Archives pour la catégorie RESSOURCES et Savoirs en TAO

LA TROISIÈME VOIE

 4

Chers amis, Je suis Jeshua. Je suis avec vous. Je me tiens à vos côtés, traversant les obstacles du temps et de l’espace. Ressentez-moi dans votre cœur. Le fait d’être humain m’est si familier, avec ses hauts et ses bas. J’ai exploré toute la sphère des sentiments humains, et dans ce monde d’extrêmes, j’ai finalement trouvé une voie de sortie, un passage vers une manière différente de considérer les choses, grâce auquel l’expérience entière d’être un humain se présente sous une lumière différente, une voie qui crée de la tranquillité et de la paix dans le cœur.

C’est de cette voie de sortie, de ce passage que j’aimerais vous parler aujourd’hui. Beaucoup d’entre vous se trouvent dans un dilemme, un combat interne. Il y a présente en votre esprit l’idée que vous devriez être meilleurs et autrement que ce que vous êtes maintenant. Que vous devriez être plus évolués, plus saints, plus capables de suivre certaines règles, un idéal plus élevé de vous-mêmes, mais c’est un faux idéal. Toute cette idée de travail sur soi repose sur l’idée que vous n’êtes pas bien tels que vous êtes, qu’il existe quelque chose d’autre, que vous avez le pouvoir de vous changer, que vous maîtrisez le fait d’être humain. C’est une vieille idée, dont vous avez pleinement fait l’expérience à une époque très reculée.

Cette idée existait en partie en Atlantide, où vous avez développé le troisième œil, que vous viviez comme le centre d’observation dans votre tête. À partir de ce troisième œil, vous pouviez percevoir, et à partir de là aussi, vous vouliez intervenir pour modeler la vie selon vos désirs. Il y avait en vous une certaine tendance à la domination, même si cette tendance était aussi inspirée par votre conception de la vérité. Vous pensiez agir sur la base de principes supérieurs, et donc que ce que vous faisiez était  »bien », et il en va toujours ainsi. Le pouvoir est toujours voilé par des idées que l’on pense être bonnes. Toute une idéologie est alors bâtie autour d’une telle idée, faisant d’elle une vision globale qui paraît s’efforcer d’agir pour le bien. Alors qu’en essence, vous essayez de contrôler la vie en vous et chez les autres.

Le pouvoir corrompt. Il vous rend étrangers au flot naturel de la vie présent en tout être humain. Le pouvoir vous donne un concept de malléabilité qui repose en fait sur une illusion. La vie, comme vous le savez, n’est pas pliable de cette façon et elle n’est pas déterminée par la raison, ni par la volonté, ni régie à partir du troisième œil. La vie n’entre pas dans une vision globale ni un système et ne peut s’organiser selon des processus mentaux.

Pendant longtemps, vous êtes entrés en lutte contre votre humanité, contre la condition humaine. De nombreux chemins spirituels reposent sur l’idée que vous devez travailler sur vous, que vous devez vous élever, et que vous devez vous imposer un plan d’action qui vous mènera vers une situation idéale. Cependant, cette idée crée beaucoup de conflit interne. Si vous démarrez avec l’idée de l’exigence d’un idéal, vous vous imposez des critères que vous savez très bien ne pas pouvoir atteindre, et vous échouez donc dès le début.

À présent, ressentez l’énergie de ce mode de pensée : ce que vous vous infligez, quelle énergie provient de ce besoin d’imposer, de cette quête de s’améliorer, et du désir d’organiser la vie, vos émotions et vos pensées. Ressentez l’énergie de cette volonté de contrôler les choses. Est-ce une énergie d’amour ? Souvent, cette énergie se fait passer pour de l’amour, pour ce qui est bon et vrai, mais le pouvoir se dissimule toujours ainsi pour que les gens l’acceptent plus facilement. Le pouvoir ne montre pas son visage ouvertement. Le pouvoir séduit par la pensée. C’est pourquoi il est préférable de ne pas penser mais de ressentir ce que ce désir de contrôler la vie vous fait. Regardez-vous dans votre vie quotidienne, dans le présent, dans votre vie actuelle. À quelle fréquence vous battez-vous encore contre vous, et condamnez-vous ce qui monte en vous, ce qui naturellement jaillit et veut s’exprimer ? Dans cet état de jugement se tient une énergie critique, une froideur :  »cela ne devrait pas exister, c’est mauvais, cela doit disparaître ». Ressentez cette énergie. Est-ce qu’elle vous aide ?

Je veux maintenant vous amener à une autre manière de vous percevoir. Dans un espace où le changement a la possibilité de se produire, sans pour autant vous battre, sans vous malmener d’une main de fer. Pour plus de clarté, laissez-moi vous donner un exemple : imaginez que quelque chose arrive dans votre vie qui suscite en vous de la colère, de l’irritation ou quelque soit l’appellation. Vous pouvez réagir à cette colère de différentes façons. Si vous n’avez pas l’habitude de réfléchir sur vos émotions, et que vos réactions sont très primaires, alors il n’y a rien d’autre que de la colère. Vous êtes en colère, point final. Vous êtes engloutis dedans, et vous vous identifiez à elle. Il arrive parfois que vous rejetiez la cause de votre colère en-dehors de vous. Vous projetez le blâme sur quelqu’un d’autre. Quelqu’un a fait quelque chose de mal et c’est de sa faute si vous vous sentez en colère. Telle est la réaction la plus primaire. Vous êtes identifiés à votre colère, vous êtes en colère.

Une autre possibilité est ce que j’appelle la seconde manière de réagir. Vous êtes en colère et immédiatement, il y a une voix dans votre tête qui dit :  »ceci ne devrait pas arriver, c’est mauvais, ce n’est pas bon que je me mette en colère, je dois refouler cela ». Il se pourrait que le refoulement de votre colère vous ait été inculqué au cours de votre éducation religieuse ou provienne d’une opinion sociale. Par exemple : c’est mieux, plus gentil, plus honnête moralement de ne pas montrer sa colère aux autres. Le fait qu’il n’est pas convenable d’exprimer ouvertement la colère s’applique certainement aux femmes, on pense que ce n’est pas féminin.

2

Toutes sortes d’idées transmises vous incitent à juger la colère en vous. Que se passe-t-il alors ? Il y a de la colère en vous et immédiatement, surgit une opinion sur elle :  »ce n’est pas permis, c’est mauvais. » votre colère devient alors votre part d’ombre car littéralement, elle n’a pas la permission de venir à la lumière. Elle ne doit pas être vue. Qu’arrive-t-il à la colère si elle est refoulée de cette façon ? Elle ne disparaît pas, elle va dans votre dos et vous affecte de différentes manières. Elle peut vous rendre effrayés et anxieux. Il vous est impossible d’utiliser l’énergie qui se trouve dans la colère parce que vous ne vous permettez pas de l’utiliser. Il vous est permis de montrer votre côté gentil et secourable mais pas ce côté passionné, coléreux, votre aspect rebelle. Par conséquent, la colère se verrouille et vous pensez être différents des autres à cause de ces sentiments, il se peut donc que vous commenciez à vous tenir à distance des autres. Dans tous les cas, cela crée un conflit amer en vous et apparemment entre deux sois, un soi de lumière et un soi d’ombre. Pendant ce temps, vous êtes prisonniers de ce jeu pénible et cela vous fait mal, parce que vous ne pouvez pas vous exprimer. C’est ce jugement qui vous limite.

Devenez-vous réellement une meilleure personne à cause de cette réaction ? Est-ce que le refoulement de vos propres émotions va vous conduire à l’idéal d’un être humain aimant et paisible ? Lorsque je vous décris tout cela, vous voyez très clairement que ce type de réaction ne fonctionne pas. Cela ne mène pas à une paix réelle, à un réel équilibre intérieur. Et cependant c’est ce que vous vous infligez. Très souvent, vous mettez vos émotions sous silence, parce qu’elles ne sont pas bonnes selon vos codes moraux et vous ne remettez pas en question ces codes moraux, d’où ils viennent et qui vous les a transmis. Je vous recommande donc de faire ceci : ne pas y penser mais le ressentir. Ressentez cette énergie présente dans les jugements dont vous vous incendiez, avec vos images de ce qui est idéal et ce que  »vous devriez faire », qui parfois provient de motivations apparemment très élevées. Laissez-la exister. Vous ne devenez pas libres en tenant les rênes de vos émotions et en les refoulant systématiquement.

Il existe une troisième voie pour faire l’expérience de vos émotions humaines. La première consistait à vous identifier totalement à elles, comme à la colère dans le précédent exemple. La seconde était de les laisser s’accumuler, de les refouler et de les condamner. La troisième voie consiste à leur permettre d’exister et à les transcender. C’est ce que fait la conscience. La conscience dont je parle ne juge pas, c’est un état d’être. Il s’agit d’un mode d’observation créatrice. Bien, de nombreuses traditions spirituelles disent : soyez conscients de vous-mêmes et cela suffit. Mais alors vous vous demandez : comment cela se peut-il ? Comment la simple conscience de moi-même peut-elle changer le cours de mes émotions ? Il vous faut réaliser que la conscience est très puissante. C’est beaucoup plus que l’enregistrement passif d’une émotion. La conscience est une force créatrice intense.

Maintenant, imaginez une nouvelle fois que quelque chose du monde extérieur suscite en vous une émotion puissante, de la colère par exemple. Lorsque vous vous en occupez consciemment, vous l’observez pleinement en vous. Vous n’en faites rien, tandis qu’en même temps, vous continuez à regarder et à observer. Vous ne vous identifiez plus avec la colère, vous ne vous y perdez plus, vous permettez juste à la colère d’être ce qu’elle est. C’est un état de détachement, mais un détachement qui revêt une grande force, car tout ce que vous avez appris vous séduit et vous précipite dans vos humeurs, à l’intérieur de l’émotion de peur ou de colère. Et pour rendre les choses plus compliquées, vous êtes aussi attirés dans le jugement à propos de cette colère ou de cette peur. Vous êtes donc attirés de deux façons et précipités hors de la conscience, l’issue de sortie dont je vous ai parlé au début, l’issue de sortie qui est le chemin vers la paix intérieure. Vos modes de gestion habituels des émotions vous tirent hors de ce point central, hors de cette conscience, et cependant, c’est la seule issue.

C’est seulement en observant silencieusement la pleine étendue de l’émotion que vous ne devenez pas inconscients et que vous restez entièrement présents. Vous ne vous laissez pas engloutir, ni par l’émotion, ni par le jugement à propos de l’émotion. Vous la regardez en pleine conscience, avec un sentiment de douceur :  »c’est ainsi que cela est en moi ».

 »Je vois la colère se lever en moi, je la sens circuler dans mon corps ».  »Mon estomac ou mon cœur réagissent, mes pensées se précipitent pour justifier et trouver des raisons à mon émotion ».  »Mes pensées me disent que j’ai raison et que l’autre a tort ». Tout ce que vous voyez se produit lorsque vous vous observez, mais vous ne suivez pas ces impressions. Vous ne vous noyez pas dedans. Vous n’allez pas en-dessous. C’est cela, la conscience, la clarté d’esprit. Et de cette façon, vous amenez au repos les démons dans votre vie : la peur, la colère, la méfiance. Vous leur donnez de la force lorsque vous vous identifiez à eux, ou si vous les combattez par votre jugement, de toute façon, vous les nourrissez. La seule façon de les transcender, c’est de vous élever au-dessus d’eux, par votre conscience, de ne pas les combattre, mais simplement de les laisser exister.

Que se passe-t-il alors pour vous ? La conscience n’est pas quelque chose de statique. Les choses ne restent pas en l’état. Vous allez remarquer que si vous ne nourrissez pas l’énergie de l’émotion ni le jugement à son propos, celle-ci va graduellement se dissiper. En d’autres termes, votre équilibre va se renforcer, vous allez ressentir davantage de paix et de joie. S’il n’y a plus de combat dans votre cœur et dans votre âme, des bulles de joie vont jaillir. Vous posez sur la vie un regard plus tendre. Vous voyez et observez le mouvement des émotions dans votre corps. Vous observez aussi les pensées qui commencent à courir dans votre tête, avec un regard doux et tendre. Sachez que la capacité à observer sans se faire avaler est quelque chose de très puissant. C’est de cela dont il est question : c’est l’issue de sortie!

faith

À présent je veux vous demander de faire l’expérience en cet instant de la puissance de votre conscience, de l’être à l’état pur, et de la libération qui s’ensuit et vous permet de ressentir qu’il n’y a rien que vous ayez besoin de changer en vous. Ressentez la tranquillité et la clarté de cette conscience : c’est ce que vous êtes réellement. Mettez de côté tous les faux jugements. Laissez les émotions circuler, sans les refouler, elles font partie de vous et certaines ont un message à vous apporter. Posez-vous la question si vous avez une émotion dont vous avez peur, une qui vous agace, une que vous combattez ? Peut-être une qui est devenue tabou ? Permettez-lui de se présenter à vous, de se montrer sous la forme d’un enfant ou d’un animal. Il se pourrait que cet enfant s’exprime complètement, voire se comporte mal. Quoiqu’il arrive, vous devez lui permettre de faire tout ce qu’il veut et de vous dire ce qu’il ressent. Vous êtes la conscience qui regarde et dit :  »oui, je veux te voir, je veux entendre ton histoire, exprime-la ».  »Raconte-moi ton histoire, car c’est ta vérité, il se pourrait que ce ne soit pas la Vérité, mais je veux entendre ton histoire ». Vivez vos émotions de cette façon et ne les condamnez pas. Laissez-les venir à vous et vous parler. Traitez-les avec la tendresse d’une personne âgée et sage, et observez ce qu’apporte cet enfant ou cet animal. Souvent il y a cachée dans une émotion négative une pure énergie de vie qui veut émerger, une force vitale qui a été choquée à mort par tous les préjugés de l’auto-jugement. Laissez cet enfant ou cet animal gambader vers vous. Il va peut-être changer d’apparence maintenant, accueillez-le avec amour.

La conscience transforme. C’est l’outil essentiel pour changer, et pourtant, elle ne veut rien changer. La conscience dit :  » Oui – oui à ce qui est! » Elle est réceptive et accepte tout ce qui est, et c’est cela qui change tout, car elle vous libère. Vous êtes libres maintenant, vous n’êtes plus à la merci de vos émotions ni de vos jugements sur elles. En les laissant exister, elles perdent le contrôle sur vous. Bien sûr, il se peut qu’occasionnellement vous soyez encore vaincus par vos émotions et vos préjugés – c’est cela, être humain. Essayez de ne pas rester coincés là-dedans et de ne pas vous punir pour cela :  »bon sang, je n’ai pas atteint la pure conscience ! Il doit y avoir quelque chose qui ne va pas… » Ce faisant, vous commencez à faire rouler à nouveau la balle du jugement. Il vous est toujours possible de revenir à l’issue de sortie, à la paix, en ne luttant pas contre vous-mêmes. Observer ce qui est là, et ne pas faire d’erreur : ne pas se laisser emporter (soit par les émotions, soit par notre jugement sur elles) est une grande force. Telle est la puissance d’une vraie spiritualité. La vraie spiritualité n’est pas d’ordre moral, c’est une manière d’être.

 

par
JESHUA et PAMELA KRIBBE

SOURCE: Site web Jeshua Challelings, « La troisième voie », juillet 2012
http://www.jeshua.net/fr/
Traduction française par Christelle Schoette

HUITIEME CHAKRA – LE BUT DE L’AME

 

le but de l'âme

 

ENERGIES FONDAMENTALES : la connexion au Soi supérieur Couleur : blanc / or 

PAIRE DE CHAKRAS : le but de l’âme et le troisième œil (huitième et sixième). 

Avec le huitième chakra, nous allons au-delà du corps éthérique dense, dont les sept centres d’énergie physique sont disposés linéairement. Imaginez le chakra du but de l’âme sous la forme d’une peau délicate ou d’une fine membrane entourant complètement vos couches PEMS comme une grosse coquille d’oeuf. Votre Soi supérieur est en effet plus proche que vus ne le réalisez ; il est intimement lié à tous vos sentiments, à toutes vos pensées, à tous vos actes. Cette couche aurique extérieure est semblable à la poche amniotique où flotte le fœtus en toute sécurité dans les fluides nutritifs, jusqu’à ce qu’il soit prêt à passe à la phase suivante de sa vie physique, celle où il pourra respirer de l’air. 

La fonction du huitième chakra est similaire en ce qu’elle maintient la connexion spirituelle extérieure de votre corps tout en abaissant les énergies cosmiques à un niveau plus dense, de façon que vous puissiez remplir votre rôle dans le grand colin-maillard des vies terrestres. A ce jeu, ne s’agit-il pas de dépasser votre réalité-dualité tridimensionnelle ?

Il ne s’agit pas pour nous d’être frivoles, mais simplement de vous rappeler que, malgré le sérieux des enjeux et la difficulté des défis et des changements que vus devez affronter, il n’est nullement question ici de vie ou de mort puisque personne ne meurt jamais réellement ! C’est là le concept le plus difficile à accepter et à croire pleinement, à savoir que vous existiez sous une forme énergétique avant d’entrer dans votre corps actuel et que vous continuerez d’exister sous cette même forme énergétique après avoir abandonné votre corps usé. 

Le chakra du but de l’âme vous offre la possibilité de dépasser votre vie physique limitée de la troisième dimension, car il est le premier d’un groupe de chakras « extradimensionnels » qui soutiennent votre existence physique à l’intérieur des grilles énergétiques de votre planète. Au-delà du corps éthérique dense, avec ses chakras interdimensionnels, cette couche de chakras extérieurs connecte vos méridiens physiques/énergétiques aux méridiens planétaires. Quand vous atteignez le niveau de conscience du huitième chakra, vous fusionnez avec votre propre âme éternelle, votre Soi supérieur, votre connexion à Dieu. 

Chers lecteurs, dans la « soupe énergétique » de la vie, tous les être s vivants sont interconnectés. Où donc se situe ce que nous appelons la conscience humaine globale, cet indicatif énergétique spécifiquement humain qui imprime votre existence dans votre vie ? En bref, votre neuvième chakra est la connexion à la Monade, ou groupe familial animique ; près de son sommet, la neuvième bande énergétique se mêle à la dixième qui est la conscience humaine globale. Pour atteindre ces hauteurs énergétiques vous devez d’abord purifier et équilibrer parfaitement vos « chakras centraux », de la racine à la couronne. 

Veuillez considérer le huitième chakra comme la « peau extérieures » de votre corps éthérique dense, laquelle « peau » vous entoure dans toutes les directions. Imaginez cette membrane à environ trente centimètres au-dessus de votre tête et à la même à la même distance au-dessous de vos pieds. Nous avons mentionné déjà que la couronne et la racine sont vos deux chakras verticaux pointant vers le haut et vers le bas, tandis que les chakras horizontaux 2 et 6 possèdent chacun un vortex d’énergie devant et derrière, lesquels sont reliés par un mince tube traversant le corps. Eh bien, chacun des deux chakras verticaux possède aussi un second vortex ! 

Imaginez le sommet du huitième chakra pintant vers le bas, donc vers votre tête ; il fournit l’énergie à votre chakra couronne ! Imaginez maintenant le chakra racine pointant vers le bas et placez sous lui, tourné vers lui, le fond du huitième chakra ; c’est le vortex énergétique qui, par l’intermédiaire du chakra racine, vous nourrit d’une énergie terrestre propre et neuve pour vous garder reliés à la terre ! Voilà votre entière connexion au cosmos ; ce qui est en bas est comme ce qui est en haut !

L’humain n’est-il pas superbement conçu ? 

Que se passe-t-il lorsque vous avez évacué suffisamment de tension interne pour élever votre corps éthérique dense jusqu’à une bande énergétique supérieure ? Vous fusionnez avec votre chakra du but de l’âme. Le Soi supérieur fusionne avec vous. Les huit centres d’énergie deviennent tous UN. Vous vous étendez au-delà du Voile de l’oubli, qui ne vous force plus à demeurer aveuglément focalisé sur le jeu tridimensionnel de la vie terrestre. Vous devenez véritablement un être interdimensionnel. 

Sachez qu’une fois que votre système de chakras se sera étendu dans la pleine conscience du huitième niveau, vous ne lirez plus nos messages canalisés, chers précieux humains. Vous converserez plutôt directement avec nous ! Nous avons hâte que vienne ce moment, tandis que nous vous soutenons dans votre montée individuelle.

Souvenez-vous que même si votre purification physique est personnelle, votre voyage métaphysique est facilité par des amis très proches.

Aidez-vous et soutenez-vous mutuellement, travaillez les uns sur les autres et rappelez-vous les « 3R » : Repos, Relâchement, Rechargement ! 

REJOINDRE LA VIE DEVANT SOI avec Francesca 

SEPTIEME CHAKRA – LA COURONNE

       

auréole

 

ENERGIES FONDAMENTALES : l’altruisme, la connexion spirituelle, la source d’énergie universelle

PAIRE DE CHAKRAS : la couronne et la racine (septième et premier). 

Situé au sommet du crâne, le chakra couronne est orienté verticalement vers le haut. Il gouverne la glande pinéale (qui produit l’hormone appelée mélatonine), le cerveau et les systèmes physiques majeurs : le système nerveux central, le système épidermique, le système musculaire et le système osseux. Ce chakra est votre connexion divine, la source principale de l’énergie universelle qui aliment les quatre couches de votre système biologique et corporel. Quand ce chakra est fort et en santé, il s’étend à la mesure de votre croissance spirituelle, s’élargissant comme un casque qui finit par couvrir entièrement le crâne. 

Ce centre d’énergie est votre connexion spirituelle au soi éternel. Les personnes dont le chakra couronne est en santé possèdent la force et le courage d’être aussi à l’aise dans le monde terrestre que dans le monde spirituel. Elles se sont détachées de la focalisation sur elles-mêmes et ressentent de la compassion pour tous, sans compter qu’elles ne craignent pas la mort physique. Parce qu’elles ont vaincu leurs peurs, elles n’ont aucune attente conditionnelle vis-à-vis des autres. Elles sont aussi bien dans leur soi intérieur que dans leur soi extérieur. Elles possèdent une solide valeur personnelle et savent comment dépenser leur énergie avec une intention et une focalisation claires. Elles vivent dans le champ énergétique de l’éthique et de la moralité supérieure, des attitudes et des valeurs supérieures. Elles ont donc une énergie claire et craie, un but clair et vrai, et elles mènent une vie tout aussi claire et vraie. 

Quand votre chakra couronne est encrassé, votre corps reflète un manque général d‘énergie. C’est là que les croyances négatives obstruent votre système et vous isolent de l’aide supérieure que plusieurs cherchent désespérément. Surviennent alors des crises de foi, un manque de confiance en soi et en l’Esprit. Le déni de votre propre divinité vous fait craindre le changement, vous enferme dans la réalité-dualité tridimensionnelle et empêche votre ascension spirituelle. 

Les maladies associées à la zone de ce chakra sont les désordres génétiques ; les maladies du cerveau, comme les caillots, les hémorragies, le coma, les attaques, les tumeurs et les cancers ; les désordres musculaires et la paralysie ; les malades et les cancers de la peau et des os ; l’insomnie et les troubles du sommeil ; les dysfonctions du système nerveux et les maladies neurologiques associées ; les lésions au système nerveux et les blessures à la colonne vertébrale, et les attaques d’apoplexies. 

De loin le plus difficile à guérir ici, ce sont vos systèmes de croyances limités, particulièrement en ce qui concerne la capacité du corps à se guérir lui-même. Vous avez été élevés dans la croyance que vous ne pouvez régénérer vos organes et vos membres, ni avoir de nouvelles dents d’adulte, ni faire repousser les cheveux perdus, ni guérir une colonne vertébrale endommagée, ni renverser le processus de vieillissement.

Ces croyances sont inscrites si profondément en vous que les codes d’ADN qui contrôlent ces fonctions se sont refermés. Oui, l’Esprit domine la matière et vos croyances gouvernent le fonctionnement chimique de votre corps ! Plus vous croirez en la vie éternelle, plus vous vous libérerez facilement des peurs qui vous empêchent de vous connecter à votre Soi supérieur. Et où se trouve cette connexion ? Directement au-dessus de la couronne ! Elle est donc très près, chers enfants ! Surtout, veuillez bien croire que l’esprit est plus proche de vous que votre propre peau. 

 

REJOINDRE LA VIE DEVANT SOI avec Francesca 

SIXIEME CHAKRA – LE TROISIEME ŒIL

 

3eme-oeil

ENERGIES FONDAMENTALES : l’intuition supérieure. 

PAIRE DE CHAKRAS : le troisième œil et le but de l’âme (sixième et huitième) 

Le sixième chakra est situé au bas du front, centré au-dessus de l’arête du nez, entre les arcades sourcilières. Il est orienté horizontalement de l’avant vers l’arrière. Le troisième œil est votre source de perception extrasensorielle, le siège de la vue psychique et de la sagesse. L’intuition spirituelle entre par là dans vos systèmes, vous offrant ainsi une « vision globale » de la vie, avec tous ses niveaux d’interaction énergétique. Ici résident votre clairvoyance, votre intuition et votre éveil personnel, votre porte d’accès au savoir intérieur et supérieur.

Ce chakra travaille d’une façon unique avec tous les autres, car il possède une connexion « de contrôle » au chakra racine, au chakra sacré, au plexus solaire, à la gorge et à la couronne. 

Le troisième œil gouverne les yeux, les oreilles, les sinus, le nez ainsi que la glande pituitaire et l’hypothalamus. Quand ce sixième chakra fonctionne bien, vous communiquez adéquatement à  la fois avec le soi intérieur et le Soi supérieur ; dès lors, vous pouvez accomplir davantage sur les plans de la guérison intérieure et de la croissance spirituelle.

Ce chakra vous permet de voir clairement vos problèmes et vos leçons énergétiques, de sorte que vous pouvez en assumer la responsabilité. La plupart des praticiens thérapeutes ont un troisième œil très fort et très sensible, car ils s’appuient sur lui pour établir leur diagnostic dans leur travail holistique. Comme pour l’harmonisation de votre corps physique, plus vous « exercez » vos sens psychiques, plus ils s’affinent !

Le sixième chakra est également connecté énergétiquement et d’une façon unique au système entier, offrant la signification supérieure de tout ce qui se passe dans les autres chakras. 

Les gens dont le troisième œil est encrassé se sentent coupés de leur intuition et nient souvent l’existence des niveaux supérieurs. Certains ne croient à rien d’autre qu’à ce qu’ils ont appris, senti ou expérimenté dans le monde physique. Leur capacité à gérer les hauts et les bas de l’existence est sévèrement diminuée, de sorte qu’ils répètent sans cesse les mêmes leçons sans comprendre pourquoi ni comment ils devraient les dépasser. La peur est ici celle de la connexion au soi intérieur et de l’obligation d’affronter les devoirs « spirituels ». Cela crée une boucle de culpabilité, de blâme et de honte qui les empêche d’assumer la responsabilité de ce qu’ils ont créé.

L’incapacité intellectuelle et créative, ainsi que l’envie peuvent s’installer chez ces gens, qui ne progressent pas alors que d’autres avancent. Ainsi, l’esprit inférieur évite de croître pour entrer dans un cadre de réalité supérieur. 

Il est essentiel de purifier le sixième chakra, sinon vous continuerez à vous faire obstacle ! 

Les problèmes émotionnels liés à cette partie du corps sont l’anxiété, la paranoïa et le comportement psychotique, y compris la schizophrénie, la dépression, l’instabilité mentale et émotionnelle. Quant aux déséquilibres physiques, ils surviennent dans la région des yeux, des oreilles, des sinus, du nez ; ils affectent également le fonctionnement de la pituitaire et de l’hypothalamus.

La pituitaire régule le système endocrinien (les glandes qui sécrètent les hormones directement dans le système sanguin) et, par conséquent, plusieurs processus corporels. L’hypothalamus régule la pituitaire, la température du corps, ainsi que vos besoins alimentaires et sexuels, et votre besoin de sommeil. Les migraines se logent là ; physiquement, elles proviennent des organes situés dans cette région ou sont dues aux problèmes hormonaux déséquilibrant les autres chakras. Les incapacités d’apprentissage conceptuel ou fonctionnel sont également gouvernées par le troisième oeil, bien qu’elles originent souvent de la couronne, qui régule le cerveau et les fonctions du système nerveux central. 

Vous rendez-vous compte maintenant de l’incroyable complexité de l’être humain ? Nous parlons ici de l’être énergétique holographique, multicouche que vous êtes, au-delà du corps physique que vous voyez dans votre miroir. Quand vous superposez votre être énergétique à votre être physique, n’est-il pas étonnant de voir à quel point votre corps physique reflète votre état énergétique ? 

Chers enfants, lorsque vous évacuerez vos blocages éthériques et résoudrez vos problèmes émotionnels, mentaux et spirituels, votre cœurs se rééquilibrera et rayonnera de santé !  

REJOINDRE LA VIE DEVANT SOI avec Francesca 

CINQUIEME CHAKRA – LA GORGE

 

 

ENERGIES FONDAMENTALES : l’expression personnelle et la force de volonté. 

PAIRE DE CHAKRAS : la gorge et l’abdomen (cinquième et deuxième). 

chakra-de-la-gorge

Le domaine du chakra de la gorge comprend la glande thyroïde et la parathyroïde (lesquelles règlent le métabolisme et l’équilibre calcique), les épaules, les vertèbres cervicales, la gorge, la trachée, l’œsophage et la bouche, y compris les mâchoires, les dents et les gencives. Ce cinquième chakra maintient l’équilibre entre le haut du torse et la tête, et son énergie principale est la communication.

Quand le chakra de la gorge est en santé, les quatre autres situés au-dessous communiquent très bien avec vos sens supérieurs. Le vortex frontal de ce chakra est votre conduit d’expression dans le monde extérieur ; il vous permet d’exprimer vos besoins, vos désirs et vos idées créatives. Son vortex dorsal a été appelé  « le chakra de la carrière » ; il soutient l’expression extérieure de la réalité que vous désirez créer. Les gens dont le chakra de la gorge est en santé parlent sincèrement à partir du cœur, sans intention négative. Leur travail est positif, productif et profitable. Ils ont aussi une fine intuition, puisqu’ils sont connectés à leur propre sagesse intérieure, et un sens aigu du bon usage de la volonté. 

Ceux dont le chakra de la gorge est encrassé ou en endommagé connaissent des leçons de vie qui leur font sans cesse « ravaler leurs paroles ». La peur qui se loge dans cette zone est liée à la perte de pouvoir, à une capacité limitée d’exprimer ses besoins, ses émotions et es rêves. La créativité de ces gens s’en trouve amoindrie et ils deviennent sujets au complexe de persécution. A défaut de pouvoir exprimer leur vérité, une dichotomie se développe entre leurs paroles et leurs actes, ainsi qu’une inaptitude à bien s’intégrer socialement, ce qui se remarque par un discours inapproprié ou un excès de bavardage. 

Sur le plan énergétique, les troubles cervicaux révèlent une incapacité à voir les deux côtés d’une situation. Les troubles scapulaires (des épaules) sont le moyen pris par le corps pour dire qu’il ne peut atteindre ce que vous désirez, ce dont vous avez besoin. Les regrets encrassent aussi ce chakra par l’impossibilité d’exprimer l’amour, la tristesse et le pardon. Certaines personnes dont le cinquième chakra est engorgé ne peuvent pleurer ; d’autres ne peuvent rire. Les symptômes physiques qui apparaissent dans cette partie du corps sont la raideur cervicale, les blessures à l’épaule ou la bursite et l’arthrite, les troubles de la gorge, dont l’irritation chronique, la laryngite et les affections des cordes vocales, des dents, des gencives et de la mâchoire, les migraines dues aux tensions dans la nuque ou sous le crâne. 

Les glandes : thyroïde et parathyroïde sont gouvernées par le chakra de la gorge. Elles évoquent le taux de calcium dans le sang et régulent les fonctions métaboliques du corps. Quand ce chakra est encrassé, il y a alors incidence sur la fonction thyroïde. La suractivité (hyperthyroïdie) peut causer une perte de poids et de cheveux, de la fatigue, de l’anxiété, de la transpiration, des palpitations, de la diarrhée et une intolérance à la chaleur.

Les maladies qui en découlent sont les suivantes ; l’ostéoporose, l’arthrite et les calculs urinaires. Une thyroïde sous-active mène quant à elle à l’hypothyroïdie, laquelle peut nuire aux fonctions nerveuses et musculaires, ce qui peut entraîner des spasmes ou des crises. D’autres troubles organiques tels l’hypertrophie glandulaire due à une carence en iode (le goitre), les tumeurs et le cancer peuvent également survenir. Puisque la thyroïde et la parathyroïde travaillent de pair avec la glande pituitaire et l’hypothalamus, à partir des hormones, un déséquilibre de ces glandes peut aussi affecter la fonction thyroïde. 

Energétiquement, on trouve parmi les autres sources de troubles possibles certaines habitudes alimentaires, ainsi que l’usage du tabac, de l’alcool et des drogues, qui sont ingérés dans cette partie du corps et limitent le potentiel de développement de votre volonté. La purification du chakra de la gorge vous donne la possibilité de vaincre vos limitations personnelles en révélant les peurs qui perpétuent ces blocages et en les évacuant. 

REJOINDRE LA VIE DEVANT SOI avec Francesca 

QUATRIEME CHAKRA – LE CŒUR

 

 

ENERGIES FONDAMENTALES : le don et l’acceptation de l’amour, la compassion, la joie et la tristesse, l’équilibre. 

PAIRE DE CHAKRAS : le cœur et le plexus solaire (quatrième et troisième). 

chakras du coeur

Le chakra du cœur est le centre de votre système de chakras physiques. Il s’étend jusqu’à devenir le nouveau picot, le nouveau dirigeant des trois chakras situés au-dessus et des trois autres au-dessous. Quand vous exprimez toutes vos pensées, tous vos mots et  toutes vos actions par le chakra du cœur, vous devenez une personne entièrement centrée sur le cœur ! Ce vortex alimente en énergie le haut du dos, les côtes, le cœur les poumons, l’œsophage, les seins et les systèmes respiratoire, circulatoire et immunitaire. Energétiquement, le cœur gouverne votre amour pour vous-même et les autres ainsi que la qualité de votre joie, de votre tristesse et de votre compassion. 

Quand le chakra du cœur est purifié, équilibré et ouvert, vous abordez la vie avec sérénité, paix et joie. Vous vous sentez relié à toutes les formes de vie sans restriction ni jugement. Votre amour de la vie crée un flot illimité de gratitude, cette source de joie que tous les êtres recherchent. Votre attitude positive est contagieuse et s’étend énergétiquement, car vous incarnez la pureté de l’amour inconditionnel. Vous gardez votre calme en temps de crise, vous aimez votre ennemi de sorte qu’il vous aime aussi, et vous vivez et laissez vivre les autres en paix. Vous êtes inoffensif, n’est-ce pas ? Nous vous décrivons ici le manteau de la maîtrise dont vous revêtirez votre corps de lumière, l’énergie de la Conscience christique, ce modèle à imiter. N’est-il pas logique que la Flamme divine soit l’énergie fondamentale du chakra du cœur ? 

Quand ce chakra est encrassé, vous faites l’expérience de leçons sur l’apprentissage de l’amour inconditionnel. Si vous n’avez connu jusqu’ici que l’amour conditionnel, vous craignez peut-être de montrer de l’affection, d’être rejeté, vous êtes peut-être incapable de pardonner et jaloux de ceux qui peuvent donner et recevoir de l’amour. L’amertume et la culpabilité sont le résultat d’une incapacité à se pardonner et à pardonner aux autres. Votre perspective émotionnelle vous incite à exagérer l’importance de détails insignifiants et à porter un jugement trop rapide, ce qui mène à l’amour conditionnel et au rejet. Les mauvais traitements ou les sévices sexuels subis dans l’enfance sont également dommageables à cette zone, ce qui façonne souvent des adultes à la recherche de l’amour, mais qui n’en connaissent finalement que l’expression négative. Ceux qui ne savent pas aimer, pour quelque raison que ce soit, sont les gens les plus seuls sur cette planète. 

Les maladies qui assaillent cette partie du corps sont les affections cardiaques (l’infarctus, l’arythmie, l’hypertrophie, l’artériosclérose, les congestions et défaillance cardiaques), les affections respiratoires (les allergies, l’asthme et les troubles bronchiques et pulmonaires, la pneumonie et le cancer), les problèmes circulatoires et les maux affectant le haut du dos. Les désordres immunitaires peuvent aussi résulter de la dépression (c’est-à-dire d’une réaction immunitaire affaiblie) possiblement causée par la toxicité chimique, le stress émotionnel ou l’inactivité physique.

Energétiquement, vous accumulez plusieurs émotions négatives qui finissent par obstruer le cœur lorsque vous refusez d’affronter vos problèmes et que vous continuez à « vire à l’encontre de votre cœur ». C’est le meilleur moyen de susciter la maladie dans la région du chakra du cœur. Quelles sont les meilleures mesures préventives ? 

Libérer vos « chagrins sentimentaux » et améliorer votre vie !   

REJOINDRE LA VIE DEVANT SOI avec Francesca 

1...34567...55

Des petits sous, toujours d... |
Collectif ICI Ensemble |
Vivrecolo |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Demediatisation
| Quality blog
| Conseilfemmes