LE MONDE DU FEU

LE MONDE DU FEU 4deee67f

BIENVENUE DANS LE MONDE DU FEU

Chaleur et lumière, le feu est volonté pure, action créatrice ou destructrice. Il est le symbole de la métamorphose. C’est Agni », le feu sacré de la mythologie hindoue, la foudre de Jupiter, le buisson ardent de Moïse. Dans le Monde du Feu, les appréhensions, même fantasmatiques, se réduisent en cendres. A la dissolution de chacune correspond une nouvelle qualité en toi. Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas les entreprendre, c’est parce que nous n’osons pas les entreprendre qu’elles sont difficile.

ATTENTION : TU ENTRES DANS LE TROISIEME MONDE DE TA QUETE. ICI TU DOIS REGARDER LES OBSTACLES BIEN EN FACE.

« Où as-tu mal ? »

 « Pourquoi as-tu mal ? »

 « Quelles sont tes peurs ? »

 « Qu’as-tu fais pour aller mieux ? »

 « As-tu repéré des circonstances qui déclenchent ou aggravent ton problème ? »

 « Qu’est-ce qui perturbe la bonne circulation de ton énergie ? »

« A quoi sert ta souffrance ? »

 

 monde-du-feu

Ben oui, voilà, il va maintenant falloir affronter la difficulté…

Quelles peurs te bloquent dans ta recherche de bonheur ? Aussi loin que nous puissions remonter dans le temps, nous imaginons les humains assaillis de peurs. Immense, illimitée, infinie est l’abominable liste des innommables peurs. Pourtant, certains peuples traditionnels comme les Aborigènes d’Australie, trouvent que nous, fiers humains modernes et technologiques, nous avons encore plus peur que tous les autres ! Selon eux, au départ, les humains étaient comme des dauphins : quasiment sans peur.

En réalité, de nombreuses peurs sont normales, naturelles, et elles jouent une fonction : sans elles, qui nous mettent sans cesse en alerte, nous n’existerions plus depuis longtemps ! Tes peurs peuvent aussi cacher une intention positive.

On pourrait même dire qu’en distillant en nous l’angoisse, vitale ou sacrée, elles sont à l’origine de la créativité. Maintenant, si tu parviens à regarder en face tes propres peurs, il est possible que, derrière ce vaste éventail de frayeurs, terreurs et angoisses, se cache une peur unique : laquelle ? 


Mais quelle que soit ta façon d’aborder la question, il me semble que la meilleure solution se joue en deux étapes :
1°) faire la liste de tes peurs, qui révèlent autant de zones intérieures à travailler.
2°) apprendre à les apprivoiser et à t’en séparer.

Qui donc, dans ta vie, pourrait te donner un coup de main ?

Bonne question! Passe rapidement en revue ta tribu (parents, enfants, cousins, tes amis, tes connaissances, tes relations…) et demande-toi lesquels pourraient t’aider dans ta quête.

Ils peuvent faire ça de mille manières : en t’aidant agréablement ou en te secouant comme un cocotier, pour t’obliger à te remuer les fesses — n’hésite pas à consulter les secoueurs de cocotier !

Cherche aussi du côté de gens que tu ne connais pas encore, dont tu as simplement entendu parler et qui pourraient accepter de te servir de mentors.

Un petit exercice peut t’aider à faire de tous ces gens des personnes ressources.

Tu dis que personne ne t’aime ? Si tu veux, je vais alors te poser la question autrement : tout seul, pourrais-tu exister ? Non ? 

Tiens, rappelle-toi la plus belle aide que tu aies reçue de quelqu’un — puis la plus belle aide que toi, tu aies apportée à quelqu’un d’autre.

Certes, la meilleure façon d’être aidé est sans doute de commencer par aider soi-même. Mais il faut aussi savoir se laisser aider, c’est comme savoir accepter un cadeau : sais-tu recevoir des cadeaux ? 

Tu as intérêt à répondre oui, sinon…

Tu n’es pas enregistré ? Connecte-toi au My Tao pour répondre aux questions !

 

Consulte le livre des Sagesses 

 

 Vous pouvez également venir nous rejoindre sur le Forum http://devantsoi.forumgratuit.org/

LE-MONDE-DU-FEU

 

 

 

 



Répondre

Des petits sous, toujours d... |
Collectif ICI Ensemble |
Vivrecolo |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Demediatisation
| Quality blog
| Conseilfemmes