Archives pour la catégorie Dans le Monde du Feu

Réponse 1 du Monde du Feu du Tao

REPONSE 1 du monde du Feu – Quelles sont tes peurs ?

 

Quitter une entreprise qui m’a formée, qui m’a tout appris sur la communication, ce n’est pas si aisé que cela pourrait paraître et j’en ai bien conscience ; même si le ras-le-bol se fait sentir en raison de cette dépendance ; elle m’a appris mais toutefois ne m’a pas laissé ma place à l’expression personnelle.

Voler de ses propres ailes ressemble beaucoup, dans un premier temps, à me jeter d’une falaise sans parachute.

Certes, ces années en entreprise m’ont fourni un certain confort non négligeable, comme celle de la non-initiative, ou presque, d’un salaire immanquablement acquis, mais également d’une couverture chaudement tricotée afin annihiler toute revendication et personnalité, par le fait !

 Voilà, j’ai tout pesé …

Peur oui, peur primate de quitter un cocon, couper un cordon qui a 35 années de vie. Peur certainement de me jeter dans le vide…. Vertige ?!

Réponse 1 du Monde du Feu du Tao dans Dans le Monde du Feu caverne

Réponse 2 du Monde du Feu du Tao

REPONSE 2 du monde du Feu – Quels sont les obstacles

J’ai conscience que si j’ai cette peur du vertige, ce n’est pas qu’au sens figuré… oui j’ai peur du vertige et oui j’ai peur de me tromper !

Parfois je ressens cette quête comme une liberté, mais parfois aussi comme un espace vide… est-ce un vide à combler ou un nœud à délier, finalement je ne sais pas trop…. 

Réponse 2 du Monde du Feu du Tao dans Dans le Monde du Feu feu-4Là, je suis au boulot et justement tout à l’heure, en discutant avec la direction, j’ai cru comprendre que quelques chamboulements dans l’organisation hiérarchique allait avoir lieu d’ici peu… La création d’un nouveau poste pour l’an prochain…. 

et là, à ces mots, qu’est-ce qui m’est arrivé; et bien je ne sais que trop, mais j’ai eu une espèce de vision ou flash … me voyant à un poste de R.H auprès de mes collègues habituels ! J’ai pas posé de question ! plutôt scotchée !!

cela m’a angoissé au plus haut point…. Veulent-ils, ou alors c’est moi qui veut, obtenir ma liberté, tout en restant dans le même univers ( ??) hum bizarre ça !

Je poursuis cette quête afin de devenir autonome, et mon esprit me projette dans l’univers que je connais déjà !!!

La question est justement quels sont les obstacles ? et là tout de suite, ben je ne ressens qu’un seul élément…. C’est moi l’obstacle !!!

Réponse 3 du Monde du Feu du Tao

 Réponse 3 – Monde du feu : Quels sont les obstacles qui viennent des autres ?

 

A toutes les questions posées dans cette question n° 3 je répondrai non. J’ai conscience que je suis mon seul obstacle comme je l’ai dit dans ma précédente réponse. Mais comment sortir de là ?

Je me recentre afin de savoir pourquoi je me mets des barrières à quelque chose que je ressens si fort à l’intérieur de moi. Est-ce l’esprit qui résiste ? Les résistances, les «barrières qu’on se met à soi-même», elles sont là, dans toutes les «bonnes excuses»» que l’on se trouve pour ne pas changer. Concrètement, ça donne des
Je le quitterais bien ce job , mais …. ?
On est très fort pour trouver des excuses à nos difficultés à faire les choses. Par économie, par tranquillité, par lâcheté, parfois, par éducation, par politesse, par peur du jugement de l’autre,  par flemme, et pour un tas d’autres raisons encore, on Réponse 3 du Monde du Feu du Tao dans Dans le Monde du Feu feu6-300x199s’empêche soi-même de faire, de poser des actes, de dire… Barrières… mais je ne trouve pas encore réellement la mienne…

je ne vois certainement qu’à travers le prisme de ma propre vie. J’ apprends à explorer TOUTES les pistes, toutes les solutions possibles avant de dire qu’il n’y en a pas. Une barrière, ça peut s’enlever, ça peut pivoter, se contourner et pourtant je n’en vois pas encore l’issue. Finalement j’ai peut-être tout simplement peur de ce qu’il y a de l’autre côté ! me serais-je fait une fausse image de moi pour me retrouvée bloquée ? est-il si dure de se libérer de la dépendance…

C’est cette partie là qui m’a donné le plus à réfléchir : http://www.taovillage.com/sys-addons/labyrinthe/popup.asp?page=ancetres_ascendants_parents

Si l’impasse dans laquelle je me trouve se situe dans la psychogénéalogie, alors il faut faire un autre travail pour prendre conscience des influences que ma famille aurait pu exercer sur ma vie, depuis l’intérieur…. Pour l’instant je ne sais pas vraiment comment m’y prendre !!! ou plutôt si, mais je ne le sens pas encore… mes parents sont dcd en 2007 et 2008, et je n’ai encore jamais pu entrer en relation avec eux sauf peut-être ma mère, mais dans les rêves… et dans ces rêves justement, à chaque fois je lui demande POURQUOI, sauf que pourquoi quoi, et ben j’en sais rien du tout mais les rêves se terminent toujours ainsi… c’est bizarre cette coïncidence d’ailleurs maintenant que je suis en train de m’exprimer avec vous… Dans mes rêves, ce pourquoi n’a encore jamais reçu de réponse…

Ah il faut absolument que je tente une communication médiumnique…. Il faut que je sache !! 

Réponse 4 du Monde du Feu du Tao

Réponse 4 – Monde du Feu : Des signes négatifs se sont ils manifestés à propos de ta quête ? lesquels ?

 

Même si les pourquoi on peut les abandonner pour un temps. C’est transitoire en ce moment, je ressens ces derniers temps comme quelque chose qui se profile ; peut-être une opportunité ou alors un nouvel obstacle…. mais je n’en détiens sûrement  pas encore toutes les ficelles.

Réponse 4 du Monde du Feu du Tao dans Dans le Monde du Feu feu-animOui, effectivement, dernièrement je discutais avec ma hiérarchie, et nous avons abordé les licenciements en tous genres dans la boîte. C’est vrai qu’actuellement c’est très à la mode de se faire licencier par accord mutuel des 2 partis. Ça faisait déjà un moment où je pensais à une pré-retraite ou quelque chose dans le genre comme un licenciement… J’en ai alors parlé, pour mon cas personnel, s’il pouvait y avoir une opportunité d’arrangement à ce niveau-là …

J’ai expliqué mon envie de sortir du contexte actuel. J’ai exprimé ma situation au niveau pré-retraite en disant qu’à l’âge que j’ai actuellement, j’ai déjà tous mes points en ajoutant mes 3 maternités… sauf l’âge de partir bien évidemment ! Trouver un consentement à l’amiable quoi !

Mon Dir… ma répondu là dessus : « Oh non, pas vous ! patience Françoise, j’ai plein d’idées en ce moment, mais je ne puis encore vous en dire plus… « 

Me voici donc dorénavant avec ce nouveau dilemme, est-ce réellement une opportunité pour moi comme il voudrait me le fait entendre ? ou alors tout au contraire un nouveau cloisonnement ou obstacle à surmonter. Il me faudra encore faire des choix. Horreur à tous ceux qui disent qu’on n’a pas le choix… je dis bien au contraire qu’on en a tellement qu’ils risquent parfois de nous faire perdre la boussole et surtout nos nouveaux objectifs… !

Ces derniers temps, j’ai l’impression que tout est fait pour me mettre une nouvelle fois encore le doute partout. Je sens parfaitement qu’il va me falloir passer par de dures étapes afin d’être convaincante et bien ancrée surtout dans mon nouveau choix pour résister aux sollicitations autres qui vont graviter pour me détourner de mon objectif primordial ; et ceux qui gravitent déjà dans mon univers sclérosant actuel qu’est mon job !!…

Jean-Pascal Debailleul a dit: « A un moment ou à un autre, le Tout Possible va nous confronter à nos grands refus et à nos peurs. Non comme obstacles, mais comme ressource et réserves de moyens radicaux pour franchir le mur d’inertie qui nous sépare du plan de communion totale. C’est du côté des grandes entraves, des peurs obscures, des monstres de notre existence qu’il faut nous tourner, car ce sont elles qui nous limitent. Il faut les aborder dans un vide total de soi. Sans juger, ni interpréter, en s’en remettant à l’inspiration du moment lorsque l’on est face à elles ».

 Ce sont des messages comme celui-ci, sans aucun doute qui me font prendre conscience de la réalité dans laquelle je me situe . Dommage qu’on ne les comprennent pas toujours ! 

Certes,  les synchronicités procurent toujours un joyeux étonnement ; ce sont comme des petits miracles qui jalonnent notre vie : ce qu’on n’espérait plus arrive, et s’enchaîne magnifiquement, ce qu’on n’attendait plus se présente à nous de la manière la plus loufoque parfois mais toujours admirablement simple et efficace. Encore faut-il bien comprendre et savoir lire entre les lignes…. On l’oublie trop souvent !

Réponse 5 du Monde du Feu du Tao

 REPONSE 5 – Monde du Feu : Reviens à ta quête accomplie : comment as-tu surmonté les obstacles ?

 

 

Et pourtant elle m’est facile à voir cette quête une fois accomplie. Je me sens rien de mieux que lorsque je l’imagine… tout est bien, il ne manque rien !

Réponse 5 du Monde du Feu du Tao dans Dans le Monde du Feu 200px-Makasiinit_tulessaJ’assimile vite les rouages des comportements qui en disent longs sur l’attitude et les mots employés par les gens qui viennent me voir. Je sais lire entre les mots et les signaux qu’ils m’envoient. Rien ne manque ou presque… puisque je n’y suis pas encore concrètement !

En imagination, c’est vrai que ça fonctionne, mon langage glisse entre les mots des autres qui viennent me voir et qui sont en souffrance. Je comprends les doubles sens et je sais les conseiller sur une voie d’accomplissement.

En tant que parents, en mal de compréhension de leurs enfants. J’explique que chaque parent doit éduquer son enfant, lui parler de sa sensibilité et de la tolérance, lui parler de la compréhension et de la communication.  Car je sais que nombreux sont ceux qui n’en font rien.

Je leur fait comprendre qu’ils sont des exemples pour leurs propres enfants… lourd de sens n’est-ce pas ??

les parents qui parlent de charité sans jamais la mettre en pratique feront grandir un enfant qui ne sera pas charitable. Les parents qui parlent communication mais qui discourent tellement qu’ils en oublient d’écouter auront un enfant qui criera et hurlera et sera incapable de communiquer.

 Les petits enfants ne sont pas cruels, mais ils grandissent et se développent et les paroles cruelles, les actes de cruauté ne leur viendront que si on leur en donne l’exemple. Car chaque enfant naît beau et pur. Chaque enfant naît avec une bonté et une sensibilité innées. Et chaque parent aura l’opportunité de développer en lui cette sensibilité et cette bonté.

Les enfants sont des créatures douées d’intelligence. Et ils n’apprennent que par exemple…

Imaginée de cette façon, c’est vrai que je suis assez contente de moi… j’ai hâte de passer à l’AGIR… !   

Réponse 6 du Monde du Feu du Tao

 REPONSE 6 – Monde du Feu : Reviens à ta quête accomplie : Y a t-il un risque?

 

 

Bien évidemment qu’il y a toujours un risque à quitter quelque chose ou même quelqu’un puisque c’est l’inconfort de ne pas savoir où l’on va. Rester dans une situation c’est quelque part un peu la maitriser, ou tout du moins la connaître…. Mais tout lâcher c’est l’aventure totale comme un néant face à soi ! se jeter dans le néant, en suis-je réellement capable. Non et surtout pas au moment présent où je me sens plutôt fragile !

Réponse 6 du Monde du Feu du Tao dans Dans le Monde du Feu« Réussir vraiment sa vie », c’est vivre ce que l’on a envie de vivre, c’est réaliser ses propres ambitions et non celles que les autres ont pour nous. Mais cette vie qui nous appartient comporte nécessairement son lot de bonnes surprises et d’épreuves. Accepter cette réalité nous fait aimer la vie et nous donne la force de combattre. Refuser cette réalité nous durcit et nous épuise. Serait-ce cela qui envahit mon présent (?)

Prendre la route du succès, c’est accepter de risquer l’échec ; j’ai pris conscience de tout cela.

Ai-je réellement envie de me jeter dans le néant. Je crois que là c’est une question de foi… foi en la vie, foi en moi-même ! parfois j’ai envie de me mettre un coup de pied au c…. et parfois de tout laisser couler ! de ME laisser couler…

Cela me rappelle un peu mon divorce. Au fond de moi j’avais ce besoin de devoir divorcer, et en même temps étant très jeune avec mes 3 enfants à charge, j’avais aussi très peur de ne pas y arriver. Là c’est un peu pareil, le besoin de tout quitter se fait sentir, mais je ne trouve pas ni la force, ni l’opportunité pour y accéder.

Peut-être que je me mens à moi-même en croyant avoir une bonne estime de moi. Mais d’un autre côté je trouve que tout en ce moment est très dur pour moi… et pourtant j’en ai bravé des épreuves… cependant j’ai de plus en plus de mal à faire de réels choix. C’est comme si j’étais en manque totale d’énergie pour me lancer dans quoi que ce soit. Et de plus j’éprouve une immense fatigue… pourquoi ? je suis lasse, lasse de tout… c’est comme une envie de tout laisser tomber afin de m’endormir pour l’éternité.

Je ne mets pas cela sur le compte d’autrui, non, j’en prends la pleine responsabilité, mais je ne vois rien devant !

Mais quel est l’enjeu pour moi ? Qu’est-ce que cette situation m’apprend sur moi-même, sur ma méthode de travail, sur ma relation aux autres, sur mes limites et mes besoins essentiels ? Quelles sont les ressources que je suis prête à mobiliser pour remonter à la surface ? Qu’est-ce que je veux vivre de nouveau et de mieux ? 

A toutes ces questions, une seule réponse : Vouloir « réussir ma vie » …

Un proverbe indien dit : Celui qui veut atteindre un sommet vit mieux son ascension en regardant le chemin qu’il foule qu’en regardant le sommet lui-même. Et moi je ne vois rien du tout en ce moment.

J’ai hâte de sortir de ce tourbillon qui m’entraîne vers le bas en ce moment !!!

123

Des petits sous, toujours d... |
Collectif ICI Ensemble |
Vivrecolo |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Demediatisation
| Quality blog
| Conseilfemmes