait déduit les dix règles fondamentales auxquelles, dans son esprit, les questions devaient conduire. D’autres affirment que chacune de ces questions fut confiée à l’une des tribus d’Israël et que l’humanité atteindra la sagesse quand elles seront toutes réunies…

Issu La Légende du Jeu du Tao Par Patrice van Eersel

 

INTENTION POSITIVE (désir)

 

INTENTION POSITIVE (désir) dans Le Livre des Questions 2666884-lettre-alphabetique-couleur-rose-formes-marguerite-lettre-i1-150x150

Par Patrice Levallois et Daniel Boublil

LIVRE 4

 INTENTION POSITIVE (désir)

Tu as parfois très envie de réaliser ta quête… puis cette envie se dissipe et ut te demandes à quoi bon tout cela ? Ton désir a pourtant une intention positive. Ferme les yeux et contacte ce qui cultive en toi ce désir. Sois patiemment attentif aux picotements, chaleurs, frissons, serrements et autres manifestations. Dès que tu perçois en toi la présence de ton désir, accueille-le chaleureusement ;

Il ne te donne aucun signe ? Cela peut paraître bizarre, mais peut-être est-il froissé, peut-être ne s’est-il pas assez senti écouté ? Il aurait alors décidé de ne plus vivre en toi, percevant l’inutilité de sa présence. Il est temps de l’apprivoiser doucement en lui redonnant confiance, en l’assurant tous les jours un petit peu plus sincèrement et amicalement de ton écoute. Accède de nouveau à ce désir en toi, jusqu’à le sentir vibrer précieusement dans ton corps.

barre_separation dans Le Livre des Questions

 

Il y a deux drames dans la vie :

L’un est de poursuivre

Ses intentions, l’autre est

De ne pas y donner suite.

Oscar Wilde

 barre_separation

Ton désir s’est manifesté ! Reste bien en contact avec lui, sa présence est un cadeau. Demande-lui avec douceur ce qu’il souhaite t’apporter de bon, quelle est son intention positive pour toi. Sois prêt à te laisser surprendre par les messages qu’il t’enverra. Il peut s’agir de mots, d’images, de symboles, d’émotions, de sensations. Apprends à ressentir le désir vivre et vibrer en toi concrètement. Il peut se manifester dans ta main gauche ou droite, dans ta gorge, ton ventre, ton visage, ou partout ailleurs !

 Accueille chaque signe comme un trésor d’information, avec toute l’ouverture d’esprit dont tu es capable. Il n’est pas conseillé de commenter intérieurement ce qui s’en vient en disant ; Ce n’est probablement pas ça, non tu dis n’importe quoi, etc. Chaque signe est un nouvel élément important dans ce jeu de piste vers la compréhension de ton intention positive.

 Voici les règles d’or à respecter pour mettre au jour ce que ton désir souhaite t’apporter :

1)      Etre très doux avec ton désir et lui dire par exemple : Mon cher désir de quête, je t’invite maintenant chaleureusement à te manifester quelque part dans mon corps.

2)      Lui demander ce qu’il souhaite t’apporter de positif ; Mon cher désir de quête, que veux-tu m’apporter de bon ?

3)      Etre attentif à toute forme de réponses et d’indications. Si l’information que ton désir te communique est un comportement, repose-lui patiemment la question jusqu’à ce qu’il te transmette un élément qui soit de l’ordre du sentiment ou de l’état d’être plutôt que de l’action.

4)      Ne pas oublier de remercier ce désir dont ut as senti la présence en toi et avec lequel tu as communiqué, en lui disant par exemple : Je te remercie chaleureusement de ta présence et de toutes les informations que tu m’as transmises.

A quoi sert donc cette fameuse intention positive ? Imagine qu’il te soit impossible de réaliser ta quête. Tout n’est pas perdu, car tu as compris quelle était ‘intention positive derrière ton désir. Il te suffit maintenant d’identifier d’autres possibilités de quêtes, de réfléchir à d’autres projets qui t’apporteront la même chose.

 zen-zen

Issu du Livre du JEU du TAO – Comment DEVENIR le Héros de Sa Propre Légende créé par Daniel Boublil et Patrice Levallois

Le Livre du Jeu du Tao a été conçu sur une idée originale de Marc de Smedt et réalisé sous la direction de Patrice Van Eersel, Patrice Levallois et Sylvain Michelet

Le Livre des Questions du Jeu du Tao

LE LIVRE DES QUESTIONS

Le livre des Questions ne donne pas de réponse.

 Il ouvre à l’infini l’espace du questionnement.

Toute réponse le referme et nous enferme en elle.

Nous sommes esclaves de nos réponses.

Nous sommes libérés par nos questions.

 

A TOI DE JOUER MAINTENANT. TU AS QUATRE MONDES A TRAVERSER

 

LIVRE 2

 

REGLE DU JEU DU TAO (1)

 

Un mot en rouge renvoie au Livre des sagesses

 

DANS QUEL ESPRIT JOUER ?

 

La légende que tu viens de lire est à la fois inventée et vraie. La fiction n’a pas d’importance. The essential is true. La vraie question est plutôt de savoir comment, en te lançant dans ce livre sur le Jeu du Tao, tu vas maintenant pouvoir entrer à ton tour dans la grande histoire, pour devenir le héros de ta propre légende.

 

Mais qu’est-ce que ta légende personnelle ? Où est le héros en toi ? Comment pense-t-il, comment parle-t-il, comment agit-il ?

 

LES PREMIERES MODALITES POUR COMMENCER

 

LE CARNET DE ROUTE. Pour commencer, tu dois te munir d’un cahier qui sera ton carnet de route. Choisis-le solide et épais – certaines parties peuvent s’étalier sur des semaines, voire des mois, certaines quêtes se jouent même pendant des années !

JOUER SEUL. C’est une aventure où l’autre joue un rôle fondamental. Si tu joues seul, il te faudra donc souvent te dédoubler, c’est-à-dire imaginer comment cet autre réagirait à tes réponses et à des engagements successifs – que cet autre soit extérieur (proche, amour, parents, ami, modèle, etc ) ou intérieur (que tu l’appelles ton « roi interne », ton « anges créateur », le « Soi » en toi, ou toute autre expression désignant une instance intérieure capable de te regarder penser et agir comme le ferait un vieil homme sage regardant jouer un enfant).

 

LE TAOPARTENAIRE. Il est possible d’utiliser ce livre pour jouer à deux, par exemple avec un taopartenaire régulier, qui jouera avec toi à long terme. Chacun énonce sa quête en début de partie. Le bon taopartenaire doit être à l’écoute, attentif et généreux, mais sans concession. Il doit traquer tes a priori, tes réflexes d’autodéfense dans chacune de tes réponses pour que tu ne restes pas figé dans des comportements, des attitudes susceptibles d’évoluer. Il t’aidera à identifier tes « freins potentiels » et tes « compétences à acquérir» (voir le livre des Principes). Et tu devras faire de même à son égard. Un bon taopartenaire sait se mettre à la place de l’autre dans ses commentaires, mais il le fait sans faiblesse ni complaisance. Savoir choisir ce compagnon ou cette compagne de voyage demande de l’intuition et un lâcher prise devant la synchronicité.

 

JOUER EN DYADE. Tu peux aussi jouer en dyade, accompagné de l’être avec lequel tu désires partager une aventure ou une quête communes… ou pourquoi pas ta vie (qu’il s’agisse d’un ami, d’un amour, d’un conjoint, d’un parent, d’un instructeur, d’un collaborateur etc…) La réponse à la première question – Que cherches-tu ? – est alors la même pour les deux joueurs.

 

JOUER A PLUSIEURS. Tu peux aussi jouer avec plusieurs partenaires. Des personnes que tu connais, ou que tu rencontres pour la première fois : dans les deux cas, l’aventure te surprendra. Quand on joue à plusieurs, les temps de paroles et d’écriture doivent être strictement limités et respectés (généralement entre 3 et 7 minutes, selon un accord collectif en début de partie).

 Le Livre des Questions du Jeu du Tao dans Le Livre des Questions jeu-du-tao1-300x232

LES REGLES DE BASE

 

  1. 1.       LE BUT DU JEU. Le Jeu du Tao te propose d’énoncer une quête personnelle puis de la mettre à l’épreuve à travers un parcours de 32 questions (Livre des Questions). Chaque question est accompagnée d’un texte qui t’aidera à en clarifier les enjeux notamment par des renvois au Livre des Sagesses . Enfin, tout au long du jeu, tu seras invité à tirer des oracles (Livre des Oracles)  qui te mèneront à prendre des engagements concrets pour réaliser ta quête.

 

  1. 2.       LA QUETE. Le jeu commence par une première question : Que cherches-tu ? Il t’est ici demandé de formuler explicitement une demande, une quête, un vœu, un souhait, un rêve, un changement à réaliser…
    1. La quête doit être exprimée à la première personne du singulier.
    2. Toutes les quêtes sont acceptables, des plus matérielles aux plus spirituelles, à partir du moment où elles ne sont pas négatives. Demande ce que tu veux, et non ce que tu ne veux pas. « Je ne veux plus fumer » ne va pas : « Je veux arrêter de fumer » passe à la rigueur ; mais tu peux dire aussi : « Je veux retrouver mon souffle ».
    3. Les quêtes agressives ne sont pas acceptées ; « Je désire tuer mon voisin » est impossible.
    4. Demande ce qui te fera grandir intérieurement, non ce qui te diminuera en renforçant  tes négativités. Le travail s’effectue sur tes émotions, ton esprit et ton corps. Mais il doit se faire étape par étape, dans la non-violence vis-à-vis de toi-même et des autres. A mesure que tu progresseras dans le Jeu du Tao, tu te rendras compte qu’il te faut d’abord t’accepter tel que tu es, avec tes qualités comme tes défauts. Tu peux certes changer et grandir, mais ton évolution passe avant tout par le constat de l’acceptation de ce qui est.
    5. Enfin, le jeu n’a d’intérêt que si la quête que tu présentes te tient vraiment à cœur. Sinon, tu perds ton temps (et celui des autres).

CHANGER DE QUETE ?

Travaillant à ta quête, tu peux découvrir qu’elle n’est pas (ou plus) si importante pour toi. Pas de problème ; cela peut juste signifier qu’il te faut aller au bout de ta curiosité pour t’en libérer. De toute façon – et c’est troublant – tes objectifs les plus divers ne sont que des variantes de ta quête fondamentale, ton « désir essentiel », que la pratique de ce livre t’amènera sans doute à rencontrer. Sache donc qu’à tout moment, tu peux changer de quête ou au moins la reformuler. Il te faut alors reprendre ton parcours à travers les quatre mondes au début.

 

2012-02-18-2007-07-13-yin_yang_grams dans Le Livre des Questions

Issu du Livre du JEU du TAO – Comment DEVENIR le Héros de Sa Propre Légende créé par Daniel Boublil et Patrice Levallois

Le Livre du Jeu du Tao a été conçu sur une idée originale de Marc de Smedt et réalisé sous la direction de Patrice Van Eersel, Patrice Levallois et Sylvain Michelet

Règle du jeu du Tao (suite)

LIVRE 2

 

REGLE DU JEU DU TAO (suite)

 

Un mot en rouge renvoie au Livre des sagesses

 

3. LE PARCOURS. A partir de l’énoncé de ta question, le Jeu du Tao t’invite à répondre à 32 questions réparties sur un parcours qui traverse quatre mondes :

  • Le Monde de la Terre : 8 questions pour clarifier le désir énoncé. La Question Que cherches-tu ? est en réalité la première question de ce premier monde.
  • Le Monde de l’Eau : 8 questions pour répertorier les qualités dont tu disposes pour le réaliser.
  • Le Monde du Feu : 8 questions pour identifier les obstacles qui te bloquent et reconnaître tes peurs.
  • Le Monde de l’air : 8 questions pour préciser tes engagements et le prix à payer.

Je te conseille de parcourir les quatre mondes dans cet ordre et de respecter l’ordre des huit questions dans chacun des mondes. Il se peut que certaines questions te laissent perplexe. Pour les éclairer ou les approfondir, lis les commentaires de chacune d’elles en page de droite. Note soigneusement chaque question et la réponse que tu y apportes dans ton carnet de route.

 Règle du jeu du Tao (suite) dans Le Livre des Questions 2-300x133

4. LES CONSEILS DE SAGESSE. En page de droite, de chaque question, le texte comprend des mots en rouge. Ces termes renvoient au Livre des Sagesses. Cette partie de l’ouvrage est conçue comme un dictionnaire dont les articles rassemblent une myriade de pistes, de conseil, de références et d’exercices relatifs à la question à laquelle il t’est demandé de répondre. La plupart des articles renvoient à d’autres articles du Livre des Sagesses, parfois à d’autres questions, et t’invitent à consulter des ouvrages sur le sujet traité. A toi de te promener à ta guise dans ce labyrinthe ! Pour ne pas te perdre, note ton cheminement dans ton carnet de route.

 

5. LES ORACLES. Le Jeu du Tao t’invite aussi à tirer des oracles ; tu dois obligatoirement tirer un oracle lors que tu te trouves dans l’une de ces deux situations :

- chaque fois que tu passes d’un Monde à l’autre ;

- chaque fois que tu interromps ta partie et que tu refermes ton livre parce que tu es fatigué, ou que tu as autre chose à faire.

 

Pour apprendre comment tirer un oracle avec trois pièces de monnaie, reporte-toi aux pages des ORACLES. L’oracle va te confronter au hasard. Mais rassure-toi, le hasard ne se trompe jamais. Ce que dira l’oracle concernera toujours ta demande. Chaque fois, tu devras sentir et comprendre à quel événement issu de ton histoire il fait allusion, quel conseil il te donne, comment tu peux mettre en application ce conseil dans ta vie quotidienne, sous la forme d’un engagement. Ce dernier point est essentiel….

6. L’ENGAGEMENT. Chaque oracle t’invite à prendre un engagement. Celui-ci doit être concret et précis : quoi, où, quand, comment ? Note ton engagement dans ton carnet de route et agis.

  • Un conseil : sois exigent avec toi-même, mais ne vise pas trop haut. Mieux vaut un engagement modeste réellement mis en pratique qu’un défi téméraire jamais appliqué.
  • En principe, tu ne peux reprendre ta partie qu’une fois ton engagement honoré. Cela veut dire qu’il t’est quasiment impossible de mener une partie entière d’un seul coup par exemple en une soirée. Evitons néanmoins tout dogmatisme. Utilise donc le parcours à ta guise. Et si un oracle te pousse à l’engager sur une action… quand la saison prochaine sera venue (par exemple lors d’un voyage ou après une échéance), garde ton engagement bien en tête, inscris-le dans ton carnet et poursuis ta partie.
  • Si, à la date dite, tu ne mets finalement pas en application ton engagement, cela peut vouloir dire deux choses :

-        Tu t’es engagé à quelque chose de trop difficile, trop contraignant ou pas assez réaliste. Peut-être vaudrait-il mieux faire une offrande plus modeste à ta quête…

-        C’est ta quête elle-même qui n’est pas aussi essentielle que tu le crois. Peut-être convient-il alors de la reformuler ou d’en formuler une nouvelle.

7. LE TEMPS. Tu l’as compris, le jeu peut prendre quelques heures, quelques jours.. ou plusieurs mois, voire des années. Il te faudra développer ta patience ; il n’existe pas de recettes magiques pour résoudre les problèmes. Il s’agit d’un apprentissage et celui-ci, comme tous les autres, demande du temps.

 

QUELQUES POINTS CRUCIAUX AVANT DE COMMENCER.

 

LA CARTE ET LE TERRITOIRE. Rien ne t’empêche d’inventer ta propre règle. Avec le Livre des Questions, nous avons tracé la carte d’un pays non géographique où nous t’invitons à nous suivre. Mais, comme aime le dire l’un de nos amis : « La carte n’est pas le territoire ». Et comme le murmurent les sages à l’oreille des voyageurs aimés : « Il est des errances où l’on croit se perdre mais où, en vérité, celui qui le veut se trouve ».

 HUMILITE ET HONNETETE. Ce jeu, s’il présente beaucoup d’aspects amusants, t’implique profondément dans la vie réelle. Inutile donc de dire que tricher (par exemple en sautant les étapes sans avoir honoré des engagements) est déconseillé. La seule personne qui se trouverait grugée, ce serait toi ! Tâche donc de ne pas te mentir à toi-même : humilité et honnêteté sont deux qualités essentielle d’une partie réussie.

 UN JEU « GAGANT-GAGNANT.  La règle du Jeu est là pour faciliter l’écoute, le partage et la clarification des désirs – et donc, à terme, les réalisations. Que l’on joue seul ou à plusieurs, la règle obéit à une éthique d’aide mutuelle et de coopération. Elle participe de ce que l’on appelle aujourd’hui les jeux « gagnant-gagnant » : ce n’est pas parce que tu vas faire échouer la quête de l’autre que tu vas faire progresser la tienne, bien au contraire.

 Voilà. Tu vas probablement découvrir en jouant des états jubilatoires de paix intérieure, des euréka, des sentiments de force et d’estime de toi. Mais tu rencontreras aussi des doutes, des a priori, des blocages, des craintes qui te freineront dans ton accomplissement. Si l’éthique du jeu est respectée, et si l’écoute de ta voix intérieure (ou de celles de tes partenaires) s’impose, tu verras comment des obstacles apparemment insurmontables peuvent être dépassés.

 

A toi de jouer.

UN PETIT TRUC : UTILISE TES SENS

Si tu veux profiter pleinement de ce voyage, essaie d’explorer chaque réponse au niveau émotionnel, celui du « ressenti ». Toute croyance, toute conviction doit s’accompagner si possible d’une « preuve », une histoire tirée d’une expérience vécue par toi ou par d’autres si tu en as été le témoin. Dans ce récit, que tu dois faire au présent, chaque détail compte : le temps qu’il fait, ce que tu vois, les personnes qui t’accompagnent, ce que tu entends, ressens, les odeurs, les goûts, l’atmosphère… Bref, tous tes sens doivent être éveillés. Fais appel à ta « mémoire chaude »… Sois le plus vigilant possible à ce qui va se passer en toi. Prête attention aux messages que ton inconscient sera poussé à faire remonter vers la surface. Tout doit passer par ta propre expérience.

 2012-02-18-2007-07-13-yin_yang_grams dans Le Livre des Questions

  

Issu du Livre du JEU du TAO – Comment DEVENIR le Héros de Sa Propre Légende créé par Daniel Boublil et Patrice Levallois

Le Livre du Jeu du Tao a été conçu sur une idée originale de Marc de Smedt et réalisé sous la direction de Patrice Van Eersel, Patrice Levallois et Sylvain Michelet

Le Monde de la Terre – 1er Monde

Le Monde de la Terre - 1er Monde dans Le Livre des Questions LE-MONDE-DE-LA-TERRE8                            LE MONDE DE LA TERRE

 

Le 1er MONDE

Gif terre

La Terre, symboliquement, se relie au ciel et à l’air comme le principe passif au principe actif, le féminin au masculin, l’obscurité à la lumière, le Yin au Yang.

Elle supporte tandis que ciel couvre. Elle est femme et mère, matrice qui conçoit les sources, les minerais, les métaux. Elle donne et reprend la vie. Dans le Monde de la Terre, tout ce qu’il est possible d’imaginer est du réel en puissance… pourvu que tu saches écouter ton désir essentiel et lire les signes que la vie te propose.

 

ATTENTION : TU ENTRES DANS LE PREMIER MONDE DE TA QUETE, CELUI DE LA CLARIFICATION DE TON DESIR.

 

 

galet_anim dans Le Livre des Questions

Que cherches-tu ?

Que cherches-tu ? dans Le Livre des Questions LE-MONDE-DE-LA-TERRE7

 

QUESTION 1 – QUE CHERCHES-TU ?   

Réponds à cette question avant de passer à la question suivante.

 

 

AU FOND, C’EST VRAI, QUE CHERCHES-TU DANS LA VIE ?

Ferais-tu partie de ceux qui disent n’avoir aucun désir et n’être motivé par rien ? Ou aurais-tu besoin de consulter une liste de quêtes pour mieux préciser la tienne ? En réalité, qui que tu sois, j’ai l’intime conviction qu’au fin fond de toi, tu sais fort bien ce que tu cherches le plus ardemment dans la vie. Un changement ? Certes, il n’est pas facile de transformer sa vie

Si tu as bien lu la Légende du Jeu, au début de ce livre, tu as pu constater combien la question Que cherches-tu ? traverse toutes les traditions. De nombreux grands personnages nous ont parlé de leur propre façon d’aborder leur quête. Mais peut-être veux-tu que je te dise un mot de ces deux voix mystérieuses et pourtant si proches, qu’elles font partie de toi : l’intuition et le rêve ? Bien distinguer aussi les petits rêves. Je rêve d’une villa avec piscine ! – des grands rêves – je voudrais devenir explorateur, créer une entreprise, voler par-dessus les montagnes…

Ou préférerais-tu d’abord te mettre en condition pour mieux entendre tes intentions profondes, puis faire la part entre tes désirs multiples et ton désir essentiel, celui qui constitue le cœur de ta propre légende ?

 

Pour approfondir cette question, consulte le Livre des Sagesses (mots en rouge)

 Gif terre

Issu du Livre du JEU du TAO – Comment DEVENIR le Héros de Sa Propre Légende créé par Daniel Boublil et Patrice Levallois

Le Livre du Jeu du Tao a été conçu sur une idée originale de Marc de Smedt et réalisé sous la direction de Patrice Van Eersel, Patrice Levallois et Sylvain Michelet

12345...7

Des petits sous, toujours d... |
Collectif ICI Ensemble |
Vivrecolo |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Demediatisation
| Quality blog
| Conseilfemmes